Les parcours scolaires atypiques

parcours atypiques
Temps de lecture : 5 minutes

Après le bac, tu t’es lancé dans un domaine spécifique cependant avec du recul tu souhaites changer totalement de direction ? Pas d’inquiétude, énormément d’étudiants ont des parcours scolaires atypiques. Effectivement, beaucoup de diplômés ont des parcours scolaires non-linéaire. Certains ont débuté par une licence (Bac +3) pour ensuite faire un DUT/BTS (Bac +2), et parfois revenir à une licence professionnelle (Bac +3) voir un Master (Bac +4). 

En général, ce style de parcours n’est pas bien vu au sein de la société. Très souvent les parents pensent que cela est synonyme d’un manque de volonté ou d’inconstance. Et bien, Génération Zébrée n’est pas d’accord, tout le monde a le droit de se tromper ! Avoir un parcours atypique peut se révéler être une vraie force dans ta vie professionnelle. 

Article écrit en collaboration avec Gaëlle du blog : https://athenaa.fr

Que veut dire « parcours scolaires atypiques » ? 

Ce terme est utilisé pour évoquer les parcours scolaires qui ne sont pas linéaires, c’est-à-dire tout parcours impliquant des changements inhabituels entre différentes formations (réorientation). Mais aussi les reconversions professionnelles.  

En ce sens, il s’agit d’étudiants qui font parfois plusieurs formations avant de trouver la bonne. Ceux qui entrent et sortent du système scolaire et universitaire pour y revenir plus tard. Ceux qui sont parfois pointés du doigt… Néanmoins, bien qu’il existe de superbes parcours scolaires linéaires, les parcours scolaires atypiques peuvent tout autant s’implanter dans le monde professionnel d’aujourd’hui. 

Parcours scolaire atypique ? Et alors !

Trouver sa voie ce n’est pas simple pourtant il est important d’assumer tes choix d’orientation post bac. En effet, les étudiants peuvent se sentir mal à l’aise face aux remarques de certains concernant leur orientation. Les profils atypiques ont bien souvent des parcours d’une grande richesse. Tu dois ainsi apprendre à valoriser ton parcours atypique et découvrir comment vendre ton originalité ! 

Défendre son projet

Lors d’un entretien ou d’un oral pour un concours, tu pourras évoquer ce que tu as fait dans le passé et parler de ton projet professionnel pour expliquer ce qui t’as conduit à vouloir intégrer une formation totalement différente. Tu devras ainsi montrer ta motivation et les différents atouts de ton parcours à ton interlocuteur.

Assumer son itinéraire

Entre choix personnels et professionnels, les parcours se façonnent de différentes manières mais tout ce qui est argumenté est recevable. L’essentiel est de parvenir à donner du sens à tes expériences passées pour ainsi valoriser l’ensemble de ton parcours. Les expériences des jeunes diplômés sont de moins en moins linéaires et tout parcours est susceptible d’apporter une expérience, un savoir-faire, une capacité d’adaptation, qui peuvent remplacer une expérience métier ou un diplôme. 

Valoriser ses expériences

Tu as pris une année sabbatique pour voyager ? Tu peux la valoriser en expliquant que tu es parti à l’étranger pour découvrir de nouvelles cultures tout en faisant des petits boulots ! A toi de faire ressortir ce que les expériences ont pu t’apporter en termes de compétences et de qualités personnelles. Dans ce cas, la maîtrise d’une ou deux langues vivantes, la capacité d’adaptation, le multiculturalisme sont autant d’atouts à mettre en avant pour valoriser une expérience à l’étranger.

Les parcours scolaires atypiques sont riches d’enseignements

Chaque parcours scolaire est une source de richesse. Plus tu multiplies les formations pour trouver ta voie, plus tu apprends des choses qui pourront te servir pour la suite. Même si tu n’en as pas l’impression au premier abord. 

