Tout savoir sur le Programme Grande Ecole !

Tout savoir sur le Programme Grande Ecole !
Temps de lecture : 4 minutes

Tu es actuellement étudiant en BAC+2 ou BAC+3 et tu souhaites rejoindre une école de commerce ? Si tu effectues les concours en AST ou après prépa, tu rejoindras très certainement le fameux Programme Grande Ecole (PGE) d’une école de commerce. Mais le Programme Grande Ecole, kézako ?

Qu’est qu’un Programme Grande Ecole ?

Le Programme Grande Ecole fait référence au programme Master BAC+5 des écoles de commerce. Ce Programme Grande Ecole peut débuter à BAC+3 et durera donc 3 ans ou peut débuter à BAC+4 et à ce moment-là, il ne durera que 2 ans. En revanche, le Programme Grande Ecole peut être rallongé d’un an si tu fais le choix d’effectuer une césure. La césure a lieu généralement entre le master 1 et le master 2.  Cette année sabbatique peut te servir pour engranger de l’expérience professionnelle ou encore pour voyager mais dans tous les cas cela te permet de conserver ta place dans l’école à la rentrée.

Le Programme Grande Ecole a pour objectif de former de futurs managers d’entreprise. Aussi, même si le Programme Grande Ecole comprend un tronc commun et est donc généraliste, durant tes deux dernières années de master tu te spécialiseras dans des domaines comme la finance, la gestion, l’audit, le marketing, la communication ou encore les ressources humaines. En terme de rythme, tu auras généralement une vingtaine d’heures de cours par semaine, ce qui te laissera du temps pour te consacrer à d’autres projets (assos, projets de groupe…).

Toutes les écoles de commerce n’ont pas de Programme Grande Ecole. En effet, c’est le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche qui délivre ce grade en fonction de différents critères (sélectivité de l’école, contenu pédagogique et professionnel de la formation, insertion professionnelle des diplômés ou encore dimension internationale). En outre, le Programme Grande Ecole offre une formation de qualité reconnue par l’Etat ainsi que par les entreprises.

Les autres programmes de formation en école de commerce

En école de commerce, il existe d’autres programmes de formations différents du Programme Grande Ecole : 

  • le Bachelor : débute en post-bac, il dure 3 ans et délivre un diplôme à BAC+3. Il correspond à 180 crédits ECTS et est donc l’équivalent d’une licence à l’université. Enfin, les bachelors sont très variés et peuvent être orientés management, marketing, communication, commerce international…
  • le BBA (Bachelor of Business Administration) : débute à partir du post-bac et délivre un diplôme à BAC+4, il est également possible de l’intégrer à BAC+2. C’est une formation très tournée vers l’international où la quasi-totalité des cours sont enseignés en anglais. Les trois premières années sont généralistes et il est possible de se spécialiser en quatrième année avec des options qui diffèrent selon les écoles. De plus, certains établissements proposent de l’alternance en troisième ou quatrième année.
  • le MBA (Master of Business Administration) : accessible à BAC+4/+5, c’est un diplôme surtout orienté pour les formations continue qui concerne les professionnels souhaitant accéder à des postes de hautes responsabilités et est également très tourné vers l’international. 

3 raisons d’opter pour un Programme Grande Ecole

Développer ton réseau et tes expériences professionnelles 

Outre la qualité des cours et la diversité des intervenants, le Programme Grande Ecole des écoles de commerce présente plusieurs atouts. Tout d’abord, cette formation te fera bénéficier d’un réseau d’anciens diplômés pouvant aller jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’alumni (46 000 à l’EDHEC par exemple) ! Ce réseau professionnel est très utile et te servira par la suite pour trouver beaucoup plus facilement des stages car en école de commerce, tu auras en général au moins 12 mois de stage à effectuer. Ces expériences professionnelles te permettront par la suite d’être compétent avant même la fin de ta formation et donc de rentrer rapidement sur le marché du travail !

Vivre une (ou plusieurs !) expérience(s) à l’international

Les Programmes Grandes Ecoles sont dorénavant systématiquement tournés vers l’international. Outre le fait que plusieurs Programmes Grandes Ecoles proposent une formation 100% en anglais (c’est le cas d’Audencia avec son parcours english track), toutes les écoles te proposeront une expérience à l’international. En effet, cette expérience au-delà des frontières françaises te permettra de progresser dans la langue du pays, de découvrir un autre mode de travail ainsi qu’une nouvelle culture. C’est une opportunité qui peut même se présenter à toi plusieurs fois pendant ton Programme Grande Ecole ! 

La vie associative : te former tout en créant du lien

Un des grands avantages du Programme Grande Ecole est la vie associative en école de commerce. En effet, les associations ont une place importante au sein des écoles de commerce, en intégrer une est parfois obligatoire selon les écoles. Cependant, en Programme Grande Ecole, les associations disposent généralement d’un budget conséquent ce qui te permet de réaliser de grands projets que tu peux ensuite valoriser dans tes expériences associatives. Tu souhaites organiser des évènements au sein de ton école ? C’est l’occasion de rejoindre le BDE (Bureau Des Étudiants) afin de participer à l’organisation de la vie étudiante sur ton campus (organisation du weekend d’intégration, des soirées…) ! Tu es sportif ou tu souhaites encourager les clubs sportifs de ton école ? Tu peux rejoindre le BDS (Bureau Des Sports) afin de prendre part à l’aventure ! Si tu n’aimes pas le sport, pas de panique, il y en a pour tous les goûts ! Par exemple, le Programme Grande Ecole de l’EM Normandie propose plus de 100 associations afin de réaliser des projets de groupes dans tous les domaines (musique, mode, humanitaire, entreprenariat, gastronomie…) ! 

Enfin, cette expérience étant très formatrice sur le plan professionnel, les recruteurs sont attentifs aux candidats ayant participé à la vie associative de leur école.

Nos conseils pour intégrer un Programme Grande Ecole !

Les candidatures en Programme Grande Ecole sont ouvertes à tous les étudiants ayant validé au moins un BAC+2. Il n’est pas nécessaire de passer par une classe préparatoire pour intégrer un Programme Grande Ecole. Cependant, les meilleures écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESCP) recrutent quasi exclusivement des élèves de classes préparatoires.

Les formations permettant d’accéder au PGE

  • Prépa ECG (économique et commerciale voie générale)
  • Prépa ECT (économique et commerciale voie technologique)
  • Prépa littéraires via la BEL (banque d’épreuves littéraires)
  • Licence de Gestion
  • Licence d’Economie
  • Licence de Droit
  • DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations)
  • DUT Informatique
  • DUT TC (Techniques de commercialisation)
  • BTS Communication
  • BTS CGO (Comptabilité et Gestion des Organisations)
  • BTS CI (Commerce International)
  • BTS MCO (Management Commercial Opérationnel)
  • BTS NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client)
  • BTS TC (Technico Commercial)
  • BTS SAM (Support à l’Action Managériale)

Afin de te préparer au mieux pour intégrer un Programme Grande Ecole, nous te conseillons tout d’abord d’éveiller ta curiosité en te renseignant sur l’actualité du monde économique et des grandes entreprises françaises. En effet, lors des oraux pour intégrer une école de commerce, il peut y avoir certaines questions pour tester ton niveau de culture générale.

Enfin, tu peux retrouver tous nos conseils pour intégrer un Programme Grande Ecole dans cet article !

Classement des Programmes Grandes Ecoles 2021

Rang 2020Ecole
1HEC 
2ESSEC
3ESCP
4EDHEC
5EM Lyon
6Skema
7NEOMA Business School
8Grenoble
9IESEG
10Kedge
11Rennes SB
12Audencia
17Excelia Business School
21EM Normandie
30ISG
(selon l’Etudiant)

Comment intégrer une école de commerce via les admissions sur titre ?

Comment intégrer une école de commerce en admissions sur titre ?
Temps de lecture : 4 minutes

Tu es actuellement lycéen ou étudiant et tu souhaites intégrer prochainement une école de commerce ? Tu devras sûrement passer par les admissions sur titre, aussi appelées admissions parallèles. Il s’agit d’une une procédure de recrutement d’étudiants à BAC+2, BAC+3 ou BAC+4. En effet, ces admissions sur titre permettent de rejoindre le Programme Grande Ecole d’une école de commerce en AST 1 (Licence 3) ou AST 2 (Master 1).

Les voies pour rejoindre une école de commerce

Intégrer une école de commerce post bac

Tu souhaites rejoindre une école de commerce en bachelor juste après le baccalauréat ? C’est tout à fait possible mais il faut préparer des concours pendant ton année de terminale ! Le plus connu est le concours ACCES qui regroupe 3 écoles de commerce dont l’IESEG. Tout d’abord, l’avantage de rejoindre une école de commerce en post-bac après le lycée est de pouvoir s’imprégner rapidement des matières et de l’atmosphère qui entoure le monde du commerce. De plus, certains étudiants effectuent l’intégralité de leurs études supérieures dans un seul établissement ce qui permet de ne pas avoir à repasser de concours par la suite. Cependant, cette stratégie est onéreuse quand on connaît les frais de scolarité pour s’inscrire en école de commerce.

