Comment devenir entrepreneur ?

0
256
brainstorming entrepreneur

L’entrepreneuriat t’attire à fond ? Tu n’as qu’un seul souhait c’est de créer ta propre boîte ? Le métier d’entrepreneur est fait pour toi ! Dans cet article, Génération Zébrée t’explique comment devenir entrepreneur : études, métier, qualités, compétences, salaire… On t’embarque dans le monde de l’entrepreneuriat, alors prêt ?

Le saviez-vous ?

  • Steve Job, le fondateur d’Apple a arrêté ses études après un semestre à l’université car il trouvait les cours ennuyants. Il a simplement suivi son intuition et il est arrivé à devenir l’un des plus grands entrepreneurs de notre temps !
  • Bill Gates, le fondateur de Microsoft, était étudiant à Harvard et a arrêté ses études pour devenir entrepreneur. Aujourd’hui sa fortune est estimée à 53 milliards de dollars ! 

Pour te lancer dans le monde de l’entreprenariat comme Steve Job ou encore Bill Gates, pas besoin d’avoir Bac+6 pour devenir l’entrepreneur de demain !

Qu’est ce qu’un entrepreneur ?

Devenir entrepreneur, le rêve de tous ceux qui en ont marre d’être captifs 8 heures par jour, ceux qui veulent s’évader et s’épanouir tel un beau papillon qui se faufile bravement en dehors de son cocon ! 

Envie de créer une entreprise innovante ? Une boutique de vêtements ?  Une société d’informatique ? Une start-up dans le domaine du digital… Les possibilités sont infinies, tu as toutes les cartes en main. À toi de jouer !

Le métier d’entrepreneur 

Au sens large, l’entrepreneuriat est la capacité de concrétiser une idée, de passer de cette idée au projet, ce qui peut mener, entre autres, à la création d’une entreprise. 

L’entrepreneur a énormément de casquettes, puisque c’est le chef de projet d’une activité économique. Pour cela, il met tout en œuvre pour développer son idée. Un entrepreneur est d’abord un chef d’entreprise qui a les qualités et compétences nécessaires pour se lancer dans un secteur d’activités et y produire un projet économiquement viable. 

Devenir entrepreneur n’est pas de tout repos ! C’est un métier à risques car la rémunération et la viabilité de l’entrepreneur dépendent de la réussite de son projet… Tu es ton propre patron et cela demande surtout beaucoup d’autodiscipline ainsi que des capacités pour convaincre les bonnes personnes !

Au sein de son entreprise, il remplit de nombreuses fonctions : il peut être manager, comptable, comme il peut travailler dans la communication, le marketing, ou bien s’occuper des ressources humaines… Et oui, devenir entrepreneur, c’est être polyvalent et multitâche !

Dans cette vidéo, Romain Bouiller, jeune diplômé de 3iL Ingénieurs et fondateur de la start-up MrBot t’explique son quotidien, son parcours, son salaire, les débouchés…

Les évolutions de carrière et le salaire 

Après avoir travaillé en tant qu’entrepreneur, plusieurs options de carrière s’offriront à toi. Tu peux rester dans l’entreprise où tu es et évoluer avec elle. Tu peux aussi choisir de prendre la direction d’entreprises de plus en plus importantes. Il est également possible de racheter des entreprises pour les développer. 

Si tu souhaites devenir entrepreneur, sache que le salaire est très variable et dépend du profit de ton entreprise. Si la moyenne de la rémunération d’un chef d’entreprise dépasse les 90 000 euros brut annuel (7 500 euros par mois), ce chiffre n’est qu’indicatif et reflète une réalité disparate.

P.S : Au tout début de l’entreprise c’est très difficile, voire impossible de se rémunérer.

Les qualités et compétences pour devenir un entrepreneur

“Tout le monde peut devenir entrepreneur ! ” – Oussama Ammar, co-fondateur de The Family. 

Pour devenir entrepreneur, chacun peut s’appuyer sur ses propres attitudes entrepreneuriales. Quelles sont-elles ? Quels sont les comportements que l’on peut retrouver chez un entrepreneur ? 

Sans aucun doute, de l’autonomie, de la créativité, de la curiosité, de la persévérance, l’esprit d’initiative, un certain goût du risque… et aussi l’esprit d’équipe et l’envie d’engagement. C’est la base de l’esprit d’entreprendre, il est donc fondamental de se connaître, de savoir prendre du recul sur son fonctionnement, sur ses limites et ses forces. 

Entreprendre, c’est se mettre en mouvement ! Il faut ainsi être capable de rêver un projet qui te ressemble, qui te fait vibrer et dans lequel tu as envie de s’investir à fond !  C’est être capable de mettre toute son énergie pour réaliser le projet de rêve. Quel que soit le domaine dans lequel tu as envie de te lancer !  

Formation : comment devenir entrepreneur ?

Quelles études pour devenir entrepreneur  ? 

Les études pour devenir entrepreneur sont variées. Les formations supérieures de longue durée dans une école de commerce sont favorisées, car elles préparent à la direction d’entreprises. Si les business school insufflent aux élèves la culture de l’entrepreneuriat, l’Université propose également de nombreuses formations pour créer son entreprise.  

À l’université

  • Les IAE (Instituts d’Administration des Entreprises)

Les formations spécifiques à l’entreprise, de sa création à sa gestion sont la spécialité des IAE. Sache que leurs masters (bac + 5) sont aussi réputés que ceux des écoles de commerce ! On peut citer par exemple le master « Entrepreneuriat et management de projets » de l’IAE de Lyon.

