LICENCE LEA

Licence LEA
Temps de lecture : 7 minutes

Hello, how are you ? Est-ce que la licence LEA t’attire comme une abeille avec le miel ? Tu es au bon endroit car cet article te révèle (le graaaaaal) à quoi t’attendre. Let’s go ! 

Qu’est-ce que c’est ? 

LEA = Langues Étrangères Appliquées. 

D’abord, les basiques : cette licence LEA, comme les autres, se prépare en trois années après le bac. Une fois terminée, tu as 180 crédits ECTS qui te permettent d’entrer en master si tu le souhaites. La licence est une diplôme national de niveau II, délivré par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. 

Maintenant : cette licence LEA n’est PAS pour les littéraires pure souche. Elle est pour les personnes aimant apprendre des langues, classiques ou originales et ayant envie de les pratiquer en milieu professionnel. En effet, avec cette licence, tu peux accéder à des professions tournant autour de la traduction, du tourisme, du commerce international… 

Cette licence est donc à la fois spécialisée, avec son approche des langues par le biais économique, et aussi pluridisciplinaire : elle propose également d’autres matières telles que le marketing, la finance… Globalement, c’est une alliance entre les langues et l’économie. 

Organisation de la licence LEA 

Durant cette formation, tu auras des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués. Les cours magistraux (= CM) se passent en amphithéâtre et sont complétés par les travaux dirigés (= TD), ainsi que de séances en laboratoire. Le cursus est organisé en 6 semestres sur 3 ans, donc par exemple, le semestre 1 = 1e moitié de la première année et le semestre 4 = 2e moitié de la deuxième année. 

Organisation des semestres

Voici l’organisation potentielle de ta licence LEA, sur les trois années :

Semestre 1 

  • UE 1 : Découverte des disciplines avec une option au choix parmi : Découverte de la géographie et de l’aménagement – Philosophie – Histoire — Sciences politiques – Croyances – Vivre en ville – découverte des lettres – Découverte de la littérature ancienne
  • UE 2 : Langue vivante 2 et études de textes
  • UE 3 : Outils
  • UE 4 : Cultures et civilisations
  • UE 5 : Spécialité anglais

Semestre 2

  • UE 1 : Anglais – Compréhension orale – Grammaire – Littératures et cultures – Traduction
  • UE 2 : LV 2
  • UE 3 : Approfondissement Langue anglaise
  • UE 4 : Culture littéraire
  • UE 5 : Histoire et littératures indienne
  • UE 6 : Histoire pour non spécialistes
  • UE 7 : Information et document numérique
  • UE 8 : LV 3
  • UE 9 : Philosophie
  • UE 10 : Professorat des écoles
  • UE 11 : Sciences du langage

Semestre 3

  • UE 1 : Anglais – civilisation – compréhension et expression orales – grammaire et linguistique – littérature – traduction
  • UE 2 : LV 2
  • UE 3 : Approfondissement Anglais
  • UE 4 : Culture littéraire
  • UE 5 : Histoire et littératures indienne
  • UE 6 : Histoire pour non spécialistes
  • UE 7 : Information et document numérique
  • UE 8 : LV 3
  • UE 9 : Philosophie
  • UE 10 : Professorat des écoles
  • UE 11 : Sciences du langage

Semestre 4

  • UE 1 : Anglais – civilisation- compréhension et expression orales – grammaire et linguistique – littérature – traduction
  • UE 2 : LV 2
  • UE 3 : Approfondissement Anglais
  • UE 4 : Culture littéraire
  • UE 5 : Histoire et littératures indienne
  • UE 6 : Histoire pour non spécialistes
  • UE 7 : Information et document numérique
  • UE 8 : LV 3
  • UE 9 : Philosophie
  • UE 10 : Professorat des écoles
  • UE 11 : Sciences du langage

Semestre 5 

  • UE 1 : Anglais – civilisation- compréhension et expression orales – grammaire et linguistique – littérature – traduction
  • UE 2 : LV 2
  • UE 3 : Approfondissement Anglais
  • UE 4 : Culture littéraire
  • UE 5 : Histoire et littératures indienne
  • UE 6 : Histoire pour non spécialistes
  • UE 7 : Information et document numérique
  • UE 8 : LV 3
  • UE 9 : Philosophie
  • UE 10 : Professorat des écoles
  • UE 11 : Sciences du langage

Semestre 6

  • UE 1 : Anglais – civilisation – compréhension et expression orales – grammaire et linguistique – littérature – traduction
  • UE 2 : LV 2
  • UE 3 : Approfondissement Anglais
  • UE 4 : Culture littéraire
  • UE 5 : Histoire et littératures indienne
  • UE 6 : Histoire pour non spécialistes
  • UE 7 : Information et document numérique
  • UE 8 : LV 3
  • UE 9 : Philosophie
  • UE 10 : Professorat des écoles
  • UE 11 : Sciences du langage

Nota Bene : sont proposés à partir de la L2 ou L3 des parcours de spécialisation, que tu choisiras en fonction de ton projet professionnel : 

  • Traduction spécialisée
  • Commerce
  • Tourisme
  • Coopération internationale
  • Import-export

La troisième année est aussi le professionnalisation time ! Tu pourras suivre des cours et des conférences donnés par des professionnels. Durant le dernier semestre de la licence LEA, tu peux partir en stage (entre deux et quatre mois, ça dépend de l’université), à l’étranger ou en France. Si tu peux et veux, privilégie l’étranger. Dans tous les cas, ce stage te permettra de bosser en immersion totale ta maîtrise des langues. De plus, c’est bien de mettre ne serait-ce qu’un orteil dans le monde professionnel dès que possible : un bon point pour l’insertion professionnelle quand tu te mettras à chercher un travail. 