Effectuer une classe prépa pour rejoindre une écoles de commerce 

Après une classe préparatoire, tu peux rejoindre une école de commerce à BAC +3. Premièrement, le concours des préparationnaires est différent de celui des candidats en admissions sur titre. Certes, la classe préparatoire est très exigeante mais elle permet d’intégrer une école de commerce et de découvrir une vraie méthode de travail. De plus, pendant ces 2 ans, les candidats sont entraînés uniquement pour passer ces concours, ils sont donc très bien préparés. Enfin, les colles (interrogations orales régulières en prépa) permettent aux candidats de CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles) d’être très à l’aise à l’oral, ce qui est un plus en vue des oraux.

Les admissions sur titre ou AST

Au bout de 2 ou 3 ans d’études supérieures, il est possible de passer les concours d’école de commerce en admissions sur titre. Quoi qu’il en soit, les épreuves écrites sont différentes de celles passées par les élèves de classes préparatoires, les candidats en admissions sur titre et en prépa ne sont donc pas concurrents. Tout d’abord, l’avantage d’effectuer un DUT ou une licence est de pouvoir découvrir des matières plus en lien avec ce que tu feras en école de commerce. Pour prendre un exemple, si tu fais un DUT GEA ou une licence de gestion, tu connaîtras déjà plusieurs matières enseignées en école de management. De plus, les candidats en admissions sur titre ont généralement eu plusieurs expériences professionnelles au cours de leur cursus post-bac, ce qui n’est que rarement le cas pour des étudiants en classe préparatoire. En effet, ces expériences professionnelles sont très valorisées par le jury d’admission sur titre en école de commerce.

Comment se déroulent les admissions sur titre ?

Les principaux concours en admissions sur titre

Les concours à BAC+2

Le concours Passerelle 1

EcoleNombre de place
Grenoble EM165
Montpellier BS200
Télécom EM100
EM Normandie175
Burgundy School of Business180
Excelia200
ESC Troyes120
ESC Clermont70
IDC BS100

Le concours Ecricome Tremplin 1

EcoleNombre de place
Neoma BS225
Kedge BS300
Rennes SB170
Strasbourg EM115

Les concours à BAC+3

Le concours Passerelle 2

EcoleNombre de place
Grenoble EM150
Montpellier BS130
Télécom EM60
EM Normandie155
Burgundy School of Business150
Excelia110
ESC Troyes85
ESC Clermont100
ICN100

Le concours Ecricome Tremplin 2

EcoleNombre de place
Neoma BS350
Kedge BS430
Rennes  SB220
Strasbourg EM115

Enfin, si certaines écoles de commerce ont un concours commun, d’autres écoles disposent de leur propre concours (HEC, Essec, EDHEC, EM Lyon, ESCP Europe…).

Les épreuves

Tout d’abord, les concours en admissions sur titre se déroulent en 2 étapes. Pour commencer, les épreuves écrites permettent de faire une première sélection dans le processus du concours. Les épreuves écrites varient en fonction des écoles, sachant que certains concours sont communs à plusieurs écoles. En général, les épreuves écrites sont des QCM (en AST1 c’est le Tage 2 et en AST2 c’est le Tage Mage) ou des épreuves de synthèse. Puis, une fois les épreuves écrites terminées, les écoles déclarent les candidats admissibles ou non aux oraux. Attention, être admissible ne signifie pas que le candidat est accepté dans l’école mais il peut continuer le processus de sélection et passer les oraux. Les oraux d’école de commerce durent environ 30 minutes et prennent la forme d’un entretien de motivation. En effet, le jury cherche à comprendre qui tu es et pourquoi tu veux rejoindre leur école de commerce. Enfin, il y a aussi des oraux de LV1 à passer et parfois de LV2 (en option) suivant les écoles.

Les attendus du dossier de candidature

En admissions sur titre, la sélection avant les oraux ne se fait pas que sur les résultats aux épreuves écrites. En effet, la qualité de ton dossier scolaire, les expériences professionnelles que tu as effectuées, ainsi que tes motivations pour rejoindre l’école sont aussi prises en compte. D’ailleurs, ce dossier d’inscription fait donc l’objet d’une note globale qui déterminera ton admissibilité ou non.

Comment se préparer aux admissions sur titre ?

L’organisation des épreuves

D’une manière générale, les inscriptions pour les concours en admissions sur titre ouvrent en fin d’année civile (novembre ou décembre) et se clôturent courant mars. Tout d’abord, les premières épreuves écrites se déroulent au printemps mais la préparation aux concours en admissions sur titre doit se faire dès le début de l’année scolaire. De plus, un test d’anglais type TOEIC ou TOEFL est demandé par les écoles de commerce mais tu peux passer ces tests plusieurs fois dans l’année afin d’obtenir le meilleur score. Enfin, il est certain que plus tu commences ta préparation tôt, plus tu seras à l’aise lorsque les épreuves écrites débuteront. 

Les résultats d’admissibilité sont connus en mai et les oraux se déroulent de fin mai à début juin. Enfin, les résultats d’admissions définitives sont dévoilés à partir de mi-juin.

Travailler son dossier d’admission

Comme évoqué précédemment, le dossier de chaque candidat est étudié attentivement. Outre tes résultats scolaires, il est important de montrer ta motivation pour rentrer dans une école ! En effet, dans ta lettre de motivation tu dois montrer que tu t’es renseigné sur l’école et expliquer pourquoi tu souhaites la rejoindre. Si tu es encore en début d’année scolaire, tu as encore le temps d’améliorer ton dossier en trouvant de nouvelles opportunités professionnelles ou en améliorant certaines compétences (passer certaines certifications en marketing, en informatique ou encore en langues vivantes par exemples).

Réfléchir à son projet professionnel

Bien que tu ne sois qu’au milieu de tes études supérieurs, le jury d’admission des écoles de commerce te posera inévitablement des questions sur ton futur projet professionnel. Aussi, n’hésite pas à effectuer notre test d’orientation pour découvrir les métiers qui sont fait pour toi.

Quelles écoles recrutent en admissions sur titre ?

Voici une liste (non-exhaustive) d’écoles de commerce qui recrutent des étudiants en admissions sur titre : 

Que faire après un DUT GEA ?

Que faire après un DUT GEA ?
Temps de lecture : 5 minutes

Tu vas bientôt être titulaire d’un DUT GEA mais tu ne connais pas les poursuites d’études possibles par la suite ? Alors tu es au bon endroit pour savoir que faire après un DUT GEA ! 

Petit rappel 😉 : le Diplôme Universitaire de Technologie Gestion des Entreprises et des Administrations (DUT GEA) est une formation pluridisciplinaire qui forme notamment de futurs gestionnaires d’entreprises. D’ailleurs à partir de la rentrée 2021, il se transformera en Bachelor Universitaire de Technologie afin de permettre aux étudiants d’obtenir un diplôme de BAC+3 au lieu d’un BAC+2 !

Quels sont les débouchés en DUT GEA ?

Les débouchés après le DUT GEA sont nombreux car cette formation est plutôt généraliste !

Intégrer un IAE après un DUT GEA 

Les IAE (Instituts d’Administration des Entreprises) sont considérés comme des écoles de commerce publiques et il en existe 36 dans toute la France. Bon nombre d’étudiants choisissent d’intégrer un IAE après un DUT GEA puisque cette formation est dans la continuité du DUT GEA. Tu peux t’y spécialiser en master dans de nombreux domaines (finance, gestion, marketing…) et l’alternance y est très présente. De plus, il existe parfois des passerelles facilitant l’admission des étudiants en IAE après un DUT GEA dans certaines villes. Les cours dispensés sont de très bonne qualité et le réseau IAE France compte plus de 500 000 diplômés !

Cependant, les IAE sont sélectifs et il faut avoir un bon dossier pour espérer y entrer. De plus, tu devras passer le Score Message et un test d’anglais (type TOEIC ou TOEFL) pour valider ton admission. Rassure toi cependant, au cours de ton DUT GEA tu passeras normalement le TOEIC ainsi qu’une préparation au Score Message.

Tu peux aussi rejoindre une grande école de commerce pour avoir une expérience unique et ouverte sur l’international !

Si tu as aimé le management ou le marketing en DUT GEA, l’école de commerce est faite pour toi ! De plus, les écoles de commerce forment les futurs managers de demain et les débouchés sont très variés et nombreux. 

Après un DUT GEA, tu peux intégrer une école de commerce en AST (Admissions sur Titre) en BAC+2 ou BAC+3. Sache que la plupart des écoles de commerce sélectionnent leurs candidats sur dossier et sur concours. Généralement, des entretiens oraux sont également organisés courant mai si tu y es admissible. Outre la qualité des cours et la diversité des intervenants, les écoles de commerce présentent plusieurs atouts. Le premier est de pouvoir bénéficier d’un réseau pouvant aller jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’alumni (30 000 à Audencia par exemple). Ce réseau te servira pour trouver beaucoup plus facilement des stages ou encore pour rentrer sur le marché du travail. 

De plus, les écoles de commerce sont très tournées vers l’international ! Skema dispose par exemple de 7 campus dont 4 campus internationaux situés sur chacun des continents. 