Pour te donner un exemple voici le témoignage de Gaëlle, 23 ans : “Avant de trouver ma voie en études de Sociologie, j’ai effectué une première formation en Philosophie. Au départ, c’était par dépit car APB m’avait pas tellement aidé. Je n’ai pas aimé cette formation, cependant avec le recul j’ai appris énormément sur moi. J’ai dû apprendre une nouvelle manière de travailler et me challenger sur ma capacité à persévérer malgré mon manque de motivation. 

En me réorientant quelques mois plus tard, tout ce que j’avais appris en Philosophie sur ma méthode de travail et ma ténacité, ne m’ont jamais quitté jusqu’à aujourd’hui. De même, ce champ d’études m’aura permis de comprendre davantage l’importance de la langue française pour transmettre un message. Au même titre que l’esprit critique. Par conséquent, même si je ne suis pas restée dans cette formation. Celle-ci m’aura apporté énormément de chose pour mes formations futures.”

Trouver une logique 

Si tu arrives à trouver une logique à ton parcours, cela peut jouer en ta faveur. Imaginons que tu sois passé par une fac d’histoire de l’art avant de te réorienter en école de commerce. Pour expliquer ton parcours, tu peux te présenter comme étant un étudiant en histoire de l’art qui souhaite travailler dans le management culturel. Pour cela, il te faut donc acquérir une double compétence en marketing et en management. Ton parcours atypique devient alors logique puisqu’il y a un lien entre l’avant et l’après. 

En multipliant les formations, tu enrichis tes connaissances et devient polyvalent 

Autre point positif d’un parcours scolaire atypique est l’enrichissement des connaissances. En effet, plus tu découvres de formations dans l’enseignement supérieur, plus tu réussis à trouver des liens entre elles. Au-delà d’avoir une bonne culture générale, cela te permettra de mettre en avant une certaine polyvalence contrairement à d’autres. 

Imagine que tu souhaites intégrer une école d’informatique, avoir effectué un cycle d’études dans un secteur très éloigné de ta formation, comme la médecine ou l’ingénierie, peut te faire marquer des points. En effet, maîtriser un second domaine est un vrai plus : un étudiant qui vient de chimie ou de médecine doit souligner le fait qu’il connaît un milieu, un système et des codes différents car c’est une richesse par rapport aux étudiants ayant un parcours plus classique !

C’est en se trompant que l’on apprend de nos erreurs 

Il est important de reconnaître que l’on peut se tromper et cela ne veut pas dire que tu es nul. C’est peut-être que tu n’as pas encore trouvé la voie qui t’anime, celle qui te passionnera tout au long de ta vie. Les erreurs en matière d’orientation sont nombreuses, cela ne doit pas être un frein mais une motivation. 

Si un étudiant s’est dirigé vers une première formation mais qu’il s’est rendu compte qu’elle ne lui correspondait pas, lors d’un entretien, il doit mettre en avant sa volonté de se battre et d’avancer. Le tout sans dénigrer le cursus qu’il a abandonné ! Une réorientation n’est jamais pénalisante dès lors qu’elle est choisie et non subie. La décision de changer de cursus doit être réfléchie et voulue… et pas découler du fait qu’on ne sait pas quoi faire d’autre. En somme, quelque soit la singularité de ton parcours, il faut donner du sens à tes actions.

Devant les nombreux métiers et formations qui s’offrent à toi, trouver sa voie est parfois compliqué. Pour réussir son orientation scolaire et professionnelle, le plus important est de choisir une voie que tu aimes qu’importe ce qu’en disent les autres ! 

En conclusion, il faut être transparent tout en valorisant les aspects atypiques de ton profil. N’oublie pas : un CV atypique peut également être un atout, car très souvent tu as dû faire preuves de capacités d’adaptation.

