Ecoles d’ingénieurs post-bac : la vérité

1
110

Une école d’ingénieurs post bac, c’est quoi ? Comment intégrer une école d’ingénieur post bac ? Quels sont les concours à passer ? GZ est là et t’aide à t’y retrouver. Attention, paré.e.s au décollage ! C’est parti !

Tu n’as aucun – absolument aucun – doute sur ce que tu veux faire plus tard : ingénieur, ingénieure ! C’est ton objectif dans la vie, tu le sens dans tes tripes, tu es littéralement LA personne idéale pour devenir ingénieur, tu as même pris l’option Sciences de l’ingénieur en seconde, parce que ton but c’est d’intégrer une école d’ingénieurs. C’est d’ailleurs pour ça que tu es en Terminale S, pour te donner les meilleures chances. Et les portes ouvertes des écoles d’ingénieurs post bac sont ta deuxième maison (ou presque). Ton projet professionnel ? Il est prêt et bien ficelé. 

Sauf que tu es au lycée, presque bachelier, bachelière, et tu dois actuellement choisir ton orientation pour parvenir à ton but : classes préparatoires ou écoles d’ingénieur post bac ?  Voici les avantages et les inconvénients des écoles d’ingénieurs post bac.

Avant tout : en France, il existe environ 80 écoles d’ingénieurs post bac. Autant le dire : il y a du choix. En plus, après le bac, tu resteras dans un savoir généraliste, en mode tronc commun pluridisciplinaire. Tu auras du temps pour choisir parmi les différentes spécialités plus tard. Un des premiers avantages, c’est que tu peux sauter la case « classe préparatoire » en entrant directement dans une école.

La prépa intégrée dans les écoles d’ingénieurs post bac

Attention, pour autant, ce n’est pas un choix de facilité puisque les années que tu vivras seront pleines d’apprentissages, d’exigences, et d’expériences. Mais l’un des points positifs : c’est rassurant quand tu ne veux pas être en stress H24 à cause de la prépa (ou CPGE pour Classe Préparatoire aux Grandes Écoles), du concours commun et des admissions parallèles à passer.

Ceci dit : les écoles post-bac proposent une formation en 2+3, c’est-à-dire deux ans de « prépa intégrée », comme on dit, et ensuite trois ans dans le cycle ingénieur. Parfois, les prépas intégrées sont communes à plusieurs écoles : c’est le cycle préparatoire. Point positif : tu y entres juste après le bac et tu pourras rester dans le même établissement jusqu’à ton diplôme.

Penser façon Serpentard pour entrer en école d’ingénieurs post bac

Attention, cependant : si tu entres en école d’ingénieurs juste après le bac, tu risques cependant de te fermer les portes de certaines grandes écoles. En effet, ces dernières réservent encore bon nombre de leurs places aux élèves issus des classes prépa, qui passent des concours communs à plusieurs écoles. Bon, ce n’est pas une grande école, mais concrètement, il y a quand même pas mal d’avantages.

Après tout, c’est ce que tu feras de ta formation qui compte, tes stages, ton insertion professionnelle… L’école est ce qui te propulsera, un moyen de parvenir à tes fins, la catapulte nécessaire pour commencer ta vie professionnelle. Think like a Slytherin ! Ou comme Machiavel : « la fin justifie les moyens », mais c’est presque la même chose. Spoiler : l’un d’eux a potentiellement vraiment existé.

Du concret ! Du concret !

Flash info : la « prépa intégrée » ressemble à la classe préparatoire scientifique classique… Mais en plus concret et avec un peu plus de spécialisations. Donc, c’est pas mal si tu veux mettre les mimines direct dans la tambouille. Sans pression. C’est pratique pour se projeter in the future, genre pour les trois années qui suivent la prépa. Beaucoup de pratique + beaucoup de pratique = “je sais ce que je veux faire plus tard”. Exactement.

Bon, mais du coup, écoles d’ingénieurs postbac ou non, c’est pas comme si tu allais échapper aux concours, à l’admission et à tout ce schmilblick-là. Autant que tu te prépares.

Admissions en écoles d’ingénieurs post bac

Que tu sois au niveau bac ou plus haut, les concours sont la base de la base dans notre société ! Tu auras différentes épreuves, qui serviront à sélectionner les étudiants possédant le niveau pour suivre le cursus ingénieur.

Différents types de sélection existent : selon les écoles, ce sera soit un concours unique soit une banque d’épreuves permettant l’accès à plusieurs écoles d’ingénieurs post bac si tu es sélectionné.e. Cela varie également en fonction de la série du bac de laquelle tu viens : même si à la base, ces écoles sont plutôt dédiées aux bacheliers scientifique (bac S), elles ouvrent également leurs portes aux séries STi2D, STL, ES et même L.