Enfin, les écoles de commerce sont réputées pour leur vie associative. En effet, il existe par exemple plus de 100 associations à l’EM Normandie qui te permettent de réaliser des projets de groupes de tous types en fonction de ce qui t’épanouies (sports, mode, humanitaire, gastronomie…) ! 

Voici d’autres exemples d’écoles de commerce qui recrutent après un DUT GEA :

Rejoindre une école spécialisée dans les ressources humaines, c’est carrément possible !

Tu as une appétence particulière pour les ressources humaines ? Tu as choisi l’option GPRH (Gestion et Pilotage des Ressources Humaines) en deuxième année de DUT GEA ? Alors IGS-RH est faite peut-être pour toi ! Tu pourras ainsi devenir un expert des ressources humaines ! En plus, l’école dispose de plus de 9000 entreprises partenaires qui t’aident à trouver facilement ton futur stage ou alternance. 

Autre avantage, l’IGS-RH est tournée vers l’international. Tu auras donc l’opportunité d’effectuer un semestre ou un stage à l’étranger (Australie, Canada, Inde…) !

Tu préfères aller à l’université ?

Il est possible d’effectuer une licence puis un master à l’université mais peu d’étudiants en DUT GEA font ce choix car le DUT GEA reste une formation avec un cursus professionnalisant. Cependant, ce profil d’étudiant est apprécié par les universités et tu ne devrais pas avoir de difficultés à les intégrer. Il existe beaucoup de parcours différents à l’université (AES, gestion, commerce international, économie…).  Si tu souhaites rentrer sur le marché du travail rapidement, tu peux effectuer une licence professionnelle en 1 an. Cette licence te permettra de te spécialiser dans un domaine (banque, marketing, logistique) et d’y travailler ensuite.

Préparer le Diplôme Comptabilité Gestion 

Si tu as choisi le parcours GC2F (Gestion Comptable, Fiscale et Financière) au cours de ta deuxième année de DUT GEA, tu pourras ensuite préparer le DCG (diplôme de comptabilité gestion). Dans ce cas, l’entrée se fait directement en deuxième année et tu passeras ton DCG en fin d’année. Tu peux ensuite choisir de devenir assistant comptable ou continuer tes études en effectuant un DSCG (Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) afin de devenir expert comptable.

Effectuer un DUETI, le DUT des globe-trotteurs !

Le DUETI (Diplôme Universitaire d’Études Technologiques Internationales) est une prolongation d’un an de ton DUT mais à l’étranger : c’est l’Erasmus des DUT ! C’est une excellente opportunité pour vivre une expérience à l’international tout en progressant dans la langue du pays dans lequel tu te rends. Attention cependant, tous les DUT de France ne proposent pas forcément de DUETI. De plus, ils n’ont pas les mêmes universités partenaires et donc ni les mêmes destinations. A l’IUT de Nantes par exemple, les étudiants en DUT GEA peuvent effectuer un DUETI à Glasgow (Ecosse), Chicoutimi (Canada) ou encore Brisbane (Australie). En fonction du diplôme délivré par l’université partenaire, ton diplôme ne validera pas forcément un BAC+3 reconnu en France. Cependant, cela reste malgré tout une expérience très enrichissante sur le plan culturel ! En revanche, les places pour partir en DUETI sont limitées et sont soumises à un bon niveau général et d’anglais. A toi de te rapprocher de ton service relations internationales afin de t’informer à ce sujet. 

Une formation idéale pour débuter dans le monde professionnel !

Le DUT GEA te permettra d’avoir une première expérience dans le monde de l’entreprise. Suivant les IUT, tu devras effectuer un stage de 8 à 12 semaines pendant tes premières années. Ce stage te permettra d’avoir une première approche du monde professionnel et de te découvrir (ou pas) une appétence pour tel ou tel secteur.

De plus, le DUT GEA est une formation qui a vocation à te faire évoluer sur le plan personnel et professionnel grâce à différents projets de groupes. En deuxième année, tu devras former un groupe avec tes camarades et accompagner un entrepreneur sur la création ou la gestion d’un projet d’entreprise. Ce projet débutera fin septembre et se terminera en avril avec une soutenance orale. Outre le développement de soft skills tels que le travail en groupe ou encore la gestion du temps, tu réaliseras des études concrètes suivant ton projet (étude de marché, gestion de la communication…).

En clair, le DUT GEA te permet de te former sur le plan professionnel grâce à des projets de groupe ainsi que grâce à une période de stage.

Quels métiers après un DUT GEA ?

Si tu poursuis tes études après un DUT GEA, tu auras compris que les métiers sont nombreux et dépendent surtout de ton orientation après celui-ci (IAE, école de commerce…). 

Sinon, tu peux entrer dans la vie active directement après ton DUT GEA, dans ce cas là les métiers varient selon l’option que tu as choisie. Alors, que faire après un DUT GEA pour rejoindre directement le monde des entreprises ? 

Si tu choisis une option à dominante financière tu peux devenir comptable ou encore chargé de clientèle en banque. Si tu as choisi l’option GPRH, et après un master en Ressources Humaines, tu peux espérer devenir responsable des ressources humaines !

Tu souhaites travailler dans la communication, le marketing ou encore la supply chain ? Tous ces débouchés sont possibles après un DUT GEA mais il est recommandé de suivre une formation spécialisé dans ce secteur (en école de commerce par exemple).

Enfin, rien ne t’empêche de devenir entrepreneur si tu en as l’âme et que tu souhaites créer ta propre entreprise !

Les écoles qui recrutent hors Parcoursup

Temps de lecture : 5 minutes

Tu cherches à connaître toutes tes options en termes de formation ? Tu as vu tous tes vœux refusés sur Parcoursup en 2022 ? Tu ne trouves pas de formation qui te corresponde en phase complémentaire ? Pas d’inquiétude, il existe plein d’écoles hors Parcoursup qui recrutent encore Tu peux toujours tenter ta chance !  

Les types d’écoles qui recrutent hors Parcoursup

Plusieurs solutions existent pour les déçus de Parcoursup et pour ceux qui souhaiteraient se réorienter l’année prochaine. Le monde hors Parcoursup accueille presque toutes les grandes filières. Un certain nombre d’établissements organisent leurs propres inscriptions et/ou concours d’admission, sans passer par Parcoursup !

C’est le cas des écoles spécialisées en immobilier, management sportif ou encore en informatique mais aussi de plusieurs écoles de commerce privées, d’écoles d’ingénieurs, des écoles d’art, et même de certaines licences sélectives. 

De nombreuses filières sont donc accessibles ! Pense à toutes les formations qui ne sont pas sur la plateforme et prépare-toi dès maintenant pour les concours qui t’attendent ! Voici quelques exemples d’écoles qui recrutent sans passer par la plateforme Parcoursup.

Les écoles de commerce et de management

En 2022, certaines écoles de commerce et management ont fait le choix de basculer sur la plateforme Parcoursup. D’autres ont préféré garder leur indépendance ainsi que leurs propres modes d’admissions. Cela ne veut pas dire que ces formations sont moins bonnes !

Pour certaines écoles, tu seras donc obligé de t’inscrire sur Parcoursup pour pouvoir te présenter aux épreuves des concours communs. Par exemple, les écoles du concours Accès, Sésame, Ecricome, Pass. 

Les autres établissements qui ne font pas partie de ces dispositifs disposent de leur propre processus d’admission.

Pour te simplifier la vie, voici une liste non exhaustive d’écoles accessibles hors Parcoursup : 

Petit rappel pour bien choisir ton école : regarde bien son classement, mais vérifie bien les différentes spécialisations qu’elle propose, sa localisation… Renseigne-toi directement auprès de l’école pour connaître les modalités d’admission. Tu peux d’ores et déjà te préparer à passer ces épreuves l’année prochaine et mettre à profit cette année pour réussir un de ces concours.

Les écoles spécialisées 

Il existe un grand nombre d’écoles spécialisées hors Parcoursup dans des domaines très variés : communication, design, ressources humaines, mode, marketing, digital, cinéma, etc…

Par exemple l’EICAR (une école qui forme aux métiers de l’audiovisuel, du cinéma, de la musique et du spectacle vivant) propose des cursus disponibles hors de la plateforme dans lesquels tu peux postuler.

Citons également :

  • ESMD, l’École supérieure des métiers du droit
  • IGS RH, la formation pour travailler dans les ressources humaines
  • ou encore EDTA Sornas, une école experte dans les domaines du design graphique et de la communication digitale !

Les  écoles d’ingénieurs 

Parmi les 200 écoles d’ingénieurs habilitées par la Commission des titres d’ingénieur, plus de la moitié sont accessibles après le bac. Si celles-ci passent par Parcoursup, il existe des écoles spécialisées qui recrutent directement sur leur site Internet.

Voici une liste non exhaustive d’écoles d’ingénieurs accessibles hors Parcoursup : 

  • L’Ecole d’ingénieurs de PURPAN, qui forment les étudiants dans les secteurs des sciences du vivant, de l’agriculture, de l’agroalimentaire 
  • L’ENIM (Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz) pour travailler dans le domaine du génie mécanique, du génie des matériaux et du génie industriel 
  • L’ESCOM Chimie, une école d’ingénieur spécialisée en chimie

C’est le cas de la plupart des écoles d’informatique telles que INTECH – École Supérieure d’Ingénierie Informatique !