Alors maintenant qu’on t’a tout expliqué, à toi de te lancer…

Les formations Parcoursup : le récap’

Parcoursup formations
Temps de lecture : 6 minutes

Parcoursup formations, formations parcoursup, les formations dans Parcoursup… Tels sont les mots que tu entres dans ton moteur de recherche, si tu es en terminale et que tu manges, dors, parles Parcoursup. Oui, il ne te reste que quelques mois avant le grand saut dans l’enseignement supérieur. Et encore moins de temps avant le grand saut dans les sables mouvants appelés Parcoursup. Bon, mais no panic, darling ! On est là et on garde ton esprit au clair avec ce petit article des familles qui te parle des filières après le bac sur le plateforme parcoursup.fr

Rappel rapide : Parcoursup, ou l’énigme à résoudre des terminales 

Tu en as sûrement entendu parler en long, en large et en travers, même si de loin, parce que ça ne te concernait pas trop à l’époque. T’étais tranquilou dans ta scolarité, we get it. Pour tes beaux yeux (et ton cerveau criant à l’aide, tel un damoiseau en détresse), voici donc un petit rappel rapide des bases à connaître sur Parcoursup. 

C’est le descendant (il)légitime de ce bon vieil Admission Post-Bac (APB). C’est-à-dire que depuis qu’Internet existe, tu n’es plus obligé.e de faire la queue pendant des plombes pour ton inscription à la fac/école de ton choix, ou même dans toutes les formations que tu souhaites. Non, maintenant, tu passes par la plateforme, c’est supposé être plus simple mais c’est (presque) plus compliqué. 

Rapidement, donc : tu t’inscris, tu as un nombre de vœux limité à 10, même si certains voeux multiples te permettent de formuler des sous-vœux limités (différents établissements, mais mêmes intitulés de formation). Et pour postuler dans un cursus, tu dois remplir ton dossier de candidature, c’est-à-dire ton CV (= rubrique activités et centres d’intérêt) et le PFM (= projet de formation motivé ou lettre de motivation). Sur la Fiche Avenir, il y a les appréciations de tes profs et tes notes. 

Quelles formations sur Parcoursup ? 

Quelle filière après le baccalauréat ?

C’est donc la question à 1000000000000000000000000000000000000000 euros du moment. 

Les formations Parcoursup sélectives

Tu as d’abord les formations Parcoursup qui sont sélectives, qu’on appelle ainsi parce que ton admission dépend de ton dossier et/ou concours et/ou entretien. Rentrent dans cette catégorie : 

  • les classes préparatoires (ou CPGE) : ici, on te recrutera surtout en fonction de tes notes. Tu as des classes prépa économie, lettres, scientifiques… Attention, c’est un cursus très exigeant, avec de nombreuses heures de cours dans une classe de lycée (et souvent des notes très basses). Les résultats scolaires sont étudiés à la loupe sur Parcoursup. Si tu voulais enfin échapper à cet univers de lycéens, c’est… raté ! 
  • Les sections de techniciens supérieur (ou STS)… pour préparer le Brevet de Technicien Supérieur. Il existe des BTS dans des domaines très diversifiés, de la Communication visuelle à la Diététique, en passant par la Chimie. Les cours se passent également dans des lycées ou des CFA et tu es admis.e sur dossier là aussi (mais également parfois sur un entretien de motivation).
  • Les instituts universitaires de technologie (ou IUT), qui préparent au Bachelor Universitaire Technologique (BUT, anciennement appelé DUT). C’est « l’université autrement » : avec plus de stages, plus de cours pratiques, plus de travail en groupe… Et c’est sélectif, parce que les établissements ont pas mal d’exigences par rapport à ton niveau ou ta motivation. 
  • Certaines écoles post bac de commerce et d’ingénieurs se trouvent dans les formations Parcoursup également. Le recrutement s’effectue sur dossier et entretiens de motivation dans certaines de ces écoles, sur concours communs pour d’autres. Un voeu compte pour un regroupement d’écoles, et tu peux choisir autant de campus que tu le souhaites (par exemple, l’ensemble des écoles du concours Avenir = un voeu).
  • Les établissements de formation en travail social (ou EFTS), qui préparent au métier d’éducateur spécialisé ou d’assistant de service social. Ils sont sur la plateforme depuis 2019, maintenant. Ils continuent cependant leur recrutement sur dossier et entretien de motivation. Le projet de formation motivé (PFM) compte beaucoup, car les stages dans le social demandent une certaine maturité !
  • Les Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI). Si auparavant, les étudiants étaient recrutés sur concours, ils n’ont maintenant plus qu’à soumettre leur dossier. Une sélection entièrement so Parcoursup, donc. Mais attention, il y a beaucoup de candidats pour peu de places, alors cela reste très sélectif !
  • des formations en apprentissage : pour rappel, les formations Parcoursup en apprentissage concernent les personnes âgées de 16 à 29 ans révolus et se fondent sur le principe de l’alternance, entre enseignement pratique (du métier dans l’entreprise) et théorique (dans le centre ou l’organisme de formation). Il existe des formations en apprentissage dans les CFA, les écoles d’ingénieurs, les lycées, etc.

