École d’animation 3D : comment choisir ?

école d'animation 3D
Temps de lecture : 5 minutes

Les vacances de Noël approchent. Parcoursup approche, le bac approche… Et toi, tu en es encore à te demander ce que tu feras après le bac. Ou plutôt, tu sais ce que tu as envie de faire, mais tu ne sais pas comment t’y prendre pour y parvenir et tu cherches des informations… Justement ! Tu tombes bien : voici une présentation des études en école d’animation 3D. Chausse tes lunettes, on t’explique tout ça !

Qu’est-ce que l’animation 3D ? 

Quand on parle d’animation, on parle d’images de synthèse, c’est-à-dire des images créées de toutes pièces sur des logiciels, au contraire d’un film où l’on voit des humains jouer des rôles. Quand on parle d’une image en 3D, on veut dire qu’en plus de la largeur et de la hauteur, il y a du volume. Donc, quand on parle d’animation 3D, ce sont des images de synthèse en volume. Par exemple, le film Avatar, avec les grands êtres bleus, est passé au cinéma en 3D. Et c’était incroyable, parce que la 3D donne du relief et rend donc les images plus présentes, plus réelles, plus vivantes. La 3D donne de la perspective, comme le carré qui peut se transformer en cube. 

Des écoles recrutent hors-Parcoursup, ça t’intéressera peut-être 🙂

Qu’apprend-t-on en école d’animation 3D ? 

Une école d’animation 3D t’apprendra les différentes étapes de réalisation d’une animation en 3D. Cela implique d’apprendre des techniques d’écriture d’un storyboard : avant tout, il doit y avoir une idée d’histoire, un fil rouge. Pour l’illustrer, on dessine les images de l’histoire une à une, cela permet de synthétiser les principaux plans et images-clés. C’est comme le plan d’une dissertation ou d’un commentaire : sur le brouillon, on écrit le plan, de manière la plus détaillée possible. Voilà ce qu’est le storyboard. Ce terme est très répandu dans le domaine de l’animation, mais aussi dans ceux de la publicité et du cinéma. C’est la fondation de toute histoire. 

Mais ce n’est pas fini ! Tu apprendras également des techniques de stylisme, de photographie et de mise en scène, avant de passer à la réalisation technique du projet, ce qui demande une formation à différents logiciels et outils, qui permettront la réalisation finale du projet. 

Les matières enseignées en école d’animation 3D

Quelques cours que tu pourras avoir pour apprendre la création numérique 3D : la modélisation 3D, les techniques d’animation, le motion design (ou comment mettre en mouvement un personnage), la mise en perspective, le character design (ou la création de personnages), les « effects » (effets 3D), les images de synthèse, les arts appliqués (à la différence des arts plastiques, qui sont la création d’un objet original, comme une peinture ou une sculpture, les arts appliqués sont le domaines des designers, c’est-à-dire le travail de la forme et de la fonction de ce qui nous entoure : habitat, vêtements, communication…), l’infographie 3D, le game design (ou la conception de jeux de A à Z, donc concevoir l’environnement, les personnages…), le matte painting (ou peinture sur cache : procédé où une plaque de verre sur laquelle une partie du décor est peinte est placée devant la caméra), la motion capture (ou capter le mouvement : technologie qui permet d’enregistrer les mouvements d’une personne ou d’un objet et de les reproduire dans un environnement virtuel), les effets spéciaux, le story board, la postproduction (dont le montage vidéo), le webdesign, le concept art (ou illustration qui sert à traduire une idée et/ou une atmosphère d’ensemble durant les recherches graphiques), le design interactif, les outils informatiques d’infographie, le design graphique, les logiciels de PAO (Illustrator, Indesign), la communication visuelle… 

Tu apprendras aussi bien sûr à utiliser des logiciels et outils d’animation 3D (ou logiciels CAO) tels que Maya, qui est un logiciel de modélisation, After effects, Layout, Zbrush, 3ds max, Autodesk… 

Comment se passe la formation ?

