Comment intégrer une école de commerce via les admissions sur titre ?

Comment intégrer une école de commerce en admissions sur titre ?
Temps de lecture : 4 minutes

Tu es actuellement lycéen ou étudiant et tu souhaites intégrer prochainement une école de commerce ? Tu devras sûrement passer par les admissions sur titre, aussi appelées admissions parallèles. Il s’agit d’une une procédure de recrutement d’étudiants à BAC+2, BAC+3 ou BAC+4. En effet, ces admissions sur titre permettent de rejoindre le Programme Grande Ecole d’une école de commerce en AST 1 (Licence 3) ou AST 2 (Master 1).

Les voies pour rejoindre une école de commerce

Intégrer une école de commerce post bac

Tu souhaites rejoindre une école de commerce en bachelor juste après le baccalauréat ? C’est tout à fait possible mais il faut préparer des concours pendant ton année de terminale ! Le plus connu est le concours ACCES qui regroupe 3 écoles de commerce dont l’IESEG. Tout d’abord, l’avantage de rejoindre une école de commerce en post-bac après le lycée est de pouvoir s’imprégner rapidement des matières et de l’atmosphère qui entoure le monde du commerce. De plus, certains étudiants effectuent l’intégralité de leurs études supérieures dans un seul établissement ce qui permet de ne pas avoir à repasser de concours par la suite. Cependant, cette stratégie est onéreuse quand on connaît les frais de scolarité pour s’inscrire en école de commerce.

Effectuer une classe prépa pour rejoindre une écoles de commerce 

Après une classe préparatoire, tu peux rejoindre une école de commerce à BAC +3. Premièrement, le concours des préparationnaires est différent de celui des candidats en admissions sur titre. Certes, la classe préparatoire est très exigeante mais elle permet d’intégrer une école de commerce et de découvrir une vraie méthode de travail. De plus, pendant ces 2 ans, les candidats sont entraînés uniquement pour passer ces concours, ils sont donc très bien préparés. Enfin, les colles (interrogations orales régulières en prépa) permettent aux candidats de CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles) d’être très à l’aise à l’oral, ce qui est un plus en vue des oraux.

Les admissions sur titre ou AST

Au bout de 2 ou 3 ans d’études supérieures, il est possible de passer les concours d’école de commerce en admissions sur titre. Quoi qu’il en soit, les épreuves écrites sont différentes de celles passées par les élèves de classes préparatoires, les candidats en admissions sur titre et en prépa ne sont donc pas concurrents. Tout d’abord, l’avantage d’effectuer un DUT ou une licence est de pouvoir découvrir des matières plus en lien avec ce que tu feras en école de commerce. Pour prendre un exemple, si tu fais un DUT GEA ou une licence de gestion, tu connaîtras déjà plusieurs matières enseignées en école de management. De plus, les candidats en admissions sur titre ont généralement eu plusieurs expériences professionnelles au cours de leur cursus post-bac, ce qui n’est que rarement le cas pour des étudiants en classe préparatoire. En effet, ces expériences professionnelles sont très valorisées par le jury d’admission sur titre en école de commerce.

Comment se déroulent les admissions sur titre ?

Les principaux concours en admissions sur titre

Les concours à BAC+2

Le concours Passerelle 1

EcoleNombre de place
Grenoble EM165
Montpellier BS200
Télécom EM100
EM Normandie175
Burgundy School of Business180
Excelia200
ESC Troyes120
ESC Clermont70
IDC BS100

Le concours Ecricome Tremplin 1

EcoleNombre de place
Neoma BS225
Kedge BS300
Rennes SB170
Strasbourg EM115

Les concours à BAC+3

Le concours Passerelle 2

EcoleNombre de place
Grenoble EM150
Montpellier BS130
Télécom EM60
EM Normandie155
Burgundy School of Business150
Excelia110
ESC Troyes85
ESC Clermont100
ICN100

Le concours Ecricome Tremplin 2

EcoleNombre de place
Neoma BS350
Kedge BS430
Rennes  SB220
Strasbourg EM115

Enfin, si certaines écoles de commerce ont un concours commun, d’autres écoles disposent de leur propre concours (HEC, Essec, EDHEC, EM Lyon, ESCP Europe…).