Les formations Parcoursup non-sélectives (dans la limite des places disponibles… of course)

Tu as ensuite le contraire des formations Parcoursup sélectives. Les non-sélectives. Où ton admission dépend de ta place dans la file d’attente puisque les places disponibles ne sont pas infinies. 

  • Comme tu t’y attends peut-être, tu as d’abord les différentes licences, quelles qu’elles soient. Attention ! S’il est bien clair qu’il n’y a pas de sélection autre que celle des places disponibles, assure-toi de répondre à tous les attendus de la licence de tes rêves + la fiche Avenir doit être au top ainsi que ton PFM (projet de formation motivé) et ton CV. Histoire de mettre toutes les chances de ton côté par rapport à la concurrence (la liste d’attente à l’infini), plutôt hardcore.
  • les licences STAPS, qui requièrent un bon niveau sportif, mais également scientifique et littéraire (bref la totale quoi !), se trouvent dans les formations Parcoursup.
  • La PACES (première année commune aux études de santé) a disparu en 2020, pour être remplacée par deux “parcours” : 

* une licence “majeure” santé (PASS), c’est-à-dire que tu choisis le parcours spécifique santé avec en plus une mineure d’une autre matière, type droit, économie, gestion… La PASS est la voie principale pour les études de santé. Mais attention, il faut avoir de très bonnes notes pour poursuivre des études en médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie ou kinésithérapie. Et la PASS ne peut pas être redoublée !

* une licence avec l’option Accès Santé (L.AS), c’est-à-dire que tu peux faire la licence de ton choix, tant qu’elle propose l’option “accès santé”, qui te permettra de suivre des enseignements supplémentaires liés à la santé. C’est la licence avec une “mineure” santé, si tu veux. Elle est idéale si tu ne sais pas exactement ce que tu veux faire, par exemple si tu hésites entre médecine et droit.

Ces deux chemins font donc à présent partie des formations proposées sur Parcoursup.

Les infos liées à ces formations Parcoursup

Pour chaque formations Parcoursup, tu disposes de ces informations : 

  • le contenu et l’organisation des enseignements
  • les labels de la formation : diplôme visé, diplôme national, grade de licence, titre d’ingénieur, établissement EESPIG (enseignement supérieur privé d’intérêt général), etc.
  • les attendus, en savoirs et savoir-faire ou connaissances et compétences
  • les critères généraux de sélection
  • les dates des Journées Portes Ouvertes (JPO) et/ou journées d’immersion
  • le contact d’un responsable pédagogique, d’un référent handicap et d’étudiants ambassadeurs
  • le nombre de places proposées
  • le nombre de candidats et nombre d’admis l’année précédente
  • le taux de passage en 2ème année et taux de réussite selon le bac, débouchés et taux d’insertion professionnelle
  • le secteur géographique (pour les licences)
Exemple d’une des fiches formations sur Parcoursup : de nombreuses informations sont présentes (chiffres clés, labels, journées portes ouvertes, etc.) !