En première année, tu apprendras les bases de l’animation 3D : comment utiliser tel ou tel logiciel, comment faire un storyboard qui tient la route, les bases de la modélisation 3D… Il faut commencer par de petits pas pour arriver au sommet des escaliers, sinon tu t’essoufles trop vite (jeune padawan !). En deuxième, troisième ou quatrième année, tu pourras te spécialiser dans un domaine particulier de l’animation 3D, tel que le game art, le cinéma 3D ou encore motion design… 

Ces formations proposent parfois des ateliers et/ou workshops pour approfondir tel ou tel domaine. Certaines écoles invitent également les étudiant.es à des visites de studios et à des rencontres avec des professionnel·les et/ou ancien·nes élèves. 

Deux options existent : tu peux soit faire une formation initiale soit une formation en alternance. La première est une formation qui se passe majoritairement sur le lieu de la formation, avec quelques stages en entreprise à faire, par exemple ici, dans un studio d’animation. La seconde se passe également sur le lieu de formation mais aussi en entreprise, pour apprendre directement sur le terrain. 

Comment entre-t-on dans une école d’animation 3D ? 

Les écoles d’animation 3D attendent de leurs futur.es élèves un certain niveau. Le recrutement se fait donc par un concours où seront testées tes connaissances non seulement dans les domaines de l’informatique, du design, mais aussi de culture générale. 

Pour te préparer à ces concours, tu peux passer par une classe prépa art, un cursus d’une année qui te donnera les cours nécessaires pour réussir tes études d’art et tes concours. Ces classes préparatoires recrutent après le baccalauréat, via Parcoursup, un dossier et un entretien. La MANAA ou mise à niveau en arts appliqués n’existe plus suite à une réforme. C’est maintenant un cursus en trois ans qui s’appelle le DN MADE, qui est la fusion de plusieurs formations dont la MANAA. Tu pourras aller te renseigner sur Internet si ça t’intéresse… 🙂 

De plus, quand tu passeras les concours, tu devras envoyer ton dossier scolaire, ton CV et ta lettre de motivation. 

Attention, les frais de scolarité peuvent se révéler élevés selon l’école que tu choisiras. 

Quels métiers après une école d’animation 3D ? 

De nombreux possibles s’ouvriront à toi, une fois que tu auras ton diplôme en poche. Tu pourras continuer tes études avec, peut-être, un master ? Ou alors, tu pourras devenir game designer, animatrice ou animateur 2D-3D, infographiste 3D, chef·fe de projet 3D, motion designer, graphiste 3D, ou encore webdesigner… 

De même, tu pourras travailler en freelance, mais aussi en école de cinéma, école d’infographie, de design… 

Focus sur… l’Ecole Supérieure des Métiers de l’Image, du Son et de la Création 2D-3D ou EMC

École privée fondée en 1989 et reconnue par l’Etat et la profession, l’EMC ou École des Métiers de la Communication propose de nombreuses formations différentes permettant d’accéder aux métiers des domaines du cinéma, de l’audiovisuel, du son, du graphisme et aussi de la 3D. 

Une part importante de son projet pédagogique ? L’alternance en entreprise obligatoire. Ainsi, quelle que soit la formation choisie dans cette école (sauf les classes préparatoires), tu devras trouver une entreprise qui acceptera de te prendre en alternance ou stage alterné, sur un rythme de deux semaines par mois. Attention, cette école coûte assez cher, mais il est possible de financer ta formation grâce à l’alternance.

Si on se penche sur la formation en animation 3D : Le cursus 3D Motion est construit comme une progression de la polyvalence vers la spécialisation, de l’artistique vers la technique, du workshop vers les projets lourds., nous dit le site internet. 

En effet, la première année se nomme ici “Prépa 3D Motion” et propose 3 axes : une ouverture à la culture visuelle (image, cinéma, graphisme…), un travail sur les techniques d’expression artistique et une mise en application directe de ces techniques : tu apprendras ainsi de manière concrète ce que sont le storyboard, le dessin vectoriel… 

La seconde année se penche sur ce que l’école appelle “les fondamentaux”. C’est une année de tronc commun où les techniques de 2D et 3D sont abordées via différents logiciels professionnels. 