Les épreuves

Tout d’abord, les concours en admissions sur titre se déroulent en 2 étapes. Pour commencer, les épreuves écrites permettent de faire une première sélection dans le processus du concours. Les épreuves écrites varient en fonction des écoles, sachant que certains concours sont communs à plusieurs écoles. En général, les épreuves écrites sont des QCM (en AST1 c’est le Tage 2 et en AST2 c’est le Tage Mage) ou des épreuves de synthèse. Puis, une fois les épreuves écrites terminées, les écoles déclarent les candidats admissibles ou non aux oraux. Attention, être admissible ne signifie pas que le candidat est accepté dans l’école mais il peut continuer le processus de sélection et passer les oraux. Les oraux d’école de commerce durent environ 30 minutes et prennent la forme d’un entretien de motivation. En effet, le jury cherche à comprendre qui tu es et pourquoi tu veux rejoindre leur école de commerce. Enfin, il y a aussi des oraux de LV1 à passer et parfois de LV2 (en option) suivant les écoles.

Les attendus du dossier de candidature

En admissions sur titre, la sélection avant les oraux ne se fait pas que sur les résultats aux épreuves écrites. En effet, la qualité de ton dossier scolaire, les expériences professionnelles que tu as effectuées, ainsi que tes motivations pour rejoindre l’école sont aussi prises en compte. D’ailleurs, ce dossier d’inscription fait donc l’objet d’une note globale qui déterminera ton admissibilité ou non.

Comment se préparer aux admissions sur titre ?

L’organisation des épreuves

D’une manière générale, les inscriptions pour les concours en admissions sur titre ouvrent en fin d’année civile (novembre ou décembre) et se clôturent courant mars. Tout d’abord, les premières épreuves écrites se déroulent au printemps mais la préparation aux concours en admissions sur titre doit se faire dès le début de l’année scolaire. De plus, un test d’anglais type TOEIC ou TOEFL est demandé par les écoles de commerce mais tu peux passer ces tests plusieurs fois dans l’année afin d’obtenir le meilleur score. Enfin, il est certain que plus tu commences ta préparation tôt, plus tu seras à l’aise lorsque les épreuves écrites débuteront. 

Les résultats d’admissibilité sont connus en mai et les oraux se déroulent de fin mai à début juin. Enfin, les résultats d’admissions définitives sont dévoilés à partir de mi-juin.

Travailler son dossier d’admission

Comme évoqué précédemment, le dossier de chaque candidat est étudié attentivement. Outre tes résultats scolaires, il est important de montrer ta motivation pour rentrer dans une école ! En effet, dans ta lettre de motivation tu dois montrer que tu t’es renseigné sur l’école et expliquer pourquoi tu souhaites la rejoindre. Si tu es encore en début d’année scolaire, tu as encore le temps d’améliorer ton dossier en trouvant de nouvelles opportunités professionnelles ou en améliorant certaines compétences (passer certaines certifications en marketing, en informatique ou encore en langues vivantes par exemples).

Réfléchir à son projet professionnel

Bien que tu ne sois qu’au milieu de tes études supérieurs, le jury d’admission des écoles de commerce te posera inévitablement des questions sur ton futur projet professionnel. Aussi, n’hésite pas à effectuer notre test d’orientation pour découvrir les métiers qui sont fait pour toi.

Quelles écoles recrutent en admissions sur titre ?

Voici une liste (non-exhaustive) d’écoles de commerce qui recrutent des étudiants en admissions sur titre : 

Devenir data scientist, la rockstar du big data !

Data scientist
Temps de lecture : 5 minutes

Tu t’intéresses aux nouveaux métiers du big data ? Zoom sur le data scientist : analyse et gestion des données massives, intelligence artificielle (Machine Learning), programmation et algorithmes, Génération Zébrée éclaire ta lanterne et t’explique ce métier. 

