Ecoles d’audiovisuel : guide du futur vidéaste-son pour choisir sa formation

0
314
Les écoles d'audiovisuel

Un jour, ton métier viendra… Oui, mais lequel ? Sera-t-il plein d’images, pleins de sons, ou encore plein de montage ? GZ te simplifie la vie en t’expliquant tout ce que tu dois savoir sur les écoles d’audiovisuel. Jeunes futur.e.s bacheliers, bachelières, attachez vos lunettes et vos cerveaux, c’est parti !

D’abord, faisons le point. L’audiovisuel, c’est quoi ?!

A la racine carrée de la base.

Un melting-pot de sons et d’images

Selon l’illustre inconnue (à part peut-être pour les parfait.e.s initié.e.s-groupi.e.s) Isabelle Giannattasio, la première déf’ du terme est : « tout ce qui n’est pas livre ou, de façon encore plus pragmatique, tout document qui nécessite un appareil de lecture ». Bien. Donc, concrètement, aujourd’hui, quand on te dit audiovisuel, tu penses à une caméra qui tourne. Elle enregistre les images et le son. Ce sont les moyens. Mais qu’est-ce que ça veut dire, au niveau du contenu ?

Ce terme fait ainsi référence au cinoche, à la prise de son, mais aussi à la télévision et à internet (clip vidéos…). C’était la question à 10 000 000 000 000 000 000 000 000 euros, les gars. Ceci dit, selon le type de prises de vue et de son que vous souhaitez effectuer dans votre vie, c’est important, même si obvious.

Quelques exemples de métiers

cadreur·euse

directeur·rice artistique

chargé·e de production/producteur.rice

assistant·e réalisateur·rice

scripte

chef·fe monteur.euse

scénariste

décorateur·rice scénographe

metteur·euse en scène

régisseur·euse général·e cinéma

mixeur·se son

Et donc… J’apprends quoi en écoles d’audiovisuel ?

Filmer, monter, dodo… Ou la routine de ton tur-fu.

Les différentes formations

Plusieurs types de formations existent : certaines te donneront un niveau bac+2, avec d’autres tu obtiendras un bac+3, ce qui te permettra d’accéder à des formations qui te donneront des niveaux bac+4 ou 5.
Bien sûr, durant ces années d’études, tu exploreras différents domaines des métiers du cinéma, de l’audiovisuel, tels que technicien son, monteur truquiste, de même que les métiers des effets spéciaux ou de la postproduction, ou encore plusieurs domaines cinématographiques comme le film d’animation (ou cinéma d’animation), le court-métrage… Tu découvriras le monde des trucages, celui des tournages et les multiples joies de l’étalonnage.

A noter que durant chaque formation, tu auras l’occasion de découvrir toujours un peu plus le monde professionnel par le biais de stages, d’alternances… qui t’aideront à envisager un projet professionnel sur le long terme, en fonction de tes préférences.

BTS audiovisuel

C’est un diplôme de bac+2. Tu peux y accéder en post bac et lesdites formations sont potentiellement présente sur Parcoursup. Tu pourras choisir l’une de ces cinq options dès la première année : métiers de l’image, métiers du son, montage et post production, techniques d’ingénierie et exploitation des équipements et gestion de production.

Dans cette formation, tu apprendras les bases via un tronc commun, composé de culture générale ainsi que d’enseignements techniques. Tu trouveras par exemple des cours tels que de la culture audiovisuelle, artistique, anglais, économie et gestion, ainsi que de la technique et mise en oeuvre, ou encore tu apprendras la technologie des équipements et des supports…

Le bachelor

Effectué en trois ans si après le bac et en un an si après un BTS, le bachelor audiovisuel te permettra de te spécialiser en troisième année. Il propose des enseignements tels que l’histoire du cinéma et de la télévision, du droit (image et propriété intellectuelle, notamment), photographie, prises de vues, travail en multi-caméras, scénario, storyboard, méthodologie d’écriture, montage image et son… De telle sorte que tu aies eu un panorama complet du monde de l’audiovisuel en sortant diplômé.e d’un bac+3 audiovisuel.