Enfin, les troisième et quatrième année sont celles de la spécialisation : cinéma d’animation, jeux vidéo, motion design, ou effets spéciaux de cinéma ? Tu seras le/la seul·e à pouvoir choisir !  

Pour plus d’informations sur ce cursus, n’hésite pas à aller à la pêche aux infos sur le site web de l’EMC, école d’animation 3D et/ou tu peux même les appeler directement 🙂 

Sur ce, on espère que cet article t’a plu et que tu as trouvé quelques réponses aux questions que tu peux te poser ! Bon courage pour Parcoursup et n’oublie pas de te reposer pendant les vacances… Si, si, c’est important, promis !

Que faire après une école de commerce ?

que faire après une école de commerce
Temps de lecture : 4 minutes

Tu envisages d’intégrer une école de commerce mais tu te demandes quels sont les débouchés après une école de commerce ? Métiers, secteurs, salaire, international, Génération Zébrée t’explique tout ce qu’il y a à savoir ;). 

Après avoir obtenu ton diplôme en école de commerce (Esg, HEC Paris, Kedge Business School, Em Lyon/Normandie, ESSCA School of Management, EDC Paris Business School, etc.) de multiples opportunités professionnelles s’offrent à toi dans divers secteurs d’activité. En général, les diplômés n’ont pas de mal à trouver un emploi.

Selon l’enquête sur l’insertion professionnelle 2019 de la Conférence des grandes écoles (186 grandes écoles supérieures de commerce et de management), sache que le salaire annuel moyen d’un jeune diplômé (Bac+5) est de 35 874€ (hors primes). Le salaire moyen varie en fonction de la formation que tu as suivie.

Quels débouchés après une école de commerce ?

Génération zébrée a créé rien que pour toi, une sélection non-exhaustive d’exemples de de secteurs et de métiers que tu peux envisager à la suite de tes études en école de commerce . Rendez-vous sur generationzebree.fr pour plus d’informations :

Les métiers de la finance et de la comptabilité

Si tu aimes les chiffres et les questions financières ce secteur est fait pour toi ;). Tu préfères  la gestion ? Sache qu’un large choix de débouchés dans les services financiers des entreprise, des banques, des assurances et de la Bourse. 

Trader, Comptable, Analyste financier.ère, Analyste crédit, Gestionnaire de patrimoine

Les métiers du marketing et de la promotion des ventes

Tu es créatif et tu aimes analyser les tendances des marchés ? Le marketing devrait te passionner. 

Responsable de la promotion des ventes, Chef·ffe de produit marketing, Responsable du merchandising, Chef.fe de produit

Les métiers de la vente et du commerce 

Chef de rayon,Technico-commercial·e, Commercial·e, Chef.fe des ventes, Responsable d’un point de vente, Explorateur·rice nouveaux marchés, Acheteur-Vendeur, Responsable logistique… Le secteur du commerce trouve de nouveaux débouchés grâce au e-commerce. La grande distribution offre également des perspectives intéressantes et les carrières de la vente conviennent aux jeunes diplômés. 

Les métiers de l’information et de la communication

Les entreprises se sont toutes dotées en quelques années de service communication performants et recherchent des diplômés d’écoles de commerce. Cependant, il existe une forte concurrence entre les candidats sortant d’écoles de com spécialisées, de cursus de journalisme, de techniques multimédia et d’écoles de commerce !  

Traffic manager/Web marketeur, Chargé.e de communication, Chargée des relations publiques, Chef.fe de publicité, Community manager

Les métiers de la gestion d’entreprise

Les débouchés sont assurés dans la grande distribution, la banque, les assurances, l’informatique et les possibilités nombreuses pour les diplômés d’écoles de commerce ! 