Le data scientist, la rockstar du big data 

Tous les jours les entreprises collectent des milliards et des milliards de données. Le volume de données numériques ne cesse d’augmenter avec l’utilisation d’internet, des réseaux sociaux, de la géolocalisation, etc. Nous sommes entrés dans l’ère du big data les amis ! D’ailleurs, big data veut dire littéralement “grosses données” ou encore “données massives”. Concrètement, imagine que tu remplisses un questionnaire sur un site Internet, les données renseignées vont avoir de la valeur et permettre à l’entreprise de mieux connaître ses clients et d’anticiper leur comportement ! 

Les métiers de la data science sont devenus incontournables, on retrouve par exemple : le Chief Data Officer (gardien de l’éthique des données), le Data Scientist (expert de la gestion et de l’analyse de données massives), le Business Intelligence Manager (identifie les besoins en Business Intelligence de l’entreprise), le Data Analyst/Data Miner (crée, administre, et analyse les données de l’entreprise), et le Data Protection Officer (assure le respect de la protection des informations à caractère personnel). 

Qu’est ce que la data science et l’intelligence artificielle (IA) ? 

La data science ou science des données consiste à aider les entreprises ou des chercheurs scientifiques à prendre des décisions, à partir de données qu’ils produisent ou qu’ils détiennent. L’ensemble des données fournies par la data science va permettre la réalisation des projets intégrant des algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning), de probabilités, etc…

«Il n’y a pas d’intelligence sans apprentissage», affirme le patron de l’Intelligence Artificielle de Facebook. Mais qu’est ce que l’intelligence artificielle ? Figure toi que ce sont des techniques des calculs artificiels qui “miment” une ou plusieurs capacités cognitives de l’homme #AMAZING ! Tu te demandes pourquoi parle-t-on d’intelligence artificielle autour des données ? Imagine par exemple que tes amis te taguent sur des photos Facebook. Le réseau social va essayer d’apprendre à reconnaître ton visage pour pouvoir t’identifier sur de nouvelles photos. Vive les machines et les datas !

Le métier passionnant de data scientist

Le métier de data scientist est nouveau, très évolutif et attire dans ses filets les amateurs d’informatique, de statistiques, mais aussi de commerce et de marketing. C’est aussi un métier d’avenir, c’est-à-dire un métier qui recrute !

Qui est-il ? 

C’est un expert dans la maîtrise et l’interprétation des données. Il est responsable de la gestion et de l’analyse de « données massives ». Ses missions ? Analyser des données à partir de nombreuses sources dispersées, il doit ensuite en extraire les principales données. Croiser des indicateurs, mouliner des algorithmes vont lui permettre de formuler des propositions. Il a la capacité de prédire le comportement des utilisateurs et participe à l’élaboration d’intelligence artificielle ! Le data scientist aide ainsi les entreprises à prendre des décisions stratégiques à partir de données extraites. En résumé, ses quatre missions principales sont : collecter des données, les nettoyer, les analyser et enfin les présenter à l’entreprise.

Un data scientist écrit énormément de lignes de codes, notamment en langage R et python qui sont deux langages de programmation de data science les plus utilisés aujourd’hui. Il fait également beaucoup de statistiques. D’ailleurs, sache que le langage python est devenu le premier langage pour les scientifiques. Comme il s’agit d’un langage générique, il est possible de gérer l’ensemble des traitements appliqués aux données, du traitement des sources de données jusqu’à leur visualisation sans changer de langage ! #WAHOUU

Les compétences et qualités d’un bon data scientist

Si tu souhaites devenir data scientist dans le turfu (futur), sache que c’est avant tout un mathématicien qui doit avoir des bases solides en informatique, algorithmique et statistique. Il doit également être capable de faire le pont entre sa curiosité, sa recherche et ce que cela va apporter au business de l’entreprise. Par ailleurs, il doit aussi avoir la capacité de discuter avec la technique, le marketing, les développeurs et informaticiens, pour faire avancer les choses. 