Les écoles à l’international

Pour tous les jeunes bacheliers désireux de vivre une expérience internationale inoubliable, il est possible de partir à l’étranger ! Comme Parcoursup est géré par le gouvernement français, les candidatures à l’étranger se font en dehors de la plateforme. Par exemple tu peux partir au Canada à HEC Montréal

Le Baccalauréat en Administration des Affaires (BAA) par exemple est un cursus post-bac en 4 ans, qui inclut une année préparatoire pour les élèves non issus du système québécois ! Tu évolueras dans un cadre te permettant de découvrir une nouvelle culture ainsi qu’un environnement bilingue. #Great

Les universités étrangères 

Le baccalauréat en poche, les mots tels que Yale, Harvard ou Princeton te font rêver ? C’est bien normal 😉 ! Chaque année, des milliers de bacheliers choisissent de poursuivre leurs études à l’étranger. Les destinations sont aussi nombreuses que variées et le choix des universités étrangères est vaste. Certaines universités étrangères recrutent en direct. Quoiqu’il arrive, il faut se préparer en amont alors n’hésite pas à lire notre article avant de partir étudier à l’étranger.

Par exemple, si tu envisages de suivre un programme de Bachelor au Royaume-Uni, tu vas devoir te familiariser avec la plateforme UCAS !

Pour avoir l’opportunité d’intégrer l’une des célèbres universités américaines, tu dois t’inscrire via la plateforme commune à toutes les universités : Common Application. Tu as ainsi accès à plus de 450 universités aux États-Unis pour un diplôme Undergraduate.

Si tu rêves d’étudier en Chine, le CUCAS (China’s University and College Admission System) te permet de t’inscrire à l’université en Chine. 

Pourquoi une école est-elle hors Parcoursup ?

Toutes les formations sont-elles sur Parcoursup ? Non, pas toutes. Il existe plusieurs formations qui organisent encore leurs admissions en dehors de Parcoursup. Certaines écoles ont échappé cette année à la plateforme du ministère de l’Enseignement supérieur. Tu te demandes pourquoi ? Les raisons sont variées : 

– certaines écoles préfèrent gérer leur processus de recrutement

– pour d’autres il s’agit d’un mauvais timing de calendrier 

– c’est aussi le cas pour les formations professionnelles délivrant un titre RNCP (ministère du travail)

– ainsi que pour les diplômes qui ne sont pas visés par l’Etat

A noter : certaines écoles seront intégrées à Parcoursup l’an prochain car chaque année, de nouvelles formations intègrent la plateforme Parcoursup.

Comment s’inscrire dans une école hors Parcoursup ?

Les étudiants ont tendance à l’oublier, mais Parcoursup n’est pas une obligation… En effet, tu peux postuler directement auprès de l’école en question ou alors passer par la case des concours.

Pense aux rentrées décalées

Tu n’as pas eu ton vœu préféré sur Parcoursup et tu ne souhaites pas te retrouver dans une formation par défaut ? Pas de panique, tu as la possibilité de te réorienter dès la fin du premier semestre grâce aux rentrées décalées. 

Un grand nombre d’écoles privées permettent d’intégrer leur formations au milieu de l’année, telles que certaines écoles d’ingénieurs, de commerce (business school) et management,  de design, de comptabilité, etc. Ce système existe aussi dans certains DUT, BTS, licences et masters sous réserve que des places se libèrent en université ou que ton dossier soit accepté. 

En effet, ces établissements mettent en place une seconde rentrée en janvier, en février, parfois même en mars (au début du second semestre). Tu suivras alors des cours assez intensifs pour rattraper  le premier semestre ou tu garderas un rythme décalé tout au long de ta scolarité. Courage, ne baisse pas les bras : tu trouveras un nouveau campus pour t’inscrire pendant l’année !

Comment démissionner de Parcoursup ?

Pour effectuer cette démarche, tu dois tout simplement prouver que tu n’as pas de vœux en attente ou de proposition d’admission sur Parcoursup. Rien de plus. Dans ce cas de figure, tu devras donc t’inscrire à des formations post-bac qui ne figurent pas sur la liste de Parcoursup qui sont en grande majorité d’établissements hors contrat privés. Cependant tu peux aussi en profiter pour faire une année césure afin de réfléchir à tes projets futurs ou abandonner ton projet d’étude et te réorienter plus tard.

Comment obtenir une attestation de non-inscription Parcoursup ?

Certaines formations hors Parcoursup demandent une attestation de non-inscription ou de désinscription sur Parcoursup. Par exemple, les formations  hors Parcoursup citées plus haut dans l’article peuvent te demander ce papier, afin de réaliser les inscriptions administratives.

L’attestation de non-inscription est téléchargeable à partir du 08 avril 2022 sur le site de Parcoursup

Tu peux obtenir une attestation de désinscription directement dans ton dossier Parcoursup à la rubrique “Admission” à partir du 02 juin 2022.

Dans certains cas, les formations demandent seulement une attestation sur l’honneur de non inscription à Parcousup. Dans ce cas, c’est toi qui atteste que tu n’es pas inscrit sur la plateforme en rédigeant une simple lettre.

Tu as maintenant toutes les cartes en main pour réussir tes inscriptions dans les établissements de ton choix. Il te reste plus qu’à suivre nos conseils pour choisir la bonne filière hors Parcoursup 😉 !

Les meilleures destinations pour faire ses études à l’étranger

Temps de lecture : 6 minutes

Sortir de sa zone de confort, découvrir une nouvelle culture,  apprendre une langue, rencontrer de nouvelles personnes…  Étudier à l’international est une expérience unique ! Il n’est pas toujours évident de savoir vers quelle destination se tourner. Quelles sont les meilleures destinations pour faire ses études à l’étranger ? Quels critères sont à prendre en compte pour faire son choix ? Quel pays correspondra le mieux à ton profil, à tes envies, à ton projet, à ton budget ? De nombreuses possibilités s’offrent à toi ! Génération Zébrée te fait un récap’ pour t’aider dans ton choix de destination.

Faire ses études à l’étranger : Europe versus reste du monde

Faire ses études l’étranger en restant en Europe

Que tu  souhaites t’immerger au cœur de la langue espagnole sur les plages de Barcelone ou d’entreprendre une carrière dans les affaires à Stockholm, il te faudra apprendre une langue, découvrir une culture et élargir tes opportunités professionnelles. Etudier dans un autre pays est un excellent moyen de booster ton cursus scolaire et universitaire !

Les jeunes étudiants français sont de plus en plus nombreux à partir étudier à l’étranger, principalement dans des pays francophones ou frontaliers. En effet, si tu es Français rester en Europe présente des avantages logistiques. Pas besoin de de visa à obtenir préalablement au changement d’établissement ! Ce qui est également cool, ce sont les nombreux partenariats conclus dans le cadre du programme d’échange Erasmus + et bien souvent les coûts de scolarité moindre ! 

Néanmoins si tu souhaites partir au Royaume-Uni, un des pays les plus prisés par les étudiants pour leur échange, il te faudra bien regarder les nouvelles  formalités depuis sa sortie de l’Union Européenne.

Découvrir le reste du monde…

Les étudiants les plus aventureux souhaiteront sans doute quitter l’Europe pour découvrir le monde ! Étudier en Asie ou au Canada te permettra d’accéder à des écoles situées dans les villes les plus excitantes au monde ! Une multitude de pays s’offrent à toi pour venir passer un semestre ou une année universitaire dans une école supérieure ou dans une université. Mais quel pays choisir ? Voici quelques exemples :

  • En Asie : Chine, Inde, Indonésie, Japon, Malaisie, Thaïlande, Singapour…
  • Les pays d’Amérique du nord et d’Amérique latine : Canada, Etats-unis, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Mexique, Paraguay… 
  • Les pays d’Océanie : Australie, Fidji, Nouvelle-Zélande…

TOP 5 des pays pour faire ses études à l’étranger 

Le choix de la destination pour poursuivre ses études est crucial… Avec les innombrables possibilités de pays, le choix n’est pas facile ! Pour t’aider à y voir plus clair, le site de Study Experience te présente les particularités de nombreuses destinations et t’accompagne dans les démarches pour intégrer les meilleures universités ! #Great 

  1. Canada : ce pays est souvent le choix préféré des étudiants. Chaque année le Canada accueille près de 300 000 étudiants étrangers sur son territoire et connaît une grande popularité auprès des français. En effet, les frais de scolarité sont moins élevés. On peut donc profiter des mêmes cursus qu’aux États-Unis mais pour un prix plus abordable ! 
  1. Australie : l’Australie abrite l’un des meilleurs systèmes éducatifs au monde, son climat et ses immenses plages font rêver… Les avantages à partir étudier en Australie sont nombreux !
  1. Allemagne : étant un des pays leader en Europe pour ses universités proposent déjà de nombreux cursus internationaux incluant des enseignements en anglais. Cela peut faciliter la mobilité d’étudiants ne maîtrisant pas ou peu l’allemand avant leur arrivée. Que tu passes par un programme d’échange ou par une inscription directe en université, ta scolarité sera gratuite ou presque, si ce n’est une taxe administrative de quelques centaines d’euros au maximum par année.
  1. Suisse : Près de 9000 étudiants français  rejoignent les bancs des écoles suisses chaque année. Le pays est une plaque tournante du commerce international. Son multilinguisme en témoigne (français, allemand, italien…). De nombreux programmes sont enseignés en anglais. C’est donc le lieu idéal pour entreprendre des études axées sur l’international ! 
  2. Etats-Unis : au classement des meilleures universités de 2021 selon le Times Higher Education, les quatre premières se situent aux Etats-Unis. Les Etats-Unis rayonnent depuis des décennies et présentent de nombreux établissements de qualité ainsi qu’une vie culturelle riche qui pourra séduire plus d’un étudiant. 

