3 aides essentielles de l’État pour les étudiants !

0
412
aides essentielles de l'État pour les étudiants

Selon sa situation personnelle, un étudiant peut bénéficier d’un grand nombre d’aides sociales allouées par l’Etat. La plupart de ces aides concernent des bénéficiaires sous conditions de ressources. Dans cet article, nous verrons trois aides essentielles attribuées par l’Etat aux étudiants : l’Aide Personnalisée au Logement, l’aide à la mobilité internationale et la bourse étudiante. 

L’Aide Personnalisée au Logement

L’APL représente trois aides différentes qui sont : l’Aide Personnalisée au Logement (APL), l’Allocation de Logement Social (ALS) et enfin l’Allocation de Logement Familial (ALF). En moyenne, le montant de l’APL étudiant en France est de 150€ par mois.

Vos droits estimés dépendent de votre situation propre. Les conditions d’attribution des APL se basent principalement sur :

  • Le niveau de ressources ;
  • La composition du foyer ;
  • Le type de logement ;
  • Le montant du loyer ;
  • La situation géographique du logement. 

Vous devez savoir que si vous êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents, c’est ce foyer qui sera pris en compte pour l’attribution de votre APL, en somme les ressources de vos parents. Par conséquent, si vos parents sont redevables de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), vous ne serez pas éligible à cette aide.

Enfin, si vous êtes en formation professionnelle, vous pouvez bénéficier, au même titre que les étudiants, de l’APL.

Si vous êtes étudiant, vous êtes sûrement concerné par l’Aide Personnalisée au Logement à un moment de votre scolarité. Nous vous conseillons de simuler le montant APL auquel vous avez droit sur le site de Mes-Allocs.fr. 

Si vous pouvez bénéficier de ces aides sociales versées par l’Etat, vous ne devez pas les ignorer. Chaque année, en France, des milliards d’euros d’aides sociales ne sont pas réclamées par ceux qui y ont le droit.

L’aide à la mobilité internationale

L’aide à la mobilité internationale pour un ou une bachelier(ère) acceptant une mobilité géographique

Cette aide est spécifiquement destinée aux bacheliers ou bachelières acceptant une mobilité géographique. Dans ce cas, le rectorat a soumis une proposition d’affiliation au futur étudiant pour sa rentrée en premier cercle universitaire. 

Il est alors possible de recevoir cette aide d’Etat si vous remplissez tous les critères suivants :

  • Vous n’avez obtenu aucune proposition d’admission pour un vœu formulé sur la plateforme dédiée Parcoursup ;
  • lors vous avez saisi la commission académique d’accès à l’enseignement supérieur ;
  • Vous avez finalement accepté la mobilité géographique, suite à la proposition d’inscription du recteur dans un établissement d’une autre académie. 

Le paiement de l’aide est confié au CROUS d’accueil. L’aide à la mobilité internationale ne vous est versée qu’une seule fois, au début de votre première année universitaire. 

Elle s’élève à un montant de 500€ et est cumulable avec d’autres aides étudiantes, dont la bourse étudiante.

L’aide à la mobilité internationale pour un étudiant

Vous êtes étudiant et vous souhaitez suivre une formation académique ou un stage à l’étranger ? 

Dans ce cas, si vous êtes boursier ou bénéficiez d’une aide spécifique pour étudiant en difficulté et que vous préparez un diplôme dans un établissement français sous contrat avec l’Etat, vous pouvez bénéficier de l’aide à la mobilité internationale.

Pour la demander, vous devez transmettre un dossier complet au service des relations internationales de votre établissement. Ce dernier établit votre demande et votre projet d’échange académique ou de stage à l’étranger.

L’aide à la mobilité internationale vous est versée directement par votre établissement, et s’échelonne de deux à neuf mensualités en fonction de la durée de votre mobilité. Sur l’année 2018/2019, le montant d’une mensualité s’élevait à 400€.

De plus, vous pouvez cumuler l’aide à la mobilité internationale avec une bourse au mérite, et parfois même avec une bourse Erasmus+.

La bourse étudiante

Sous certaines conditions, vous pouvez percevoir la bourse d’enseignement supérieur, plus communément nommée la “bourse étudiante”. Cette dernière est attribuée par le CROUS de votre établissement en dix mensualités et est renouvelable si vous réussissez dans vos études.

Pour bénéficier de la bourse étudiante, vous devez respecter les conditions suivantes :

  • Vous devez être âgé de moins de vingt-huit ans lors de votre première demande, sauf cas particuliers ;
  • Etre étudiant en formation initiale en France ou dans un autre pays du Conseil de l’Europe, dans un établissement public ou privé habilité à recevoir des boursiers.

Il faut également respecter les plafonds mis en place. Ces derniers sont établis selon l’échelon et un système parallèle de “points de charge”. Les points de charge se calculent de la manière suivante : 

  • Un enfant à charge = 2 points.
  • Un enfant à charge étudiant = 4 points.
  • Si 30 à 249 kilomètres séparent votre lieu d’étude de votre foyer familial = 1 point.
  • Si 250 kilomètres ou plus séparent votre lieu d’étude de votre foyer familial = 2 points

Par exemple, si vous avez un frère à la charge de vos parents, ce dernier octroie deux points de charge. Si vous étudiez à soixante kilomètres de votre foyer, cette situation donne lieu à un point de charge, etc.

Si vous respectez ces plafonds, le montant de votre bourse alloué dépend alors de l’échelon dans lequel vous vous situez. Pour cela, le revenu brut global de l’avis d’imposition est pris en compte, soit les revenus de l’avant-dernière année fiscale (N-2).

Par exemple, si vous avez cinq points à charge, la plafond de ressources de votre foyer familial s’élève à 28.300€ pour être considéré comme échelon 2.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here