Les IAE possèdent également des incubateurs pour aider les étudiants à réaliser leur projet. Un incubateur est une structure d’accompagnement de projets de création d’entreprises : tu peux y trouver un appui en termes de conseils, de financement, de locaux… Cependant, les frais de scolarité et les conditions d’admission en écoles de commerce sont encore un grand frein pour beaucoup de jeunes.

  • Les IUT (Instituts Universitaires de Technologie)

Certains IUT proposent des licences professionnelles spécialité Entrepreneuriat, accessibles à partir de bac + 2. Des IUT proposent aussi des diplômes d’université de création d’entreprise, accessible à partir d’un bac + 2 ou bac + 3, comme par exemple à  à l’IUT de Sénart-Fontainebleau.

Enfin, l’université Paris Dauphine (Paris) propose un master Entrepreneuriat & Projets Innovants avec une pédagogie innovante et interactive : séminaires, échanges dans des écoles d’ingénieurs, conférences etc.

Dans les écoles de commerce 

La fibre entrepreneuriale se glisse dans toutes les écoles de commerce. Des enseignements spécifiques sont dispensés dans les cursus généraux c’est-à-dire de bac + 1 à bac + 3, comme le parcours « Jeune entrepreneur » du Bachelor de l’EM Strasbourg.

Certaines écoles proposent des formations spécifiques, à bac + 6, les Mastères spécialisés (MS) : « Entrepreneurs » (HEC, ESSEC), « Entrepreneuriat et management de l’innovation » (EM Lyon Business School), entre autres. La Skema Business School quant à elle, propose une majeure « entrepreneuriat » dans le cadre de son « Bachelor of business administration ». Par ailleurs, l’ESCP Europe propose un cursus d’une vingtaine d’heures réparties sur deux mois pour former les auto-entrepreneurs.

Presque toutes les écoles de commerce sont aujourd’hui dotées d’incubateurs. De nombreux MOOC (formation en ligne ouverte à tous)  sont également disponibles.

En formation continue 

Pour les personnes qui ont arrêté l’école, qui sont salariées ou bien demandeurs d’emploi, des formations à la création d’entreprise sont accessibles en formation continue. Elles sont proposées par des organismes professionnels tels que les Chambres de Commerce et d’Industrie, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat, ou encore par l’AFPA (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes). 

Etre étudiant et entrepreneur, c’est possible ! 

« Devenir son propre patron », « monter sa boîte », « conquérir des marchés »… En tant qu’étudiant tu te dis que devenir entrepreneur c’est trop compliqué ou encore que tu n’y arriveras jamais ? Pourtant, créer sa propre entreprise peut permettre de concrétiser un projet personnel innovant, de créer son propre emploi mais aussi, à terme, d’embaucher.  Il n’y a rien d’impossible dans la vie lorsque l’on se donne les moyens !

Les incubateurs dans les universités ou les écoles 

De nombreux établissements d’enseignements supérieurs ne cessent d’imaginer de nouveaux procédés d’accompagnement des “success stories” de demain ! On peut notamment citer les pôles d’entrepreneuriat étudiant, développés en 2010 et plus tard renommés les « Pépites » (Pôle Étudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat).

Ainsi, ces incubateurs organisent de nombreux événements tels que les « hackathons », les « start-up weekend » ou autres « up-conférences » permettant de rassembler les étudiants autour de projets.

Le statut d’étudiant entrepreneur

Si tu es étudiant ou jeune diplômé et que tu as envie d’entreprendre, sache qu’il existe le diplôme d’étudiant-entrepreneur (D2E), l’inscription à ce diplôme dépend de l’obtention du statut national d’étudiant-entrepreneur. 

Ce statut jurique te permet de rendre compatible études et projets d’activités personnels. La seule condition est d’avoir le baccalauréat. De plus, tu auras accès à un accompagnement personnalisé, une aide à la recherche de financements, une mise en réseau et un accès au lieu de coworking du PEPITE (Pôle Etudiant Pour l’Innovation, le Transfert, l’Entrepreneuriat). Enfin, le statut offre la possibilité de signer un Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE) et d’obtenir un diplôme.

Le statut de Jeune Entreprise Universitaire 

Ce statut a été développé afin de faciliter la création de projets de sociétés par des étudiants. Il offre de nombreux avantages :

  • La possibilité de bénéficier d’une exonération relative aux Impôts sur les Bénéfices, totale pour l’année de création et partielle (à hauteur de 50%) pour la deuxième année d’activité.
  • Une exonération aussi en ce qui concerne la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) mais aussi la Taxe Foncière. Cette exonération totale est valable pour une durée de 7 ans maximum et est attribuée seulement sur décision des collectivités locales.
  • Mais aussi une exonération en ce qui concerne les cotisations patronales relatives au personnel de l’équipe de recherche contenant les chercheurs, les techniciens et plusieurs juristes ou autres gestionnaires.

Bon à savoir pour les petits curieux : 

La Bpifrance est une banque publique d’investissement, un organisme français de financement et de développement des entreprises. Elle est en particulier chargée de soutenir les petites et moyennes entreprises, les entreprises de taille intermédiaire et les entreprises innovantes en appui des politiques publiques de l’État et des régions.

“Entreprenariat, start-up, incubateur, pitch, étude de marché, Business plan, indépendant, etc.”, maintenant le monde de l’entrepreneuriat n’a plus aucun secret pour toi (ou presque). Génération Zébrée espère t’avoir donné toutes les infos dont tu pourrais avoir besoin !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here