Quels critères sont à prendre en compte pour faire ses études à l’étranger ?

Avant de partir à l’étranger, il est nécessaire de bien se renseigner afin d’avoir le maximum d’informations sur l’établissement, le pays, le mode de vie ainsi que le système éducatif. 

Le coût financier et les bourses

Partir étudier à l’étranger peut coûter cher ! Si tu pars dans le cadre d’un échange, l’université partenaire ne sera pas payante. Mais le coût de la vie étudiante n’est pas partout le même.

Il existe plusieurs bourses d’études pour aider et encourager les étudiants à partir étudier à l’étranger. On trouve par exemple la bourse Erasmus,+ la bourse d’aide à mobilité internationale, des bourses régionales, des bourses proposées par des fondations, etc. Cependant, pour être éligible à une bourse, il faut en faire la demande en temps et en heure et remplir certains critères. Il faut donc se renseigner bien en amont !

Le classement des villes étudiantes dans le monde

Les classements du QS ou encore du The Financial Times sont à prendre en compte pour faire ses études à l’étranger. Le dernier en date est celui de QS Best Student Cities 2019, qui classe dans l’ordre d’attractivité les villes présentant le plus d’avantages pour les étudiants étrangers. Le classement prend en compte des données comme la qualité de l’enseignement, le coût de la vie et l’apport culturel de l’expérience.  

Dans l’ordre, les villes qui apparaissent comme les plus attractives sont : Londres, Tokyo, Melbourne, Munich, Berlin, Montréal, Paris, Zurich, Sydney, Séoul. Sans étonnement, l’Europe est aussi à l’honneur grâce à la richesse culturelle de ses villes, à la qualité historique de ses universités et au faible coût des études dans certains états ! Les pays asiatiques comme le Japon et la Corée du Sud ont également la cote.

Les labels internationaux

AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business), EQUIS (European Quality Improvement System), AMBA (Association of Masters of Business Administration) ou encore plus récemment EFMD Accredited… Ces labels offrent une véritable reconnaissance favorisant l’obtention de partenariats avec des institutions internationales : universités, laboratoires de recherche, écoles… C’est également la porte ouverte à une première approche du multiculturalisme, des stages à l’étranger  ou encore à un double cursus. Des atouts considérables si tu souhaites effectuer une carrière internationale ! 

A noter : chaque label possède son propre système d’évaluation. AMBA accrédite des programmes de type MBA (Master of business administration), MBM (Master of Business Management ou DBA (Doctorate of Business Administration).  EQUIS (label européen) et AACSB (label américain) certifient quant à eux la qualité de l’établissement lui-même. 

Pour trouver le campus idéal ainsi que le programme d’échange international le plus adapté à ton projet, tu peux commencer par faire un test d’orientation

Quelques conseils pour réussir ses études à l’étranger

La clef pour des études à l’étranger réussies, c’est bien sûr l’anticipation et la préparation… La première chose à faire, c’est de te renseigner sur les pays et les villes d’accueil proposées par ton établissement. Même si à première vue une destination te semble intéressante, y vivre et y passer des vacances est très différent ! 

Pour bien choisir ta destination, fais une sélection minutieuse en te basant sur des témoignages d’autres étudiants, des blogs d’expatriés, des forums, etc. Il est également possible d’effectuer des recherches sur la culture locale pour ne pas être trop surpris dans le cas où le mode de vie du pays est très différent du tien.  

Par ailleurs, les établissements de rang mondial exigent le plus souvent de passer des tests d’admission.  Pour pouvoir étudier dans un pays non francophone, les étudiants souhaitant partir étudier dans un pays étranger doivent passer des tests comme le TOEFL,  le TOIC ou encore le IELTS (très souvent demandé par les universités du Commonwealth)  afin de montrer leur niveau linguistique. Aux USA, il est souvent demandé de valider des tests de compétences (SAT, ACT, TSA, etc.). Il s’agit alors d’évaluer le niveau des candidats en logique, compréhension écrite ou rédaction de texte. A ce sujet, tu peux lire tous nos conseils pour intégrer les meilleures universités étrangères.

Journées portes ouvertes : les réponses à toutes tes questions !

Temps de lecture : 5 minutes

Des journées portes ouvertes aux journées d’immersion en passant par les salons étudiants, toutes les solutions sont bonnes pour mieux te rapprocher des écoles et mieux comprendre où tu mettras les pieds l’année prochaine. 

C’est quoi un événement d’orientation ?

Jusqu’à présent, le lycée était ta seconde maison. Mais bientôt tu seras titulaire du bac et les études supérieures prendront le relais. Finalement, c’est un peu comme si tu passais du “grand bain” à “la mer”. Le bac est un avant goût de l’enseignement supérieur et l’enseignement supérieur un avant goût de la vie active. Il faut donc s’y préparer du mieux possible afin de capitaliser sur l’obtention du bac. Pour cela, Génération Zébrée t’invite à découvrir d’un peu plus près, l’univers des événements d’écoles ! 

« L’école vous ouvre ses portes. Venez nous rencontrer, visiter les locaux et rencontrer nos élèves. Au programme de la journée, nous vous présenterons nos formations et les équipes pédagogiques lors de la conférence de présentation. »

Plus tu feras de journées portes ouvertes, plus tu seras inspiré pour renseigner tes vœux sur Parcoursup. Les retours d’expériences des élèves et les conseils du cadre enseignant t’aideront forcément dans tes recherches. C’est d’autant plus simple d’y participer ces temps-ci étant donné qu’elles ont principalement lieu en ligne à cause de la situation sanitaire. Il ne te reste qu’à choisir les écoles qui peuvent t’intéresser et t’inscrire aux événements qu’elles proposent. Les écoles ouvriront leurs portes avec plaisir ! 

Pourquoi participer aux Journées Portes Ouvertes ?

Ces moments sont un plaisir, parole d’étudiant ! Non seulement pour les élèves qui les organisent, mais aussi pour les lycéens qui y participent. C’est à l’occasion d’une porte-ouverte que tu pourras faire la rencontre d’un étudiant dans le ou les domaines qui te plaisent. Non seulement tu échangeras avec un première, deuxième, troisième année ou même des anciens élèves, mais tu pourras aussi poser toutes tes questions concernant la formation initiale, l’admission et le projet professionnel. Tout au long de la journée porte-ouverte, des enseignants, des intervenants et des membres de la direction seront également présents pour mieux cerner tes ambitions et t’orienter au mieux à leur tour.

Lors d’une journée portes ouvertes tu ressentiras la mentalité et l’ambiance au sein du campus, notamment à travers le discours des élèves et des responsables pédagogiques. La bienveillance et les bons conseils y sont de rigueur. C’est également l’occasion de découvrir les associations étudiantes, la vie de campus et ses avantages, faire une présentation de l’école (salles de cours, amphithéâtres, cafétéria…).

Ta participation à une Journée Portes Ouvertes est aussi un vrai « plus » pour ton dossier Parcoursup ! En effet, cela prouve ta motivation : tu as consacré du temps à réfléchir à ton orientation scolaire et tu as fait l’effort de rencontrer ta future école. Ainsi, ce voeu n’est pas fait au hasard, mais le fruit de ta réflexion. C’est un élément très valorisé par les formations de l’enseignement supérieur. C’est pourquoi tu as tout intérêt à évoquer ta présence à la Journée Portes Ouvertes dans ton projet de formation motivé. Cela peut faire la différence entre deux candidats de niveau identique !

Comment préparer les journées portes ouvertes ?

Si tu es inscrit à environ 4 ou 5 portes ouvertes, c’est l’idéal. Il va maintenant falloir les préparer. Pour cela, rien de plus simple, dresse une petite liste de questions concernant l’école, ses formations, le cadre scolaire. Si tu sèches un peu, on te donne quelques exemples :

– Quels sont les différents programmes du master ?

– Comment se déroule une journée typique à l’école ?

– Quels sont les débouchés de cette filière ?

– Avez-vous des conseils concernant la vie étudiante, la vie associative ?

– Comment se déroule la formation initiale ?

– A quoi sert un BDE ?

– Dois-je passer un concours ? Faut-il passer par une classe préparatoire ?

– Comment se déroulent les projets étudiants ?