Le data scientist doit se tenir au courant des nouvelles technologies et techniques qui peuvent aider à analyser des données. De plus, l’intelligence artificielle peut avoir certaines limites. Quand on fait de la data science il est donc important d’avoir un esprit critique et savoir prendre du recul !

Dans quels domaines d’activités évolue le data scientist ?

Le data scientist peut créer des algorithmes et analyser des données dans une multitude de secteurs (génétique, neurosciences, mode, finance, commerce, marketing, etc.). L’explosion des données disponibles concerne aussi de nombreux domaines d’activité comme par exemple : l’analyse des comportements, la protection des données, le marketing digital, la relation client, la sécurité, la recherche en médecine, les sciences sociales, l’agronomie, etc. Le salaire d’un data scientist débutant débute à partir de 40 000 € à 60 000 € brut par année.  Ce qui revient à environ 3 333 € à 5 000 € par mois.

Formation : comment devenir data scientist ?

Avec l’engouement qu’il existe aujourd’hui autour des métiers de la data science, un bon nombre d’écoles d’ingénieurs et d’écoles de commerce ont intégré le parcours data science dans leur cursus. Il existe aussi des formations alternatives type bootcamp. Par exemple, Jedha bootcamp qui te propose d’apprendre par la pratique les outils de Web Analytics, SQL, Cloud Computing, ainsi que Python et le Machine Learning. 

Etudes pour devenir data scientist 

Envie de devenir un acteur de l’innovation et de la stratégie ? Sache qu’un Bac + 4 ou un Bac +5 en informatique, statistiques, management ou en marketing est indispensable pour occuper un poste de data scientist. Voici différentes possibilités de formations :

Niveau bac + 2

BTS : BTS Services Informatiques aux Organisations (SIO), BTS Systèmes numériques, option informatique et réseaux.

Niveau bac + 3

Licences : Licence Professionnelle Métiers du Décisionnel et de la statistique, Licence professionnelle Décision et traitement de l’information 

Niveau bac + 5

Masters : data science (Grenoble INP Ensimag, Polytech Nantes), european master in datamining and knowledge management (Lyon 2), statistiques pour l’évaluation et la prospective (université de Reims-Champagne Ardennes), Master Sciences humaines et sociales, mention humanités numériques, parcours Mégadonnées et analyse sociale (CNAM), MIASHS : big data et fouille de données (Paris 8)

Mastère en ingénierie Big data (ESGI)

MSc (master of sciences) : big data for business (Ecole polytechnique – HEC), statistics for smart data (Ensai), data science (Ensae ParisTech), data management (PSB), data sciences & business analytics (Centrale Supelec – Essec Business School), applied data science & big data (Data science institute)

Diplôme d’ingénieur avec spécialisation big data : big data & data science (Mines Nancy), IAMD – ingénierie et applications des masses de données (Télécom Nancy), data science (Ensae ParisTECH), ingénierie des systèmes d’information (Grenoble INP Ensimag)

Niveau bac + 6

Mastère spécialisé (MS) : Big data : analyse management et valorisation responsable (Ensimag + EMSI Ecole de management de Grenoble), Big data – gestion et analyse des données massives (Télécom ParisTech)

La data science n’a maintenant plus aucun secret pour toi (ou presque) ! Le monde du big data te tend les bras, en plus d’être un métier passionnant, data scientist est un métier d’avenir. Alors devenir la rockstar de la data, ça te tente 😉 ?


Quels sont les avantages et inconvénients des concours sésame et acces ?

Temps de lecture : 4 minutes

Les concours Sésame et Accès sont des concours d’école de commerce post-bac. Néanmoins, les écoles de commerce post bac ne sont pas accessibles à tout le monde. Il faut, bien évidemment, prendre en compte tous les avantages et inconvénients des concours sésame et accès. Comment préparer efficacement ces concours post bac tant prisés par les élèves de terminale ?