Langues

De nombreuses universités proposent seulement de choisir l’anglais comme première langue. En second, tu pourras choisir, dans la majorité des universités, l’espagnol, l’allemand, le portugais et l’italien. Dans certaines universités, d’autres pourront t’être proposées, telles que le chinois, le japonais, le russe, le suédois, l’arabe ou le polonais. 

Stage

Plus précisément. Grâce à ce stage, tu t’ouvres le monde du travail, comme un livre. Tu effleures le fonctionnement d’une entreprise et ses différents pôles. Tu mettras aussi en pratique les connaissances acquises durant tes années de licence. L’idée, donc, c’est que ton stage dans telle entreprise corresponde à ta spécialité. 

Ton stage devra être l’objet d’un rapport et tu auras aussi une soutenance orale. Le rapport devra traiter de trois parties : la présentation, le détail des activités de l’organisme et l’analyse de ces activités. 

De nombreuses universités mettent à disposition des étudiant·es en licence LEA des offres de stage, mais tu peux aussi chercher de ton côté. Les missions de stage varient, notamment grâce à la dimension internationale : marketing, compta, export, tourisme… Ne pas hésiter à se lancer pour postuler dans de grandes entreprises : elles disposent de services internationaux. Tu peux aussi partir en stage à l’étranger avec le programme Erasmus+. Tu peux te renseigner dans le bureau des relations internationales de ton université. Tu peux potentiellement bénéficier d’une aide financière. 

Good to know : certains établissements ont mis en place des bi-licences qui permettent de valider deux diplômes en 3 ans, anglais/droit par exemple.

Pour quels profils est cette licence LEA ? 

Cette formation est pour les personnes aimant les langues et l’économie. Un bon feeling avec les autres est une bonne qualité à avoir également et ne pas avoir peur de travailler en équipe. Tu es excité·e quand tu pars à l’étranger parce que c’est une langue que tu vas pouvoir travailler et que tu vas pouvoir en apprendre plus sur la culture. Tu es ouvert·e au monde et souhaites bosser à l’international, ou en tout cas, parler une langue autre que ta maternelle tous les jours (ou presque). Tu as déjà un excellent niveau en langues, aussi. 

Quelles spécialités au bac pour entrer dans la licence LEA ? 

Pour le bac général

Histoire-Géographie, géopolitique et sciences politiques, Langues, Littératures et Cultures Étrangères et Régionales. Aussi : Sciences Économiques et Sociales. Les trois te seront utiles. 

Autres moyens

Tu peux aussi disposer d’un bac technologique ou professionnel. Ou si tu fais une VAE. 

Cependant

Les indispensables : bon niveau en langues + curiosité pour les matières comme l’économie, le droit ou encore le marketing. 

Quelles sont les conditions d’admission en licence LEA ? 

L1 : via Parcoursup. 

L2 ou L3 : admission sur dossier. Pour les étudiant·es qui ont déjà effectué deux années d’études supérieures, par exemple dans une classe préparatoire littéraire (CPGE). 

À savoir : des tests de langues en ligne sont proposés sur les sites internet de certaines universités. Cela te permet d’évaluer ton niveau en langues. 

Après un BTS/DUT : tu peux aussi accéder à cette licence, en admission parallèle. 

Pour chaque formation disponible sur Parcoursup, des attendus ont été établis. C’est une liste des compétences et connaissances qui sont nécessaires pour réussir dans la filière. Cela te permet de connaître le contenu et exigences de la formation et ainsi, de formuler des vœux en toute connaissance de cause. 

Voici les attendus pour la licence LEA : 

  • Mobiliser des compétences en matière de compréhension et d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter et structurer un raisonnement en français et dans au moins deux langues étrangères

Cette mention suppose en effet des compétences de compréhension fine de documents de tous types et de solides compétences d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés en plusieurs langues. Cette mention nécessite donc de disposer d’un très bon niveau dans au moins deux langues étrangères (niveau B2) et en français.

  • Avoir un intérêt prononcé pour le monde de l’entreprise et des organisations ainsi que pour l’environnement économique et social dans une perspective internationale.

Les relations entre la formation en LEA et le monde socio-économique constituent en effet un aspect important de cette licence. La formation comporte des enseignements relevant des champs disciplinaires économiques et sociaux (économie, droit, gestion, commerce international, marketing, communication…). Disposer d’une très bonne culture générale et être ouvert·e au monde ainsi qu’aux questions de société, d’actualité et d’interculturalité.