Tu vas rencontrer des élèves et des enseignants avec lesquels tu seras sûrement amené à travailler l’année suivante. Donc, il est important de faire bonne impression, surtout la première fois. Sois naturel, ni trop professionnel ni trop confiant, être à l’écoute est essentiel, et niveau vestimentaire une seule interdiction : le jogging.

N’hésites pas encore une fois à poser des questions, à partager ton expérience et écouter celle des élèves déjà intégrés dans l’école. Les élèves auront peut-être des travaux à présenter en lien avec le cursus ou la formation, un projet photoshop en design graphique par exemple.

Comment se déroulent les journées portes ouvertes virtuelles ?

Rien de plus pratique et de plus simple que les visites virtuelles pour découvrir une école à distance compte tenu des restrictions sanitaires. Les écoles proposent différents formats pour participer à leurs événements, rencontrer les équipes et les élèves. 

Les écoles ouvrent leurs portes à travers une visioconférence pour visiter le campus ou encore une plateforme virtuelle dédiée pour découvrir l’offre de formation. 

La foire aux questions, simple et efficace, t’apportera des réponses à des questions biens précises, plutôt administratives et globales. Tu pourras parfois communiquer par tchat avec un ou plusieurs élèves, et même les appeler.

Journées Portes Ouvertes et Salons étudiants : quelles différences ?

Tout d’abord, ces salons se distinguent par l’abondance d’écoles présentes sur l’événement, c’est l’occasion pour toi de découvrir différentes formations dans différentes écoles.

Cependant tu ne pourras pas profiter d’une visite guidée du campus comme à l’occasion d’une journée portes-ouvertes. En effet, les visites permettent découvrir le campus, en particulier les locaux, les bibliothèques ou encore le fameux amphithéâtre. De plus, elles permettent de ressentir véritablement l’univers de l’école, à travers les travaux des étudiants et la rencontre avec les enseignants.

Lors d’un salon de l’étudiant, tu rencontreras les équipes administratives, mais généralement tu ne pourras pas rencontrer les enseignants… Tu aborderas les choix d’orientation uniquement à travers les spécialisations et les formations proposées par l’école.

Dans les deux cas, un dossier de candidature avec les modalités d’inscription te sera remis pour éventuellement t’inscrire à l’école si tes choix se concrétisent.

Les journées d’immersion, pour les plus curieux

Enlève ta casquette de lycéen le temps d’une journée, un véritable avant-goût des études supérieures t’attend ! Certaines écoles proposent des moments d’immersion. Elles sont idéales si tu t’intéresses de près à une filière en particulier (Par exemple : BTS métiers de l’audiovisuel, ingénieurs chimistes, management de l’hôtellerie…). 

Ces visites sont un peu comme les stages de découvertes, mais à l’école, elles te permettront de tout savoir sur une journée typique. Tu seras parmi « les futurs élèves » de l’école, intégré dans une classe de première ou deuxième année. Après un point “information” et une visite des locaux, tu participeras à des cours et assisteras aux présentations de travaux à la manière des grandes écoles ou des universités. 

L’occasion de découvrir le fonctionnement d’une classe en études supérieures et mieux appréhender la relation avec les intervenants.

Tu peux par exemple assister à un cours d’arts plastiques et de graphisme à l’école de design de Troyes ou encore un cours de code informatique et de robotique en école d’ingénieur à 3IL.

N’hésite pas à t’inscrire aux événements d’écoles disponibles sur notre site internet. Tu y trouveras forcément des études supérieures qui te correspondent !

Participe à nos VisioTalks pour y voir clair dans ton orientation !

aides essentielles de l'État pour les étudiants
Temps de lecture : 2 minutes

Choisir son orientation post bac n’est pas évident ! C’est pour cette raison que nous avons créé des visioconférences Zoom que nous appelons “VisioTalks”. 

Durant ces VisioTalks nous recevons des étudiants venant de filières diverses et variées afin de répondre à tes interrogations sur les études supérieures. Ce qui est top c’est que tu peux leur poser tes questions directement grâce au tchat sur Zoom !

Retrouve le replay du VisioTalk « Comment choisir ses études supérieures ? »

Quelles sont les différentes voies possibles et comment s’y prendre ? Université, classes préparatoires, grandes écoles… Génération Zébrée te fait un récap’ des possibilités en études supérieures et Baptiste (@bapt.rlt) influenceur Instagram et étudiant en 2ème année à Sup de Pub Lyon, te partage son parcours !

VisioTalk – Etudier à l’étranger en 2021 L’exemple du Canada et du Royaume-Uni

Étudier à l’étranger après le bac en 2021, est-ce une bonne idée et comment s’y prendre ? Deux étudiants d’HEC Montréal et Pierre, étudiant français sur le campus d’Oxford (Royaume-Uni) de l’EM Normandie te parlent de leur choix de faire leurs études à l’étranger et te partagent leurs conseils.

Parcoursup : réussir son entrée dans l’enseignement supérieur

Génération Zébrée et le groupe Y Schools s’associent pour t’aider à construire ton projet d’avenir et te donne le mode d’emploi de Parcoursup. Repars avec des astuces pour mettre toutes les chances de ton côté ! 

Le prochain VisioTalk

Parcoursup 2021 : mettre toutes les chances de son côté pour obtenir son école (dossier & épreuves)

Rendez-vous le mercredi 24 mars à 18h00

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bac.png.
Je m’inscris à ce VisioTalk !

Etudier au Canada : la grande aventure…

Temps de lecture : 8 minutes

Découvrir de nouveaux paysages, une nouvelle mentalité, un mode de vie atypique et surtout une nouvelle façon d’apprendre. Et si Montréal était ta prochaine destination étudiante ? Etudier au Canada représente une expérience unique. Chaque année plus de 300 000 étudiants passent le pas, ce qui en fait la 3e destination mondiale pour étudier. Parmi eux, plus de 26 000 étudiants français tentent l’aventure.

Pas étonnant lorsque l’on sait que la langue n’est plus une barrière pour partir étudier à l’étranger, que les universités y sont prestigieuses, la vie étudiante chaleureuse et surtout que les loyers des résidences étudiantes ou des appartements sont moins chers que les loyers français. La météo y serait même agréable !

Etudier au Canada : deux étudiantes témoignent !

Pour en témoigner, Génération Zébrée a fait la rencontre de Marine et Anaëlle, deux jeunes expatriées françaises parties étudier dans l’école de commerce HEC Montréal. Deux parcours et deux ambitions différentes, en tout cas un seul coup de coeur en commun pour Montréal !

Pierre, étudiant français sur le campus d’Oxford (Royaume-Uni) te parle également de son choix pour les études de commerce à l’étranger et te partage ses conseils.

Préparer son séjour pour étudier au Canada

Pour étudier au Québec, tu devras t’assurer d’avoir trois documents importants dès lors que tu recevras ta lettre d’admission : un passeport valide, un certificat d’acceptation du Québec à obtenir sur le site Immigration Quebec et un permis d’études sur le site canada.ca. Informe toi également sur l’assurance maladie pour les étudiants étrangers, au cas où tu attraperais un petit rhume la-bas. Il y fait jusqu’à -34 degrés, un record !

Pour le logement, il est demandé d’arriver deux semaines avant le début des cours pour faire tes recherches, ainsi tu n’auras pas de mauvaises surprises. Privilégie la colocation pour faire des rencontres et partager les frais ou bien les résidences étudiantes, elle sont toujours très bien placées dans le campus.

Veille à orienter tes critères de recherche en fonction de la proximité des transports en commun, de l’école, des commerces. Sois également attentif aux services inclus ou non dans le loyer : le chauffage, l’eau chaude, l’électricité, le téléphone, internet… Pour t’aider à préparer ton budget, tu peux t’appuyer sur l’étude réalisée par le site Etudionsaletranger 😉 .

Tu ne sais pas comment financer ta scolarité et ton séjour au Canada ? Il existe un système complet de bourses accessibles aux étudiants français. Certaines sont attribuées directement par les écoles ou universités, et d’autres sont délivrées par le gouvernement canadien. Il est également possible d’avoir un petit job étudiant pour compléter !

«  Les logements ne sont pas chers et souvent spacieux ! Pour un appartement de 75 mètres carrés, je paye 420 euros en collocation avec une autre étudiante Française à HEC Montréal. (…) Montréal est une ville super pratique quand tu es étudiant, par exemple les commerces ainsi que les différents services ferment tard, tu peux donc faire tes courses à 22h ou encore aller à la banque un lundi ! » Marine

« Les 2 dernières années je payais 530 euros tout compris dans une superbe colocation juste à côté de l’école. J’ai été en colocation avec une Franco-Sénégalaise, une Brésilienne et une Franco-Marocaine. Il y a beaucoup d’étudiants ayant une nationalité francophone, j’ai même connu des Tahitiens ! D’ailleurs en classe préparatoire, il y a beaucoup de nationalités différentes !»

A noter qu’il est possible de contracter un prêt étudiant, il y a des accords entre la France et le Québec qui permettent de payer l’école de commerce HEC Montréal au même prix qu’une école de commerce parisienne.

