La génération Z face à son avenir

Comment choisir son orientation et trouver sa place dans une société en devenir ?

1
127
Visuel-blog-génération-sacrifiée.png
La génération Z se perçoit comme la génération sacrifiée

La jeunesse, d’aujourd’hui comme hier, est face à des choix d’orientation où le rêve, le souhaitable, et le possible se confrontent à des procédures, des structures et des moyens. Comment choisir son avenir et trouver sa place dans une société en devenir ? Une question qui reste bien pointue et complexe pour bon nombre d’entre nous et encore plus pour cette nouvelle génération, la génération z face à son avenir…

Une génération pessimiste et anxieuse face à l’avenir

Génération Zébrée est allée à la rencontre des lycéen·nes pour comprendre leur ressenti et leur perception de l’avenir. Dans un monde incertain, où le taux de chômage des jeunes s’élève à 23% en France1, Génération Zébrée a rencontré des jeunes anxieux et désorientés quant à leur avenir. La génération z aborde son avenir avec beaucoup de pessimisme.

J’AI PEUR DU CHÔMAGE !

Cécile, 15 ans

“J’ai peur du chômage” nous avoue, Cécile, 15 ans en seconde générale. Robin,
17 ans, terminale ES, affirme quant à lui “ne même pas savoir par où commencer”.
Cette nouvelle génération se perçoit comme la génération sacrifiée. Ils
envisagent leur avenir avec beaucoup de pessimisme.

Selon l’étude du CEVIPOF (Centre de recherche politique de Sciences Po)2, 73 % des jeunes estiment que “la crise économique aura un impact sur leur avenir” et 53 % pensent que leur avenirsera plutôt pire comparé à la vie qu’auront menée leurs parents”. Souvent, ils adoptent une attitude pessimiste quant aux possibilités que la société française peut leur offrir pour qu’ils s’intègrent professionnellement dans de bonnes conditions. 

La génération Z se perçoit comme la génération sacrifiée

L’orientation un défi majeur pour l’avenir

Dans ce contexte, l’orientation pour cette nouvelle génération représente un enjeu majeur de société, la génération Z face à son avenir c’est :

  • Une perte à la fois financière et de temps pour les étudiant·e·s et leur famille : Plus d’1
    étudiant·e sur 3 se réoriente à la fin de sa première année à l’université.3
  • Une perte conséquente d’argent public : la réorientation en première année représente
    pour les pouvoirs publics, plus d’1 milliard d’euros de coût par an.
  • Et pourtant, il existe toujours des difficultés de recrutement pour les entreprises. Plus de 40% des recrutements sont considérés comme difficiles.4

C’est en 2017, après un long travail de terrain et de recherche, que Juliette et
Jean-Baptiste, les deux co-fondateurs de Génération Zébrée, s’attaquent à ces enjeux.

L’objectif est alors d’aider la nouvelle génération, la génération Z à trouver des réponses à cette
célèbre question :

Qu’est-ce que je vais faire plus tard ?

Et si on parlait orientation positive ?

Le challenge est à relever pour Génération Zébrée : faire de l’orientation un sujet positif favorisant une insertion professionnelle satisfaisante pour toutes et tous.

Génération zébrée a été créée pour la génération Z. La génération Z, c’est les 15-25 ans d’aujourd’hui, les premiers à être nés au moment de l’expansion d’internet. Ils sont donc
ultra-connectés, exigeants, étudiants pour toujours et entrepreneurs de leur propre destin. Le Z c’est pour zapping, nous on a choisi “zébrée” parce que chaque zèbre est unique et c’est important de le rappeler !

Pour aller plus loin encore…

Notes de bas de page

1. INSEE Enquêtes emploi séries longues sur le marché du travail 2017

2. Etude CEVIPOF « Generation, what » 2016

3. Repères et Références Statistiques 2016 par La direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

4. Enquête Besoins en Main-d’oeuvre (BMO) par Pôle emploi – 2018

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here