Les concours Sésame et Acces : c’est quoi ?

Les concours Sésame et Acces sont des concours d’école de commerce post bac. Comme le nom l’indique, un concours pour les écoles de commerce post bac est accessible dès la fin du lycée, une fois le bac obtenu. Néanmoins, pour pouvoir y entrer, il faut impérativement passer des concours ; les concours sésame et acces font partis des quelques concours permettant de rentrer dans l’une de ces écoles post bac. D’ailleurs, les écoles de commerce post bac permettent d’intégrer directement l’école et d’effectuer 5 ans dans le même établissement. C’est un remplacement au système classique de la prépa économique puis école de commerce. 

Le concours Acces 

Le concours acces est un concours créé en 1998, regroupant trois écoles de commerce post bac : ESDES, ESSCA et IESEG. 

Concours Acces avantages

Les avantages de faire le concours acces sont nombreux. Tout d’abord, il permet de donner accès à trois écoles de commerce post bac différentes. Ainsi, même si le concours est le même pour ces trois écoles, chacune peut avoir des exigences différentes quant au critère de sélection de ses étudiants. Par ailleurs, en candidatant pour ce concours, vous aurez plus de chances de vous rendre dans l’une des trois écoles disponibles. Un concours pour trois écoles de commerce post bac permet aussi de limiter le coût d’inscription et de participation au concours. Enfin, ce concours est disponible sur la plateforme d’accès à l’Enseignement Supérieur Parcoursup. Attention, il faut souvent compter également un coût pour la préparation du concours car pour beaucoup d’élèves, il est nécessaire de faire un stage de préparation aux concours Acces et Sésame.

Concours Acces inconvénients

Qui dit avantages, dit forcément inconvénients. L’un des premiers inconvénients concerne le prix d’inscription. Bien qu’il n’y ait qu’un concours à passer, le prix du concours reste relativement élevé ; et en fonction des écoles choisies, il se peut qu’il y ait un pécule à rajouter par école. Deuxièmement, le concours est très exigeant et demande une préparation en amont. Préparer le concours en plus de préparer le bac n’est pas une chose facile pour tout le monde. Enfin, même si vous préparez le concours acces, il n’est pas assuré que vous puissiez être sélectionné, malheureusement. 

Le concours Sésame

Le concours sesame est l’un des autres concours d’école de commerce post bac. Créé en 1992, il regroupe 14 écoles de commerce post-bac. 

Concours Sesame avantages

Tout comme le concours Acces, le concours sésame est disponible directement sur la plateforme Parcoursup. Ce concours regroupe 14 écoles de commerce post bac et permet aux candidats d’avoir plus de chance d’intégrer l’une des différentes écoles. Par ailleurs, comme c’est un concours commun, tout comme le concours Acces, il ne permet de préparer qu’un seul concours pour 14 écoles. Ainsi, le coût reste moins élevé qu’un concours individuel à préparer pour chaque école différente. 

Concours Sesame inconvénients 

Comme pour le concours acces, le concours sésame possède un coût assez onéreux, et, malheureusement, il faut tout de même rajouter un peu d’argent à chaque école sélectionnée dans laquelle vous souhaitez postuler. La préparation est toute aussi nécessaire que l’autre concours, mais il n’est pas assuré que vous soyez pris, non plus. Par ailleurs, en fonction de l’école qui vous a sélectionné, il se peut que vous soyez obligé.e de partir très loin du domicile familial. Enfin, il faut aussi avoir l’envie et la motivation de faire 5 ans d’études. Et puis, tout comme le concours acces, il faut pouvoir préparer le concours en même temps que la préparation du bac. De même que le concours Acces, il est nécessaire de penser à un stage intensif de préparation au concours Sésame pour mettre toutes les chances de son côté afin de réussir le concours.

Comment préparer les concours acces et sesame ? 

Comme dit précédemment, il est impératif de préparer ces deux concours car, s’ils ne sont pas préparés, il faut s’attendre à un certain échec. Alors, en plus du bac, il faut apprendre à bien s’organiser pour gérer la préparation de l’examen de fin de lycée et du concours post bac.