Le master ou mastère en écoles d’audiovisuel

Comme expliqué dans un autre article, la différence entre un master et un mastère est assez minime. Le “master” est l’appellation des diplômes des universités pour un bac+5. Seules celles-ci et les “grandes écoles” ont le droit d’appeler leurs diplômes ainsi. Seule l’écriture “master” est protégée, c’est pourquoi tu pourras trouver des appellations du type “mastère”. Cela ne donne aucun gage sur la qualité ou non de la formation. Après tout, c’est principalement toi qui travailleras et feras tes preuves (via les stages, par exemple), n’est-ce pas ? 😉

Dans tous les cas, durant tes années de bac+4/bac+5 en écoles d’audiovisuel, tu approfondiras tes connaissances, notamment dans ta spécialisation, qu’elle soit dans la prise de vue, le montage ou dans la sonorisation. Tu auras des enseignements tels que l’analyse filmique, pratique de production multimédia, oeuvres audiovisuelles et nouvelles techniques, économie et droit de diffusion des images… C’est une liste non-exhaustive. Ces cours permettront, via la pratique, ta professionnalisation. Débouchés, insertion professionnelle… Tout sera un peu plus simple si les personnes sentent que tu as de l’expérience, que ce soit avec le matos, la scéno, un scénar’, ou encore le montage.

Et comment j’en arrive là ?

Cause you’re the big boss… of course !

Pour accéder à ces écoles…

Certaines écoles s’intègrent juste après le bac, d’autres à partir d’un bac+2, d’autres encore à partir d’un bac+3…

De manière indirecte…

Avant d’intégrer une école d’audiovisuel, il t’est possible de passer par une classe préparatoire (“prépa”, pour les spécialistes), une MANAA, afin de te préparer aux concours des écoles que tu souhaites obtenir. Cependant, tu peux aussi d’abord faire des études différentes, telles que du droit, de la communication, du commerce…

Petit Nota Bene :  à partir de la rentrée 2019, la classe prépa appelée MANAA n’existera plus. Elle sera remplacée par le DNMADE (= diplôme national des métiers d’arts et du design). Ce diplôme sera de grade licence et remplacera les MANAA, les BTS arts appliqués et les DMA (= diplôme des métiers d’art).

… Ou de manière directe

En revanche, si tu sais depuis très longtemps que tu veux faire des études de cinéma, dans la production audiovisuelle, que tu veux faire un métier de l’image ou du son, des spécialisations existent dès la première générale dans le domaine de l’audiovisuel, notamment avec l’option Art du nouveau bac 2021. Dès la sortie du lycée, tu pourras alors tenter les concours d’entrée. Sinon, tu peux tenter différents bacs comme STD2A (= Sciences et Technologies du design et des arts appliqués), par exemple… Tout dépend de ton projet professionnel, finalement.

Choisir mon école

Les concours des écoles d’audiovisuel

Les manières de recruter varient selon les écoles et les formations.

D’abord… Les épreuves !

Les concours d’entrée dans les écoles d’audiovisuel englobent les écoles de cinéma, les écoles de l’image et du son, ou encore les écoles qui se nomment réellement écoles d’audiovisuel.
Analyse de film, dossier d’enquête, QCM d’anglais, de culture audiovisuelle et technique, artistique et cinématographique, exercices de story-board… Ce sont les différentes épreuves que tu devras passer et réussir si tu comptes entrer dans l’une de ces écoles.

Et les dossiers !

En BTS Audiovisuel, tu seras accepté.e sur dossier et entretien de motivation, notamment selon l’option dans laquelle tu souhaites entrer dans cette formation. A noter que les bachelors et masters regarderont aussi ton dossier.

Et voilà ! Maintenant, t’es plutôt ready pour effectuer tes potentielles inscriptions, profiter de ton cursus et de ton campus, kiffer ton admission et enfin… Profiter de la vie dans l’enseignement supérieur, quoi ! Bienvenue dans le monde des grands 😉

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here