Bac, la réforme : 2021 is the new bac

2
686
2021 is the new bac - réforme du bac - bac 2021

Le bac évolue pour les futurs candidats qui le passeront en 2021. Cette réforme du baccalauréat et du lycée promulguée en 2018, influence le parcours des élèves actuellement en classe de seconde, puisqu’ils seront les premiers à expérimenter ce bac nouvelle génération. Cette transformation concerne uniquement les baccalauréats en voie générale et technologique pour le moment.

Vous êtes donc nombreux à nous poser des questions concernant cette réforme sur notre tchat de discussion, notamment pour choisir vos options pour l’année prochaine. C’est pourquoi nous avons décidé d’écrire une série d’articles à ce sujet : l’article ci-dessous a pour vocation de vous aider à décrypter les enjeux et impacts de la réforme du lycée.

Bac 2021 : pourquoi le bac évolue ?

Pourquoi faire évoluer le bac ? Ce diplôme national vieux de plus de 2 siècles représente un objectif et une institution pour tous les lycéens.

Un peu d’Histoire…

Depuis sa création en 1808, le baccalauréat n’a cessé d’évoluer pour remplir sa double mission, à savoir : évaluer l’élève à la fin de ses études secondaires et ouvrir les portes de l’enseignement supérieur. En effet, à l’origine, il ne comprenait que des épreuves orales et était réservé à l’élite masculine : il faudra attendre 1861 pour que Julie Daubié devienne la première bachelière ! Depuis, le baccalauréat n’a cessé de se démocratiser et s’est même démultiplié au fil des décennies.

1808 : Création du baccalauréat

1861 : Première femme bachelière

1968 : Création du baccalauréat technologique pour associer formation générale et technologique. Il conduit à une poursuite d’études : BTS, DUT, écoles spécialisées.

1985 : Création du baccalauréat professionnel en collaboration avec les milieux professionnels pour former des techniciens, employés ou ouvriers qualifiés. La plupart du temps, il mène à une entrée directe dans la vie active, même si certains continuent leurs études.

1993 : Création des séries S/ES/L telles que nous les connaissions jusqu’à aujourd’hui !

Ces évolutions ont toutes eu pour objectif d’accompagner l’évolution de la société française et de préparer au mieux les nouvelles générations à leur insertion sur le marché du travail. La réforme du Bac 2021, s’inscrit également dans cette lignée afin de permettre au baccalauréat de mieux répondre à sa double mission.

Sanctionner la fin du cycle d’études secondaire

Jusqu’à maintenant le baccalauréat était intégralement composé d’examens finaux, ce qui semble d’ailleurs une exception française quand on le compare à ses équivalents chez nos voisins européens. Or, cette évaluation sur des épreuves uniques concentrées en fin d’année, n’était plus considérée comme juste car ne représentant pas l’ensemble du travail effectué par l’élève tout au long de l’année scolaire. L’un des axes de la réforme est donc d’introduire une part de contrôle continu dans l’évaluation de l’élève.

Préparer à la poursuite des études dans l’enseignement supérieur

La fin de l’enseignement secondaire marque pour la plupart des élèves, notamment ceux des filières générales et technologiques, l’entrée dans les études supérieures. Or actuellement “61% des étudiants ne parviennent pas au terme des études dans lesquelles ils se sont initialement engagés. Seuls 27 % des étudiants obtiennent leur licence en trois ans.” selon le rapport publié en 2018 par le Ministère de l’Education Nationale. Le cycle secondaire n’accompagnerait pas suffisamment les élèves dans leur choix et préparation d’études supérieures

Ainsi la réforme du lycée vise à faire du bac “un véritable tremplin vers la réussite dans l’enseignement supérieur”  d’après le Ministère de l’Education Nationale.

Bac 2021 : ce qui ne change pas

Les actuelles filières à savoir : le bac général, le bac technologique et le bac professionnel sont maintenues.

Le baccalauréat reste un examen et est obtenu à partir d’une moyenne générale supérieure ou égale à 10/20.

L’actuel système de compensation et de mentions perdure.

En cas d’échec à la première phase écrite, les candidats pourront se rattraper lors de l’oral de rattrapage.