Etudier au Canada : un autre modèle d’enseignement

Un rythme de cours très différent

Si tu viens d’obtenir ton bac et qui plus est avec mention, les universités te tendent les bras ! Tout d’abord, tu commenceras par une année préparatoire dans laquelle tu découvriras un nouveau pays, mais surtout un nouveau modèle d’enseignement.

Lors de cette année tu n’auras cours que 15 heures par semaine, soit 3 heures par jour. Cependant, tu devras préparer tes cours en avance afin de permettre un temps d’échange, d’exercice et de questions avec le professeur pendant le cours. Il te faudra donc être autonome et surtout curieux au moment d’approfondir les notions vues dans le cours.

« Mon année préparatoire m’a permis de me mettre dans le bain, il y a même des cours de gestion de stress pour aider les étudiants dans leur apprentissage ! » Anaëlle

Cette année préparatoire est également l’année lors de laquelle les étudiants s’acclimatent à ce nouvel environnement chaleureux mais très froid ! En témoigne Anaelle :

« Les conditions climatiques ont été difficiles à vivre les deux premières années mais on s’y habitue, il y a même des activités en hiver comme des matchs de hockey et des cours de zumba dans la neige, c’est génial ! En tout cas on a l’équipement pour lutter contre le froid. »

Enfin, ce type d’organisation permet d’avoir des activités à côté des cours : que ce soit un petit boulot pour contribuer aux frais de tous les jours, un engagement associatif ou tout simplement profiter de la vie étudiante !

Les étudiants optent en général pour un job étudiant étant donné qu’ils n’ont que 3h de cours par jour. Ce job leur permet ainsi de subvenir financièrement à leurs besoins voir de se rapprocher de leur coeur de métier dans le cadre d’une auto-entreprise ou d’une business association par exemple.

HEC Montréal

S’ouvrir à l’international

Au cours de l’année tu auras également l’occasion de profiter d’échanges étudiants. Tu pourras donc soit partir 6 mois à l’étranger comme c’était le cas pour Marine ou bien partir 2 semaines à l’occasion du cours Campus International, c’est un séjour lors duquel les étudiants découvrent la culture d’affaires d’un pays. Tu participeras à des rencontres avec des cadres dirigeants, des représentants gouvernementaux, des conférences universitaires et également des activités pratiques visant à l’intégration des connaissances. 

“ Lors de ma 3ème année à HEC Montréal, nous étions une vingtaine à partir au Brésil, le thème abordé était l’écotourisme communautaire, nous avons donc rencontré les acteurs principaux et travaillé autour de ce sujet durant notre séjour. “

Les mois passés à HEC Montréal ou dans les écoles partenaires à l’étranger permettent d’avoir une véritable expérience internationale : les 13 000 étudiants d’HEC Montréal viennent de plus de 150 pays !

“ Pour ma part, j’ai fait un échange de 6 mois à Hong Kong en 2ème année, j’ai donc suivi les mêmes cours qu’à HEC Montréal, mais en Asie sur deux trimestres. D’ailleurs les cours sont très bien retranscrits ! Je suivais les cours du tronc commun en choisissant 5 cours par session, il y avait 2 sessions dans une année. J’étais spécialisée en affaires internationales. “ Marine

Des spécialités hyper variées

Avant cela, les étudiants suivent uniquement un tronc commun afin de choisir au mieux la spécialité qui leur convient. Ils ont notamment le choix parmi plusieurs spécialités : Affaires internationales, Analytique d’affaires, Comptabilité professionnelle, Économie appliquée, Entrepreneuriat, Finance, Gestion des opérations et de la logistique, Gestion des ressources humaines, Management, Marketing

Quoi qu’il en soit, la 3ème année est sûrement la meilleure d’après Anaëlle : “Si tu aimes ta spécialité, tu prendras du plaisir. Il y a différents cours par matière, accessibles via une plateforme dédiée, la liste des cours est disponible sur le site web, c’est très intuitif. (…) Dans les spécialités tu es en plus petite classe, donc la proximité avec l’intervenant est idéale pour échanger et avoir les réponses dont tu as besoin. Pour ma part j’étais spécialisée en marketing et également en gestion de projet.”

Bien que HEC Montréal forme ses étudiants aux grandes entreprises, une partie du cursus est consacrée à la gestion de PME ou encore au Marketing des Arts et de la Culture, un cours pendant lequel les étudiants visitent par exemple un théâtre ou encore le Grand Palais Canadien. Il y a également des cours d’entrepreneuriat pour ceux qui seraient intéressés par le format start-up / auto-entreprise.

La vie étudiante idéale

La ville de Montréal est une ville très étudiante, il y a 6 grosses universités et des “colleges”. D’ailleurs HEC Montréal, l’Université de Montréal et Polytechnique partagent un immense campus dans Montréal, il y a donc énormément d’événements organisés par les écoles et par la ville. 

“ Le CEPSUM par exemple, c’est un centre d’éducation physique et sportive immense dans lequel les athlètes des Jeux Olympiques s’entrainaient. Depuis ce centre appartient aux universités, les étudiants peuvent donc s’entraîner et assister à des événements sportifs dans ce beau complexe ! (…) ”

Tu vivras une vie étudiante rythmée par le sport, mais également par le temps. Tu l’auras compris, au Québec il fait froid et ça a son lot d’avantages ! Le Mont Royal est juste à côté de HEC Montréal, tu peux y faire de la luge, du ski de fond et même du patin sur le lac gelé. Montréal est une ville magnifique, très lumineuse et super agréable, il y fait froid mais il y a souvent du soleil et il n’y pleut pas souvent témoigne Marine.

HEC Montréal incite également ses étudiants à rejoindre différentes associations. De l’équipe de voile au Groupe Humaniterre, chargé de faire le lien entre le développement durable et le monde des affaires, tu pourras même intégrer Expression, l’association ambassadrice de l’Art et de la Culture au sein de la communauté étudiante ou l’association danse.

“J’étais dans une association sur la géopolitique, j’adore ça ! Les associations sont comme des minis entreprises finalement. Pour postuler tu dois faire une lettre de motivation et passer des entretiens mais une fois intégré, tu fais des réunions, tu va chercher des commanditaires, des partenaires… Tu as donc des vraies responsabilités, c’est formateur !” Marine

Etudier au Canada… et après ?

L’essentiel lorsque l’on étudie à l’étranger, c’est de bénéficier d’un diplôme reconnu à l’international (et notamment en France) à la fin de tes études. HEC Montréal possède justement les 3 agréments internationaux : AACSB, EQUIS et AMBA.

Sans parler de l’ampleur du réseau d’anciens élèves qui te permettra une insertion professionnelle dans les domaines liés à ta spécialité. HEC Montréal compte plus de 82 000 alumni ! HEC Montréal organise énormément d’événements d’entreprises, des cocktails de réseau, tu pourras donc te rapprocher de personnes importantes en entreprise pour trouver un stage ou un emploi après l’école.

Le système de stages

Si nous n’avions pas abordé le sujet des stages tout au long de ces retours d’expériences, c’est pour une bonne raison. Chez HEC Montréal, les stages sont généralement réalisés une fois diplômé sur une ou deux années ou en temps partiel tout au long de l’année, sinon ils viennent en remplacement des cours auquel cas un rapport de stage devra être effectué.

“Une fois diplômé j’ai obtenu un permis de travail pour remplacer mon visa étudiant à la fin de mes études, ce dernier m’a permis de rester au Canada 3 ans de plus. (…) J’ai commencé à travailler chez Montreal International, une agence de développement économique visant à attirer les investisseurs étrangers, et implanter de nouvelles entreprises dans le secteur informatique ou encore de l’intelligence artificielle au Canada. Ce travail était donc idéal compte tenu de ma spécialisation en affaires étrangères !” Marine

“De mon côté j’ai effectué 2 stages en Israël à la suite de mes études, l’un dans une start-up commercialisant du vin sans intermédiaire entre le vigneron et le consommateur et l’autre à l’office de tourisme. J’ai ensuite eu une expérience à Paris en tant qu’assistante chef de projet chez Hopscotch au département Travel et Hospitality. C’était très enrichissant…”

Ingénieurs agroalimentaires, les héros de demain ?

Temps de lecture : 3 minutes

9 milliards. C’est le nombre de personnes qu’il faudra (bien) nourrir en 2050. Une statistique incroyable qui démontre un enjeu sociétal fort. Autant te dire qu’après une formation d’ingénieur agroalimentaire tu seras un(e) héro(ïne) !

Préserver les ressources naturelles de notre planète et les transformer, accompagner la transition écologique, protéger nos savoir-faire et notre culture alimentaire. Autant de défis qui animeront ton ambition de devenir un ingénieur en agronomie. Et si tu intégrais une école d’ingénieurs agro ?

Mais qu’est-ce que l’agronomie ?

Les sciences agronomiques représentent la rencontre entre la science, la biologie et le monde agricole. C’est pourquoi l’industrie agronomique est l’une des plus importantes sur le plan environnemental et écologique. Et pour cause, l’agroalimentaire transforme 70 % de la production agricole française, cette filière animée par les ingénieurs agricoles joue donc un rôle clé dans l’aménagement et la vitalité du territoire.