Nouveauté 2021 : en plus de toutes ces infos précieuses, tu as accès au rapport d’examen des voeux rédigé par l’établissement l’an dernier. Et si tu es encore en classe de seconde ou de première, tu peux regarder la rubrique « bac 2021 » pour savoir quels sont les parcours à privilégier au lycée pour mettre toutes les chances de ton côté sur Parcoursup mais aussi durant tes études !

17 000 formations sur Parcoursup en 2021 !

De plus en plus de cursus sont présents sur Parcoursup, difficile de passer à côté si tu souhaites continuer tes études en France ! Voici les formations qui ont rejoint la plateforme nationale au cours des deux dernières années : 

  • Les écoles nationales vétérinaires (ENV) : 4 écoles pour 160 places à saisir sur Parcoursup ! C’est autant d’étudiants qui n’auront pas à passer par la classique prépa BCPST (dite prépa « agro-véto »).
  • La classe préparatoire MP2I pour un combo de matières scientifiques (mathématiques, physique, informatique et ingénierie). Elle t’ouvre les portes des écoles d’ingénieurs, et plus spécifiquement des écoles d’informatique.
  • Le parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE) si tu souhaites passer de l’autre côté du bureau, et enseigner à ton tour ! Un savant mélange de cours au lycée, d’amphi à l’université et de stage pour te préparer au mieux.
  • Les instituts d’études politiques (IEP) et Sciences Po Paris. Ils qui offrent des enseignements très variés durant les trois premières années : économie, droit, histoire, relations internationales, sciences politiques, langues… Et permettre ensuite une spécialisation précise. 
  • Les écoles de commerce qui recrutaient sur concours commun ou indépendants. Toutes les écoles de commerce reconnues par l’Etat devront figurer sur Parcoursup, d’après la loi du 8 mars 2018. Celles qui ne se sont pas encore inscrites bénéficiaient d’une dérogation jusqu’à maintenant. De même pour les écoles d’ingénieurs. Cependant, ces écoles peuvent organiser (en plus de l’étude du dossier Parcoursup) des entretiens de motivation ou un concours commun.
  • L’Université Paris-Dauphine depuis 2020 : elle offre de nombreuses licences en post-bac, telles que la licence informatique des organisations, mathématiques appliquées, droit, économie appliquée, gestion et sciences sociales. Et les masters sont plus nombreux encore pour une spécialisation et une professionnalisation plus rigoureuses…  
  • Les écoles de formation aux métiers de la culture : architecture et paysage, patrimoines, arts plastiques, spectacle vivant, cinéma, audiovisuel, multimédia… 
  • De nouveaux instituts de formations aux professions paramédicales, tels que : audioprothésiste, ergothérapeute, orthophoniste, orthoptiste, pédicurie-podologie, psychomotricien… 
  • De nouvelles formations en apprentissage.

C’est tout pour nous, en espérant t’avoir éclairci le ciboulot. N’oublie pas la date limite de chaque étape et tout ira bien ! Si tu as des questions sur Parcoursup ou d’autres sujets, n’hésite pas à les poser à notre équipe via le tchat de generationzebree.fr.


Test d’orientation : trouve ta voie et choisis ton avenir

Test d'orientation
Temps de lecture : 5 minutes

Quel métier t’attend après tes études ? Après le lycée, plusieurs possibilités s’offrent à toi. Que tu optes pour des études supérieures ou une orientation professionnelle, tu dois définir un projet professionnel qui t’aidera à t’épanouir et guidera tes choix d’orientation.

Pour t’aider à t’y retrouver il y a les conseillers d’orientation mais tu peux aussi faire des tests d’orientation pour te permette d’identifier toi-même ton profil et choisir ta voie. Génération Zébrée te dit tout sur ce sujet et tu peux bien sûr faire notre test d’orientation totalement gratuit.

Trouver sa voie avec un test d’orientation ?

