Concours des écoles d’ingénieurs et de commerce : bien se préparer

1
138
Concours des écoles de commerce et d'ingénieurs : possible !

En classe de première, terminale ou post-bac, tu voudrais savoir comment préparer des concours des écoles de commerce ou d’ingénieur.e, en théorie et en pratique ? Pas d’panique, GZ est arrivé pour toi, en mode Zorro sur son fantastique cheval. 

Tout d’abord, il faut savoir que tu peux te préparer aux concours seul.e, à plusieurs avec différentes annales, ou encore en ligne avec des sites qui proposent une préparation à distance à ces concours. 

Mais quelles sont les épreuves ? 

Ne panique pas, beau.belle ingénu.e. Commençons d’abord avec les épreuves pour les concours des écoles d’ingénieur.e.s. Prêt.e ? C’est parti ! 

Les écoles d’ingénieur.e.s

Selon ton niveau, ton profil et l’école de tes rêves, le processus de sélection dans ces écoles n’est pas tout à fait le même. Cependant, pour les concours, on peut recenser quelques épreuves principales. Pour certaines écoles, les épreuves sont regroupées dans ce qu’on appelle une banque commune d’épreuves ou BCE, pour le surnom « cute ». 

Les écrits

Tu pourras avoir des épreuves de différents types, allant de l’analyse de ton dossier scolaire (anglais, maths, français, physique-chimie notamment) à un entretien de motivation et de personnalité, en passant par des épreuves écrites comme mathématiques, algorithmique, physique, chimie, informatique, langues vivantes, sciences industrielles, compréhension et expression, génie civil, sciences industrielles de l’ingénieur, génie électrique, génie mécanique, biologie, le TIPE (= travail d’initiative personnelle encadrée… ou le TPE level au-dessus), et parfois même philosophie… 

Se préparer efficacement

Oui, il y en a beaucoup, oui il ne faut pas perdre de temps pour t’organiser de manière claire et précise. C’est pour cela qu’à Génération Zébrée, on aime beaucoup PrepAcademy, parce qu’ils t’offrent un cadre pour bien te préparer, avec des exercices blancs types concours, des oraux blancs en conditions réelles, un calendrier de révisions, un suivi personnalisé selon tes faiblesses, tes forces et ton emploi du temps… Comme l’accompagnement personnalisé (AP) que tu as peut-être eu en seconde mais en mieux, parce qu’en mode chouchoutage/coaching intensif. 

And so, right now, pour vos beaux yeux, les concours des écoles de commerce ! 

Les écoles de commerce

Comme pour les écoles d’ingénieur.e.s, tu as différentes sortes de concours, entre post-bac, post prépa ainsi qu’entre les différentes écoles de commerce. Mais heureusement, tout comme pour les écoles d’ingénieur.e.s, les BCE existent. C’est-à-dire que tu pourras avoir certaines épreuves communes à plusieurs écoles mais pas à toutes, enfin, c’est un peu le bordel leur truc… Et surtout ce n’est pas notre sujet. Les épreuves, quelles sont-elles ?!

Les écrits

Le petit doigt de la rédactrice lui a expliqué : il y aura une épreuve de logique avec des tests incompréhensibles pour les non-initiés. Oui, c’est supposé être de la logique, mais il n’empêche que c’est du charabia pour de simples yeux mortels. Cette épreuve sera un QCM (= questions à choix multiples) et cela vaut pour de nombreuses écoles de commerce, tous niveaux, tous parcours (admissions parallèles, post-bac…). Ce qui est bien, c’est que pour réussir cette épreuve, il faut s’entraîner, ce que vous pouvez parfaitement faire avec PrepAcademy, ou alors, si vous êtes un.e warrior.e et que vous vous entraînez seul.e, vous pouvez aller vous acheter un bouquin de préparation en librairie (boycottez la Fnac, faut aider les librairies indé !). 

Ensuite, on nous dit dans l’oreillette qu’il y a une épreuve de langue… Compréhension orale/écrite, communiquer à l’oral, à l’écrit, on te la fait pas, tu connais. Petite note : si en post-bac, l’épreuve est faisable pour l’élève assidu.e en cours de terminale, pour un bac+2 ou +4, ce sera évidemment plus élevé. Mais là aussi, PrepAcademy est ton ami.e. 

Quasi-obligatoire dans les épreuves des concours de commerce, l’épreuve de synthèse a la réputation d’être difficile pour qui ne s’est pas préparé.e. En effet, si tu veux être couronné.e de succès, tu dois t’entraîner. Pour cela, les annales sont extrêmement utiles. Autre conseil : si tu peux trouver des gens avec qui t’entraîner, parler des concours, les interroger et les faire t’interroger, c’est super. 

Les oraux

Au niveau des écrits, c’est fini, maintenant pour les oraux, c’est un entretien de motivation. Donc, la to-tale : projet.s professionnel.s, pourquoi tu veux rejoindre cette école en particulier, ce qu’elle pourra t’apporter, tes différents projets, tes ambitions, tes envies, etc. Assure-toi d’avoir une excellente connaissance de l’école et de ses différent.e.s enjeux, spécialités…, histoire de ne pas tomber sur une question là-dessus à laquelle tu ne saurais pas répondre. ET pour le plus-qui-n’est-en-fait-pas-une-option, l’idée, quand tu vas à cet entretien, c’est d’avoir un projet professionnel clair, cohérent et assez précis, afin de montrer que tu as besoin de cette école pour t’accomplir, progresser et devenir qui tu veux être. Et c’est là que tu peux faire entrer Génération Zébrée dans l’équation, ce qui est clairement son rôle. 

Voilà ! GZ espère avoir éclairé ta lanterne en ce qui concerne ces deux types de concours… Et te souhaite persévérance, gloire et réussite ! Bisous sur tes deux joues. 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here