Si tu te demandes quelle est la différence entre un ingénieur agronome et un ingénieur agro-alimentaire, c’est simple.

Prenons l’exemple de la chips. L’agronomie est responsable de la semence à l’obtention de la pomme de terre et l’agro-alimentaire transforme la pomme de terre en chips.

Botanique

L’ingénieur agronome a pour rôle d’améliorer les techniques de production et de transformation des produits issus de l’agriculture. Il pourra par exemple aider l’agriculteur à choisir le type de céréales ou de culture le mieux adapté en fonction du sol de l’exploitation agricole. Il intervient également pour prévenir l’apparition de virus dans des arbres ou des plantations, il contribue donc à sa manière à la protection de l’environnement. Dans l’industrie, l’ingénieur agronome participe à la conception de nouveaux produits. Il peut par exemple concevoir une nouvelle variété de pommes plus juteuses et résistantes. Le métier d’ingénieur agro est riche en découverte 

Comment suivre un parcours d’ingénieur agroalimentaire ?

Pour obtenir un diplôme d’ingénieur agro, il est conseillé de passer par un Bac avec des spécialités scientifiques. Il faut ensuite poursuivre dans une classe préparatoire pour se préparer aux concours communs ou rejoindre une école avec une classe préparatoire intégrée, BCPST dite prépa agro-véto par exemple. Enfin, intégrer un cycle universitaire type mastère spécialisé ou mastère professionnel en école supérieure.

Étudiants en Agronomie

Du cycle préparatoire au cycle ingénieur à partir de la troisième année, le tronc commun est généralement axé sur les sciences du vivant, les sciences agronomiques et environnementales, les sciences de l’ingénieur et du numérique…

Le cycle annuel sera ponctué par un stage en entreprise voir un contrat de professionnalisation et un projet de fin d’études. Tu obtiendras ensuite ton diplôme d’ingénieur agronome ou agro-alimentaire.

Compte tenu des défis de l’industrie du futur, certaines écoles double le tronc commun d’une spécialisation optionnelle et forment des ingénieurs au management des filières alimentaires, à l’agro-écologie et la gestion des ressources, la biotechnologies et la nutrition, aux filières animales durables et à la microbiologie.

Les métiers de l’ingénieur agroalimentaire

L’agroalimentaire permet la production et la commercialisation de produits alimentaires d’origine végétale ou animale finis, issus de l’agriculture et de l’élevage.

Voici quelques métiers de l’industrie agroalimentaire :

Usine Agroalimentaire.
  • Technicien en recherche et développement.
  • Technicien de laboratoire.
  • Ingénieur nutritionniste.
  • Qualiticien : Le qualiticien effectue des contrôles qualité pour s’assurer de la conformité des produits d’une entreprise aux normes en vigueur. Le secteur de l’agroalimentaire requiert tout particulièrement des vérifications drastiques pour respecter la santé des consommateurs. Ce métier prend donc tout son sens dans ce secteur.
  • Responsable de production.
  • Technicien en traitement des déchets : la question des déchets produits par les entreprises est très importante. Le technicien en traitement des déchets prend en charge le tri, l’analyse, le recyclage et la valorisation de ces détritus.
  • Agriculteur.

Tu pourras te former à ces métiers passionnants et riches de sens en classes préparatoires, en écoles d’ingénieurs spécialisées ou en université.

Tout savoir sur les écoles d’ingénieurs en chimie

Temps de lecture : 4 minutes

Tu es le champion des mélanges colorés et tu adores te lancer dans de grandes expériences ? Super, la chimie est faite pour toi !

Une école d’ingénieurs en chimie, qu’est ce que c’est ?

Tu as envie d’avoir le choix entre une grande variété de métiers ? La chimie t’ouvre les portes de secteurs extrêmement différents les uns des autres tels que la cosmétique, la pétrochimie, l’univers médical, les industries pharmaceutiques, etc.

Il existe une vingtaine d’écoles d’ingénieurs en chimie accessibles soit directement en post-bac, ou après une prépa PC (physique chimie) ou PSI (physique et sciences de l’ingénieur). Tu pourras trouver à la fois des écoles publiques ou privées. D’ailleurs, elles peuvent faire partie de réseaux d’écoles ou de réseaux universitaires.

Qu’en est-il du diplôme ? Les écoles d’ingénieurs en chimie sont des écoles habilitées à délivrer le titre d’ingénieur par la CTI (Commission des titres d’ingénieurs). Le cursus ingénieur délivre ainsi un diplôme de niveau Bac+5, au même titre qu’un master. Généralement, le cursus en école s’étend sur 3 ans d’études dans lesquels sont compris les cours, projets et stages professionnels. 

Les établissements prestigieux dans le domaine de la chimie

À côté de ces écoles d’ingénieurs en chimie et génie chimique, certains établissements supérieurs proposent également un département ou une option chimie. Apprenti chimiste, le choix est très vaste : à toi de choisir la formation qui correspond au mieux à ton projet professionnel ! Voici une liste non exhaustive d’écoles d’ingénieurs spécialisées en chimie et en génie chimique :

  • École supérieure de chimie organique et minérale de Compiègne  (ESCOM)
  • École nationale supérieure de chimie de Lille (ENSCL)
  • École supérieure de chimie, physique et électronique de Lyon (CPE)
  • École nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques et technologiques de Toulouse (ENSIACET)
  • Institut scientifique et technique de sciences et technologies de l’université de Paris VI (IST) 
  • Institut national des sciences appliquées (Insa) 
  •  École nationale supérieure des industries chimiques de Nancy (ENSIC)
  • École centrale de Lille (ECL) 
  • École des hautes études industrielles de Lille (HEI) 
  • École supérieure des techniques industrielles et textiles de Villeneuve d’Ascq (ESTIT)
  • École nationale supérieure des Mines de Paris (ENSM) 
  • École centrale de Paris (ECP)

Les études en écoles de chimie

Tous les secteurs industriels utilisent la chimie et le génie des procédés. La formation en école d’ingénieurs spécialisée en chimie aborde ainsi toutes les grandes familles du secteur (chimie fine, chimie lourde, pharmacie et parachimie).

Le secteur de la chimie propose une grande diversité de formations et de parcours scolaires possibles ! Tu peux choisir un cursus court, davantage porté sur la pratique que sur la théorie. Par exemple, tu peux préparer un BTS (en deux ans) parmi les spécialités suivantes : bio-analyses et contrôles, biotechnologies, chimiste, etc. Il est aussi possible de faire un DUT chimie ou génie biologique qui peuvent se poursuivre en licence professionnelle.

Les licences ainsi que les masters sciences et technologies proposent également des parcours d’études en chimie, avec des spécialités à choisir selon le métier envisagé : biochimie, biologie, qualité, environnement, santé, sport, etc.

Comment accéder à la formation ?

Les écoles proposant des formations d’ingénieur en chimie et génie des procédés proposent des niveaux d’admission différents en fonction du niveau d’entrée souhaité et de ton parcours.

Intégrer une école d’ingénieurs après une prépa

Prépa + concours + début de l’école d’ingénieurs : intégrer une école post-prépa. Cela revient à passer les concours d’entrée aux grandes écoles, après 2 ou 3 années en prépa PC (physique chimie) ou prépa PSI (physique et sciences de l’ingénieur), c’est à dire en Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles (CPGE).

Intégrer une école d’ingénieurs en post bac

Concours + école d’ingénieurs : intégrer l’école directement après le bac (ce qu’on appelle une prépa intégrée). Dans ce cas-là, il faut passer par Parcoursup et généralement préparer un concours ou des épreuves orales.

Intégrer une école d’ingénieurs avec les admissions parallèles

En passant par les admissions parallèles : si tu as déjà commencé des études supérieures, tu a la possibilité de rejoindre une école d’ingénieurs à différents niveaux de la formation (de la 1re à la 4e année) par un système d’équivalence. Seule condition : le diplôme que tu as obtenu doit être proche de la formation dispensée par l’école que tu as choisi. 

Les concours d’entrée

Que tu sois en terminale et vise les écoles post-bac ou que tu sortes d’une classe préparatoire, il te faudra passer l’étape de la sélection : les concours d’admission ! 

Parmi ces concours d’admission existent différentes catégories : 

  • les concours internes, spécifiques à chaque école. 
  • les concours spécifiques à un groupe d’écoles, dits réseaux d’écoles.
  • les concours appelés « concours communs », ils permettent aux étudiants de passer un seul et unique concours qui pourra mener l’étudiant vers les oraux de différentes écoles.

Parmi les concours les plus sélectifs dans le domaine de la chimie, on retrouve l’École supérieure de chimie organique et minérale d’Amiens (ESCOM) et l’École nationale supérieure de chimie de Lille (ENSCL).

Les métiers de la chimie 

Que ce soit après une licence chimie, un master chimie ou des études d’ingénieurs chimiste, les métiers en rapport avec la chimie sont nombreux : 

Après tes 5 ans d’études et ton diplôme en poche, tu pourras rejoindre différents secteurs : cosmétique, pétrochimie, industrie pharmaceutique et médicale. En plus, la chimie et la pétrochimie sont des secteurs qui recrutent, alors fonce !