Le test d’orientation se présente sous diverses formes. En général, il s’agit d’un quiz qui permet de déterminer ton type de personnalité, les points forts et les faiblesses de celui qui l’effectue. Concrètement, ce questionnaire consiste en un bilan de compétences. Il se base sur tes aptitudes, tes traits de personnalité et tes passions. A partir de tes résultats, il devrait te présenter un profil type qui te correspond, attention toute fois à garder une certaine distance par rapport à ses conclusions… Grâce à ce profil, il peut te proposer des carrières ou en tout cas des orientations professionnelles cohérentes. Études supérieures ou orientation professionnelle, le test d’orientation t’aidera à y voir clair. A toi de voir si ces suggestions sont pertinentes à choisir la formation adéquate après le bac pour ensuite réaliser ton projet professionnel.

Grâce aux bilans focalisés sur ton profil psychologique, tes compétences, tes points forts, un conseiller d’orientation pourra lui te fournir des pistes d’études supérieures ou t’indiquera quel métier est fait pour toi.

Les tests d’orientation sont une version des tests de personnalité. Réalisés par des psychologues diplômés d’État et des rédacteurs spécialisés, ils offrent aux lycéens ou étudiants souhaitant mieux se connaître des conseils d’orientation pour les aider à trouver leur voie.

Orientation post bac : test d’orientation ou bilan d’orientation ?

Il est important de faire la différence entre test d’orientation et bilan d’orientation. Prenant en compte tes intérêts professionnels et tes motivations, le test d’orientation est destiné à t’aider à trouver le secteur d’activité et le métier qui te correspondent le plus.

Pour sa part, le bilan d’orientation est un accompagnement personnalisé réalisé par des psychologues et des coachs en orientation scolaire. Il est conseillé aux collégiens et aux lycéens. Il a été conçu pour aider un élève à mieux se connaître et à prendre confiance en lui.

Le bilan d’orientation se déroule en deux étapes. D’abord, le psychologue ou un conseiller d’orientation te fera passer un test de personnalité ainsi qu’un test d’intérêts professionnels. Par la suite, il t’informera sur les différentes possibilités de cursus post bac.

Dans le cas d’un bilan d’orientation approfondi, plusieurs séances individuelles sont nécessaires. Durant les entretiens, le psychologue ou le conseiller d’orientation déterminera ton profil psychologique et fera ressortir tes points forts et tes faiblesses. Il te questionnera également sur tes attentes scolaires ou professionnelles. À partir des éléments collectés, le professionnel établira avec toi un projet d’orientation qui t’indiquera les filières ou les professions adaptées à ton profil. N’hésite pas à être très clair sur tes aspirations et sur ce que tu as envie ou non. Toutes ces informations te permettront de préciser ton orientation.

Tu peux également être intéressé par le blog de Meriem Draman qui t’aide à trouver ta voie à l’aide de son super bilan d’orientation, d’une montagne de bienveillance ainsi qu’une bonne dose d’empathie !

A quel moment faire un test d’orientation ?

Tu peux faire un test d’orientation à n’importe quel moment de ton parcours scolaire et même plus tard une fois tu auras commencé à travailler. D’ailleurs, les collégiens comme les lycéens devraient le passer le plus tôt possible. N’hésite donc pas à prendre un rendez-vous avec un psychologue ou un conseiller d’orientation pour t’aider à choisir une orientation : lycée général ou technique, études supérieures longues ou courtes…

Les lycéens doivent notamment choisir leurs spécialités pour le bac dès la classe de première. Faire un test d’orientation à ce moment-là peut donc être une bonne idée pour commencer à définir ton projet professionnel et pour savoir si tu dois choisir entre poursuivre des études supérieures ou te lancer sur la voie professionnelle. L’objectif étant d’anticiper ton orientation après le bac.

Si tu tâtonnes toujours après avoir passé un test d’orientation, tu peux en parler avec ton professeur principal et le conseiller d’orientation de ton établissement par exemple. Ils pourront te guider pour t’orienter sur la voie scolaire ou professionnelle adaptée. Un entretien individuel avec eux t’éclairera également sur des débouchés dont tu ignorais peut-être l’existence.