Bac 2021 : ce qui change

L’introduction du contrôle continu

La réforme du bac prévoit l’introduction d’une part de contrôle continu pour évaluer les élèves. Ces épreuves du contrôle continu représenteront 40% de la note finale.

Ces 40% seront partagés entre la prise en compte des bulletins scolaires de première et de terminale pour 10%, et 30% seront composés des notes obtenues par l’élève lors des épreuves communes : 2 sessions seront organisées durant l’année de première et 1 session pendant l’année de terminale.

Les épreuves communes réalisées pendant l’année scolaire ne concerneront que les matières non évaluées lors des épreuves finales. Le Ministère de l’Education Nationale rassure en indiquant que les copies de ces épreuves seront anonymes et corrigées par d’autres professeurs que ceux des élèves.

Les épreuves du bac hors contrôle continu concerneront les disciplines suivantes :

  • 1 épreuve anticipée en première de français écrite et orale, comme c’est le cas aujourd’hui.
  • 4 épreuves en terminale : deux des enseignements choisis comme spécialité par l’élève, une de philosophie et un grand oral.

Ce grand oral, d’une durée de 20 minutes, est préparé tout au long de l’année de terminale, sur un sujet lié à un ou deux des enseignements choisis en spécialité.

Bac 2021, bac du futur !

Evolution de l’organisation et des programmes

L’organisation des programmes des baccalauréats en voie générale et technologique va changer pour préparer ce nouveau bac en dispensant 3 types d’enseignements :

  • Un socle commun d’enseignement pour maîtriser les fondamentaux
  • Des disciplines de spécialités choisies par l’élève : 3 en classe de première puis 2 en terminale
  • Un accompagnement à l’orientation

La voie générale passe d’une organisation en série (Bac S, bac ES, bac L) à une organisation en spécialités. Le bac technologique garde son organisation en série (STMG, ST2S, STHR, STI2D, STL, STD2A, TMD).

Nouveau programme pour le baccalauréat général

Un socle d’enseignement commun dit “humaniste et scientifique” : pour maîtriser les fondamentaux

Discipline Heures dispensées en Première Heures dispensées en Terminale
Français 4h
Philosophie 4h
Histoire et Géographie 3h 3h
Enseignement moral et civique 0:30h 0:30h
Langue vivante 1(LV1) et Langue Vivante 2 (LV2) 4h30 4h
Education Physique et sportive 2h 2h
Humanités scientifiques et numériques 2h 2h

 

Des disciplines de spécialités choisies par l’élève pour le bac en voie générale

Disciplines Heures dispensées en classe de première Heures dispensées en classe de  terminale
Arts 4h 6h
Ecologie, agronomie et territoires 4h 6h
Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques 4h 6h
Humanités, littérature et philosophie 4h 6h
Langues et littératures étrangères 4h 6h
Mathématiques 4h 6h
Numérique et sciences informatiques 4h 6h
Sciences de la vie et de la Terre 4h 6h
Sciences de l’ingénieur 4h 6h
Sciences économiques et sociales 4h 6h
Physique Chimie 4h 6h

Un accompagnement à l’orientation

C’est l’une des grandes nouveautés de cette réforme. Il est prévu de réserver 1h30 par semaine à l’orientation pour permettre aux élèves de mûrir leur projet professionnel, de préparer leurs choix de parcours post bac et, éventuellement, l’entrée dans l’enseignement supérieur. L’objectif est de présenter l’ensemble des opportunités s’offrant aux futurs bacheliers : écoles d’ingénieurs, écoles de commerce, classes préparatoires, différentes licences à l’université mais aussi, les BTS, IUT et autres voies moins connues.

Cet axe semble nécessaire pour permettre aux élèves de préparer leur avenir après le bac et de mieux vivre leur scolarité.

Le bac 2021 se veut donc plus flexible : avec la disparition des séries, les élèves pourront présenter un bac sur-mesure en choisissant les disciplines qui les intéressent le plus. Il se veut aussi plus juste en intégrant une dose importante de contrôle continu. Surtout, il marque l’intégration d’un temps dédié à l’orientation, ce qui représente une étape importante pour permettre à la génération Z de mieux s’informer, pour construire un projet professionnel qui lui correspondra. Nous suivrons avec attention la poursuite des études des bacheliers 2021 pour évaluer l’impact de cette réforme !

 

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here