Consultant.e, Auditeur de gestion

Les métiers des ressources humaines

Les métiers des ressources humaines veulent limiter les risques d’erreur d’embauche et ont de l’avenir. C’est un secteur passionnant si tu as le sens du contacts humains et de l’écoute. 

Responsable des ressources humaines

Dans quels types d’organisations travaillent les diplômés après une grande école de commerce ?

Les TPE/PME restent le 1er employeur des diplômés des grandes écoles de commerce et de management. Le secteur du commerce, des activités financières et d’assurance, des sociétés d’études et de conseil recrutent énormément de jeunes diplômés d’écoles de commerce ! Tu vas également pouvoir évoluer dans un grand groupe si tu te souhaites. Cependant, on constate un manque d’engouement pour les grandes entreprises, au profit des startups. Si tu as l’âme d’un entrepreneur en herbe ou que tu as simplement envie de découvrir l’univers des startups, n’hésite pas à te lancer !

Travailler à l’international

Tu as toujours eu envie de partir travailler dans un pays étranger ? Et bien sache que 16,7% des jeunes diplômés d’écoles de commerce débutent à l’étranger. 

Les métiers du commerce international

Les débouchés du commerce international sont nombreux et touchent différents domaines. Voici quelques exemples de métiers possibles après une grande école de commerce  :

Perfectionner son niveau de langue avant d’obtenir son diplôme 

Pendant ton cursus, généralement les écoles de commerce post bac proposent des partenariats avec des écoles étrangères afin de permettre à leurs étudiants de réaliser des séjours à l’international pendant un semestre, voire plus longtemps. Dans les Business Schools, un cursus sans séjour à l’étranger est devenu impensable !

Parcours 100 % anglais, programmes centrés sur la découverte culturelle et économique d’un pays, nouveaux partenariats avec des universités. Chaque année, l’offre internationale des écoles se développe : stages, double diplôme, semestre d’études… Par exemple, le Global BBA de Neoma Business School (qui propose déjà un séjour à l’étranger en 2ème année), a dû se résoudre à concilier l’alternance, également très demandée par les étudiants, et l’expatriation.

Top 10 des écoles de commerce françaises

Découvre le Top 10 du  Figaro Étudiant des écoles de commerce françaises disposant du grade master basé sur ces 3 indicateurs (l’excellence académique, le rayonnement international et les relations avec les entreprises) : 

RangÉcoleCampus en FranceAccréditations
1HECJouy-en-JosasVisa, Equis, AACSB, Amba-MBM
2EssecCergy-PontoiseVisa, Equis, AACSB, Amba-MBM
3ESCP EuropeParisVisa, Equis, AACSB
4EM LyonLyonVisa, Equis, AACSB, Amba-MBM
5Edhec BSLille, Nice, ParisVisa, Equis, AACSB
6Grenoble EMGrenobleVisa, Equis, AACSB, Amba-MBM
7SkemaLille, Courbevoie, Sophia-AntipolisVisa, Equis, AACSB
8AudenciaNantesVisa, Equis, AACSB, Amba-MBM
9KedgeBordeaux, MarseilleVisa, Equis, AACSB, Amba-MBM
10NeomaReims, RouenVisa, Equis, AACSB

Intégrer une école de commerce offre énormément de possibilités professionnelles dans divers secteurs (finance, gestion, marketing, commerce, vente, communication, audit, etc). Si tu le souhaites, faire un break après une école de commerce est utile pour prendre le temps de réfléchir à ton projet professionnel, enrichir tes expériences et ton cursus académique, tout en se lançant des défis et se confrontant à des situations nouvelles ! Une manière d’acquérir des compétences, des connaissances et des expertises qui feront la différence sur le marché du travail. 

Maintenant c’est à toi de te poser les bonnes questions et de faire tes propres recherches pour trouver le métier de tes rêves….

Journalisme ou communication : un grand débat ?

Journalisme ou communication ?