De plus, le test d’orientation est aussi pertinent pour les étudiants. En 2018, Parcoursup enregistrait 100 000 inscriptions de jeunes ayant besoin d’une réorientation par rapport à leur choix de filières. Il est donc plus que conseiller aux jeunes diplômés de ne pas hésitez à remettre son orientation en question et à se reconvertir si besoin. Le test d’orientation peut être un bon outil pour aider un étudiant dans une démarche de reconversion et choisir les études supérieures qui lui permettront de s’épanouir et de trouver un métier plus tard. L’orientation n’est jamais un processus linéaire, il ne faut pas avoir peur de se réorienter !

Où passer un test d’orientation ?

Tu peux faire un test d’orientation tout seul. Pour cela, les quiz disponibles sur Internet se présentent comme la meilleure solution. Divers sites en proposent. Tu as déjà entendu parler du test d’orientation de Génération Zébrée ? En plus d’être simple, il est gratuit.

Mets toutes les chances de ton côté et évite-toi une réorientation plus tard en répondant à notre questionnaire. Qu’il s’agisse de ton profil psychologique, tes habiletés ou encore tes centres d’intérêt, rien ne sera laissé de côté. Après avoir passé notre test gratuit, tu pourras commencer à construire un projet d’orientation. En plus ce qui est intéressant, c’est qu’à la suite de notre test d’orientation, tu pourras découvrir directement les métiers qui te correspondent dans notre « tinder des métiers » et en fonction des métiers qui tu « likes » nous te proposerons des formations adaptées. L’objectif étant que tu découvres le monde professionnel notamment à travers des vidéos et des fiches métiers pour que ton insertion professionnelle soit une formalité ! En effet dans le « tinder » des métiers, tu pourras voir des métiers mis en avant comme métier d’avenir car ils offrent un contexte d’embauche très favorable aux jeunes diplômés, ce sont donc des débouchés très prometteurs à considérer. N’oublie donc pas de prendre en compte la réalité du marché de l’emploi dans la définition de ton projet d’orientation professionnelle.

Sinon, tu peux aussi te rendre à un Centre d’Information et d’Orientation (CIO). Tu y bénéficieras d’un accompagnement personnalisé pour faire un bilan par exemple. Contacte ce service pour prendre rendez-vous avec des psychologues et des coachs d’orientation spécialisés dans le suivi de collégiens et de lycéens. Ils sauront interpréter au mieux les résultats de ton test d’orientation pour te guider vers les études supérieures pour lesquelles tu es fait ou t’aider à préparer ton avenir professionnel.

Tu peux aussi prendre rendez-vous dans un cabinet de coaching. Les professionnels et coachs de l’orientation qui y travaillent assurent également un accompagnement personnalisé.

Sache qu’il est tout à fait normal de se poser des questions sur ton orientation et c’est même plutôt une bonne chose donc prends le temps de te poser les bonnes questions et de trouver des réponses. Si tu souhaites faire des études supérieures, informe toi sur les différentes possibilités et par exemple sur Comment choisir une école d’ingénieurs ou Pourquoi faire une école de commerce ?

Pour finir, n’oublie pas que tu es maître de ton destin et qu’il est utile d’utiliser des outils comme les tests d’orientation et de s’informer sur les différents métiers et formations existant mais à la fin c’est à toi de choisir. Notre conseil est donc de bien te connaître même si c’est plus facile à dire qu’à faire et de bien t’informer sur les métiers comme sur les formations et bien sûr de te faire confiance !

A présent, c’est à toi de nous dire ce que tu penses de l’orientation ! Où en es-tu dans ta réflexion ? As-tu trouvé ta voie ou es-tu complètement perdu ? As-tu déjà fais un test d’orientation ? En répondant à notre sondage sur l’orientation, tu nous permettra d’avancer et de te proposer de nouveaux services gratuits :).