Les annales des concours acces et sesame

Les plus faciles à obtenir, ce sont les annales des concours. Elles sont trouvables sur internet mais aussi en livre. Ces annales sont généralement composées des questions et réponses des concours des années précédentes. Néanmoins, il faut vraiment être motivé.e pour s’entraîner avec les annales, uniquement lorsque vous êtes seul.e. 

Les préparations concours acces et sesame

Ces préparations sont faites par les organismes de cours particuliers, et elles permettent à tous les élèves de s’entraîner avec l’aide des annales, mais aussi avec l’aide de professeurs. En classe de petits groupes pendant les vacances, ils permettent de se préparer tout au long de l’année et surtout vers la fin de l’année scolaire, peu avant le passage des concours. Ainsi, vous ne serez jamais seul(e), et vous aurez toute l’aide nécessaire pour la préparation des concours acces et sesame. 

Ainsi, les concours acces et sesame ont des avantages et des inconvénients. Mais, quoiqu’il en soit, il est nécessaire de préparer ses concours afin d’être sûr.e d’être sélectionné.e pour l’une des nombreuses écoles comprises dans les concours. 

Orientation après le bac : choisir la bonne formation

Temps de lecture : 4 minutesTu as trimé pour ça, et enfin, tu l’as eu ton bac ! Il te faut maintenant choisir ton orientation après le bac, c’est à dire ce que tu feras l’année prochaine si tu es élève en Terminale ! Études longues ou courtes, grandes écoles, formations médicales ou pharmaceutiques… bienvenue dans le monde des études supérieures ! À toi de faire le bon choix. Et si entre conseils amicaux et conseils de pros, tu ne trouves toujours pas ta voie, Génération Zébrée te file quelques tuyaux. C’est cadeau !

Que choisir après le bac ?

Maintenant que tu as décroché ton bac, tu dois réfléchir au métier que tu veux exercer plus tard. Et pour acquérir les compétences et les expériences requises pour le job de tes rêves, il te faut opter pour une formation adaptée. Longues études ou cursus court, à toi de saisir toutes les opportunités pour construire ton avenir et choisir ton orientation après le bac.

Les formations courtes

Après ton bac, pourquoi ne pas t’orienter vers un BTS (Brevet de Technicien Supérieur) ou un BUT (Bachelor Universitaire Technologique) ? Ces cursus courts te fourniront des bases techniques, technologiques ou professionnelles.
Tu peux choisir cette voie, en venant d’un bac général (Bac S, Bac ES, Bac L) comme technologique (Bac STMG, Bac STI2D, etc…)
De nombreux employeurs privilégient les étudiants qui disposent d’un bac+2, car leur formation est plus axée sur la pratique. De plus, sache que les formations en BTS  et en BUT englobent de nombreux secteurs d’activités : assurance, banque, communication, métiers de l’audiovisuel, hôtellerie, tourisme et bien d’autres encore.

Le parcours universitaire

L’université est accessible à tous les bacheliers, des séries générales comme technologiques. À toi de découvrir les nombreuses filières proposées et de faire un choix en fonction de ton profil et de tes aspirations. Cependant, il faut savoir que certains parcours ont des places limitées.
En intégrant une structure publique, l’une des bonnes nouvelles est que tes frais de scolarité seront relativement bas. Si tu es passionné par l’enseignement, le droit ou encore le secteur de la santé, tu te feras facilement une place dans une université mais il y en a pour tous les goûts : économie, sciences sociales, sciences humaines, physique, chimie, mathématiques, sciences politiques, toutes les disciplines peuvent s’apprendre à la fac !