Temps de lecture : 5 minutesDifficile de garder une sérénité d’enfant face à la multitude de choix qui s’offrent à toi, jeune adulte ? Entre journalisme et communication, c’est la cata dans ta tête : tu te rêves communicant.e, mais finalement, est-ce que tu ne ferais pas du journalisme ? Quelle est la différence entre les deux ? Comment je fais pour choisir mes études après le bac

Mettons tout ça au clair : de nombreuses différences existent entre le domaine du journalisme et celui de la communication. Cependant, il est vrai que les frontières peuvent se brouiller : Génération Zébrée fait le point, pour t’aider à choisir entre les deux… Ou pas !  

Différences et points communs

Pour faire simple : la communication vise la promotion d’un service, d’un produit, ou d’une personne. Le journalisme, lui, vise à informer son public d’une actualité.

Les professionnels de la communication comme les journalistes peuvent écrire des articles, faire de la vidéo, passer à la radio. Mais : pense à la différence entre une pub d’Oasis  – de la communication – et un article dans un journal tel que le Monde ou Libération. Voilà, tu connais la différence entre communication et journalisme. Les grandes écoles existent dans les deux domaines. Les concours aussi.

Ce que tu feras en…

          … Ecole de communication

Si ton projet professionnel te mène en école de communication, tu te cultiveras sur les savoirs professionnels de la communication globale. Tu étudieras aussi les bases de l’environnement économique ainsi que l’histoire des médias et de la publicité. Tu feras aussi un parallèle entre le droit et la communication, afin d’être au fait de ce que dit la loi. Puis, tu bénéficieras d’une intro au marketing. Et tu apprendras la négociation commerciale. Tout ça dans le but de savoir parfaitement mener une action de communication.

Journalisme ou communication ?

Ajoute à ce cursus des cours sur les techniques de communication professionnelles : personal branding et writing skills, veille et production, missions pros pour un vrai client. D’autres cours croiseront créativité et communication : méthode de communication des marques, productions créatives, publication assistée par ordinateur (plus connue sous les initiales PAO), stratégie de communication…

Devenir chargé de communication

En bref, tu aborderas en école de comm’ toutes les manières – anciennes comme récentes – de présenter-promouvoir-vendre un produit, une personne etc. Les métiers de la communication sont multiples : tu peux te spécialiser dans la communication politique, la communication visuelle, la communication événementielle, la communication publicité, communication digitale (ou CM pour les intimes) ou encore la communication interne aux entreprises

Ecole de journalisme

Matières, voyages à l’étranger et autres considérations

Si tu entres dans une école de journalisme, tu étudieras les différentes formes d’écriture (radio, tv, écriture…), les bases de l’édition, le traitement d’image, la collecte d’informations et les sources utilisées… Les techniques de reportage et d’enquête seront aussi abordées, de même que l’écriture d’agence (5W), la démocratisation d’information (sur dépêches et dossiers), les techniques rédactionnelles et le travail sur le terrain.

Devenir journaliste

Tu peux aussi envisager d’aller étudier à l’étranger, dans une école de journalisme aux USA… Niveau d’anglais et bioutifoulitude du CV garantis. Bon, sauf qu’en plus de la préparation aux concours, faudra que tu passes le TOEFL ou le TOEIC. Histoire de comprendre quelque chose.

A noter que peu d’écoles de journalisme reconnues existent pour les tout-juste-bacheliers aujourd’hui. En général, ces écoles recrutent à bac+2 ou 3 – le niveau master, quoi. Et, que tu sois prévenu.e : le concours d’entrée à chaque école demande une solide culture générale. Mais rien de bien difficile si tu te prépares correctement.

Les métiers du journalisme sont plutôt variés également : tu peux te spécialiser dans un domaine particulier, comme par exemple le data journalisme, le journalisme culturel, le journalisme audiovisuel, le photojournalisme ou encore devenir présentateur télé. Tu peux aussi devenir journaliste scientifique, journaliste web, journaliste radio, grand reporter, journaliste sportif, journaliste reporter d’images (JRI pour les intimes), pigiste (= nom du journaliste n’ayant pas de CDI), ou enfin journaliste en presse écrite (par exemple chez ces irréductibles gaulois du Canard enchaînés… Ils n’ont QUE de la presse écrite encore aujourd’hui).