Plus de détails ?

La préparation au concours est intense. Dossier, concours parfois les deux, oraux, écrits, mais aussi Parcoursup, pour postuler. La première étape, c’est de t’inscrire sur la plateforme. A partir de là, ça diffère selon l’école d’ingénieurs post bac que tu vises. Ou LES écoles, c’est toi qui vois.

L’étape deux ? L’admission de ton dossier. Ton parcours scolaire va être examiné très minutieusement, et ce, dès la seconde notes, aptitudes en classe, capacité à progresser… Les jurys vont tout regarder de très près. Ils veulent l’excellence et vont la chercher, partout. 

5 commandements pour le dossier du concours d’entrée :

#1 : les commentaires des profs durant la scolarité (à partir de la seconde)… Salvateurs ou meurtriers. #oups

#2 : la formation scientifique mais plus encore : les maths, la physique et la biologie. Ce sont les matières principales pour la filière scientifique et encore plus en école d’ingénieurs post bac. 

#3 : les matières littéraires, qui te demandent d’exprimer une pensée cohérente. A ne pas négliger. 

#4 : les langues étrangères. C’est un excellent plus si tu les maîtrises, en tout cas au moins l’anglais. 

#5 : les résultats au bac sont importants, certaines écoles exigent même la mention « assez bien » !

L’étape trois : les épreuves écrites. Elles portent sur le programme de terminale et sont soit sous forme de questionnaire à choix multiple (QCM) soit à rédiger, cela dépend des concours que tu passeras. Les matières : maths, physique, biologie.

Nota Bene : certaines écoles se sont réunies et proposent un concours commun. C’est-à-dire que tu ne formules qu’un seul vœu sur Parcoursup, tu ne passes qu’un seul concours mais tu as la possibilité d’accéder à plusieurs écoles.

Etape finale : les épreuves orales et entretiens. L’entretien de motivation sert à savoir qui tu es, si tu partages les valeurs de l’école, en clair : si tu es un bon candidat… Prépare à l’avance ce que tu vas dire. Le projet personnel doit être béton, ou en bonne construction. Les oraux de langues sont également à bien préparer, ils peuvent t’aider à intégrer une école, même si tu es un peu juste aux écrits. Futurs ingénieurs, étudiants, étudiantes, bienvenue !

Ecoles d'ingénieurs post bac : bienvenue !

Se spécialiser

Une fois passées toutes les « formalités », genre concours des écoles, « prépa intégrée », admissions, inscriptions, à un moment viendra la prochaine étape : la spécialisation, les spécialités ! Tu as du choix : biotech, génie industriel, génie civil, aéronautique, agronomie, génie industriel, génie mécanique, cybersécurité, génie des procédés, génie électrique, génie des matériaux, robotique, biotechnologies, agroalimentaire, telecom, Travaux publics, informatique industrielle, sciences de la Terre… Tu bénéficieras aussi d’une forte mobilité internationale pour un ou deux semestres, en Erasmus. Vive les études à l’étranger !

Si tu ne sais pas encore vers quelle fillière te spécialiser, tu peux aussi faire le choix d’intégrer une école d’ingénieurs généraliste, ce qui te permettra de développer tes compétences dans différents domaines (électronique, informatique, génie civil, etc…) avant de te spécialiser dans les dernières années de ton cursus en choisissant ta majeure pour valider ton diplôme.

Voici des exemples d’écoles d’ingénieurs post-bac

EPITA – une école d’ingénieurs en informatique

HEI – une école d’ingénieurs généraliste

Purpan – une école d’ingénieurs en agroalimentaire

ESIEA – une école d’ingénieurs en informatique

3IL – une école d’ingénieurs en informatique

Ecam – Epmi – une école d’ingénieurs généraliste

L’ISEP – une école d’ingénieurs en informatique

Escom Chimie – une école d’ingénieurs en chimie

Ce que je veux faire plus tard : les débouchés

Pour les jeunes diplômés polyvalents comme toi, les débouchés sont nombreux, surtout avec le stage en entreprise que tu auras fait chaque année avec ton école. Dans pas mal de secteurs, on aura besoin de toi, que tu sois ingénieur généraliste ou agronome, tu pourras montrer fièrement ton diplôme d’ingénieur (spécialisé) à tes potentiels employeurs. Tu pourras même envisager l’entrepreneuriat. Mais si tu veux continuer les études, tu peux toujours faire un mastère spécialisé ou un MBA.

Génération Zébrée te souhaite un excellent atterrissage sur ton nouveau campus ! Bonne vie étudiante, bonne vie associative, bonne fin d’études… et bisous de l’équipe !

Ecoles d'ingénieurs post bac : bisous !

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here