Les classes préparatoires pour intégrer les grandes écoles

La prépa, tu connais ? Ce sont des classes proposées par les lycées pour te préparer aux concours d’entrée des grandes écoles. Une fois ton bac en poche, tu peux intégrer ces classes spécialisées, connues pour proposer un rythme intense de cours pour te permettre de décrocher les concours que tu vises et rejoindre l’école de tes rêves.
Ce cursus s’adresse principalement aux élèves de terminales généales qui souhaitent poursuivre leurs études supérieures vers de Grandes Ecoles.
Les littéraires se formeront pour intégrer des écoles normales supérieures (ENS) de lettres, de sciences sociales ou d’arts et design. De leur côté, les prépas scientifiques préparent les concours aux grandes écoles d’ingénieurs pendant que les profils plus économiques présentent les grandes écoles de commerce.

A lire aussi

Ecoles d’ingénieurs : comment choisir ?

Tout savoir sur les écoles de commerce

Les écoles d’ingénieurs ou les écoles de commerce post bac

Si tu as envie de poursuivre tes études en école d’ingénieurs ou en école de commerce, sache que tu as la possibilité de rejoindre des écoles d’ingénieurs avec prépa intégrée ou des écoles de commerce post bac. Cela signifie que tu les intègres directement après le bac et que tu y passes 5 ans pour obtenir ton diplôme bac +5.

Les écoles de commerce post bac

Ecoles d’ingénieurs post bac : la vérité

Les établissements spécialisés

Ces écoles spécialisées proposent un cursus de six mois à un an. Tu y découvriras des formations dans de nombreux domaines comme le service dans les forces policières ou l’armée, le secteur social (assistant social, éducateur spécialisé…), l’architecture et l’art (urbanisme, édition, design, graphisme…) ou le paramédical (infirmier, podologue, orthophoniste…).

Où trouver les informations sur les formations post-bac ?

Tu as une petite idée de ce que tu veux faire après le bac ? Il est temps de te renseigner sur les différents établissements de ta région (ou ailleurs). Tu peux recourir à Internet pour t’informer sur les possibilités d’orientation après le bac. Cependant, pour être bien fixé sur ton avenir, pense à consulter des professionnels de l’enseignement supérieur.
Dans toute la France, les Centres d’Informations et d’Orientation (CIO) n’attendent que toi. Des conseillers d’orientation t’assisteront pour définir ton profil et pour t’indiquer les filières qui te conviennent le mieux. Tu peux aussi te rendre dans différents salons d’orientation. Durant ces manifestations, tu pourras t’informer sur les filières générales (cursus bac+2/3) et celles qui sont plus spécialisées (grandes écoles, métiers du numérique ou de la santé…).
Ces événements sont l’occasion idéale pour rencontrer des étudiants et des professeurs de plusieurs établissements et pour te faire une idée plus précise des formations existantes. Enfin, rends-toi aux journées portes ouvertes des établissements qui t’intéressent. Profites-en pour t’imprégner des différentes atmosphères afin de déterminer quel établissement est fait pour toi.
Tu ne peux pas te déplacer ? Pas grave ! Connecte-toi sur le site Génération Zébrée. Définis ton profil (ton parcours, les métiers qui t’intéressent, etc.) et laisse la magie de l’algorithme opérer. Il ne te restera plus qu’à découvrir les suggestions Génération Zébrée !

Choisir ta formation

Parcoursup or not Parcoursup ?

Avec plus de 600 nouvelles formations référencées sur Parcoursup en 2021, tu auras largement le choix entre les 17 000 parcours proposés, toutes filières confondues. Écoles de commerce ou d’ingénieurs, universités, institutions formant aux métiers de la culture ou établissements paramédicaux… à toi de voir ce qui te convient.
Pour info, certaines institutions ne passent pas par Parcoursup pour recruter leurs étudiants. C’est notamment le cas de l’ENSBA (École nationale supérieure des beaux-arts de Paris), de l’ENSCI – Les Ateliers (École nationale supérieure de création industrielle) ou d’une partie des écoles d’études politiques. Certaines écoles de commerce, paramédicales ou sociales n’y figurent pas non plus.
À toi donc de t’inscrire à LA formation qui t’ouvrira les portes de ton avenir !