Journalisme ou communication

Deux prismes d’un même domaine

Si l’on résume, les études de journalisme t’apprendront les manières d’écrire et non de communiquer. Mais dans tous les cas, le journaliste communique une actualité à ses lecteurs.

La communication et le journalisme sont en fait deux prismes différents d’un même domaine : l’un va chercher à promouvoir les nouveaux produits de sa compagnie en t’expliquant avec foule d’arguments combien ils sont géniaux. Et bien mieux que la concurrence d’ailleurs. L’autre va enquêter sur ladite compagnie, chercher à connaître toute l’histoire pour la raconter ensuite à ses lecteurs/auditeurs/téléspectateurs. Et ce, d’une manière qui ne cherchera pas à promouvoir. L’objectivité, quoi.

Choisir son école

Brouillage des frontières avec la création d’internet

Bien ! Tu as (normalement) bien compris la différence entre communication et journalisme. Il est temps de complexifier un peu le tout. Le journalisme n’est pas (que) pour relater des scandales, tandis que le secteur de la communication n’est pas (que) de la publicité mensongère.

Avec la création d’Internet, les journalistes sont amenés à devoir se vendre eux-mêmes dans le but de communiquer sur leur image, tandis que les communicant.e.s peuvent être amené.e.s à écrire un article journalistique. Les journalistes peuvent devenir Community Manager et s’intéresser à l’économie (quand ils veulent créer un journal en ligne, par exemple) tandis que les communicants peuvent faire une vidéo informative.

Un autre métier à la croisée entre communication et journalisme est l’attaché de presse. Il s’agit de la personne en charge des relations avec les journalistes. Il peut travailler comme indépendant, dans une agence de communication ou directement en entreprise.

Bref : aujourd’hui, les communicants sont un peu des journalistes et les journalistes sont un peu des communicants. En effet, de nouveaux médias émergent sur Internet ces temps-ci : pour les maintenir, il faut des compétences autant en journalisme, qu’en communication…

Se former aux deux…

Journalisme ou communication ? Les deux, ma chère !

A présent, des écoles de journalisme et de communication existent. Les licences appelées « Info-com » – donc : information et communication – parlent d’elles-mêmes : la frontière entre les deux domaines est ténue et il en faut très peu pour que les deux soient mêlés. Si tu es en terminale et que tu ne sais pas vraiment quoi choisir entre les deux, tu peux donc choisir une formation post-bac faisant un melting-pot des deux secteurs.

Des bachelors généralistes voient par exemple le jour : ils t’enseignent les bases du journalisme et de la communication. Ils recrutent au niveau bac. Tu auras donc une année ou deux pour découvrir les deux domaines et après, ce sera à toi de te spécialiser. Ou pas : si ça se trouve tu pourras faire un métier qui mêle journalisme et communication. Parce qu’en fait, le journalisme et la communication sont un peu complémentaires, aujourd’hui.

… Pour choisir ensuite ?

Tout d’abord : le meilleur moyen de choisir – si tu le veux bien sûr – c’est quand même d’aller voir à quoi le marché du travail ressemble dans chaque secteur. Qu’est-ce à dire ? te demanderas tu. La réponse, c’est le stage en entreprise (ou Graal), évidemment.

Si tu veux réellement te spécialiser dans l’un ou l’autre de ces domaines, ce sera toujours possible de continuer dans un master en journalisme OU un master communication, après ta licence, ton bachelor ou ta prépa.

Choisir son école

De nouveaux métiers qu’on ne connaît pas encore s’apprêtent à naître. Avoir des connaissances dans les deux domaines ne pourra que t’aider.
Bon, du coup : devenir journaliste ? Responsable communication ? The choice is entirely yours ! Le futur est tien, il te suffit de le construire : peu importe les choix, bons ou mauvais, ils te mèneront finalement vers ton chemin.