L’intérêt pour les disciplines enseignées est bien évidemment essentiel, mais l’étude des langues étrangères appliquées nécessite également une très bonne culture générale dans des domaines diversifiés.

  • Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail, seul ou en équipe

Cet attendu marque l’importance, pour la formation en LEA, de la capacité du candidat·e à travailler de façon autonome, seul·e ou en petit groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation en LEA laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.

Poursuite d’études après une licence LEA

Une fois ta L2 validée, tu peux continuer en licence professionnelle (= accès : dossier + entretien). Pour les étudiant·es en langues, les licences pro déboucheront sur des métiers tels que : journalisme, rédaction technique, import-export, tourisme culturel ou encore logistique internationale. Tu aimeras peut-être aussi le BBA.

Quand tu valides ta L3, tu peux ensuite faire un master en deux années, selon ton projet pro. Par exemple : communication multilingue, interprétariat, relations publiques, traduction, relations internationales, commerce international, MEEF (métiers enseignement)… Sinon, tu peux aussi entrer en école spécialisée dans la traduction et l’interprétation, une école de commerce ou un IEP (Institut d’Etudes Politiques). Oui, c’est sélectif. 

Enfin, avec ta L3, tu peux également passer les concours de la fonction publique

Well, well, well… Look at that ! Tu as fini la lecture de cet article ! Est-ce que ça t’a éclairci les idées ? Esperamos. Porque esta importante para nosotros. Bref, arrêtons le massacre des langues ici. La team GZ te souhaite de trouver ta voie ! Bises, kisses, besos… Hasta la vista, baby !

Bachelor of Business Administration

Bachelor of Business Administration
Temps de lecture : 3 minutes

Hello, iou spik inglich véri wel et tu voudrais approfondir et parler d’autres langues et tu vises une carrière internationale ? Le Bachelor of Business Administration est probablement fait pour toi ! 

Qu’est-ce que c’est ? 

Le Bachelor of Business Administration est un diplôme d’école de commerce et management, qui se fait en 4 ans après le baccalauréat. Il nous vient des Etats-Unis et il est très tourné vers l’international. Ce diplôme ne s’inscrit pas dans le schéma LMD, c’est-à-dire le français licence-master-doctorat. Dans tous les cas, si tu entres en BBA, tu entres dans une formation professionnalisante. Tu te demandais peut-être pourquoi faire une école de commerce : it’s gonna rock your world upside down, baby ! 

Formation atypique en France et en Europe, puisqu’il n’offre qu’un diplôme de niveau bac+4 (entre la licence, bac+3 et le master, bac+5), mais séduisante, de nombreux BBA possèdent aujourd’hui un visa licence de la part du Ministère de l’Enseignement supérieur et peuvent donc prétendre à un grade licence depuis 2021. 

En plus de ce gage de qualité, cette formation est aussi reconnue par le Ministère du Travail. En effet, de nombreux BBA sont aujourd’hui inscrits au RNCP (Répertoire national de la certification professionnelle). Cette reconnaissance atteste des compétences, connaissances et aptitudes de la formation, nécessaires à l’exercice d’une activité relevant d’un domaine professionnel. 

Organisation de la formation 

Tout d’abord, sache que tu auras très probablement des cours principalement en anglais. De plus, les cours auront une forme différente de celle à laquelle tu pourrais t’attendre avec le principe de la classe inversée, des mises en situations réelles, parfois avec le monde des entreprises, des cours ludiques et très participatifs. Une pédagogie de projets en groupe. 

Par exemple, ton groupe et toi pourrez mener une enquête de terrain dans un objectif de la remettre à l’entreprise partenaire, ce qui est bon pour la professionnalisation. Le Bachelor of Business Administration t’offre une proximité avec le monde professionnel qu’il n’y a pas forcément dans les autres cursus. Une autre possibilité sera de créer un projet et le mener à bien en 6 mois, comme une association ou une start-up. Un bon point pour ton employabilité future et l’insertion professionnelle.  

Certains programmes proposent trois langues différentes aux étudiant·es. Les trois premières années sont assez généralistes et proposent des connaissances générales en management et commerce. Tu pourras avoir par exemple des cours comme : marketing stratégique, international business, économie et finance, marketing digital, droit des entreprises, ressources humaines, management…

De plus, de nombreux Bachelor of Business Administration laissent une place forte à l’entrepreneuriat. Ces années seront aussi organisées en semestre. Quant à la quatrième année, tu pourras te spécialiser : digital, tourisme, finances, e-commerce… Et bien sûr, la formation propose également de faire des stages en entreprise, que ce soit en France ou à l’étranger. Le corps professoral, l’équipe pédagogique t’apportent de l’aide si jamais tu coinces (l’idée n’est pas de te mâcher le travail, juste de te donner des conseils, de te suivre…). 

Doubles-diplômes, voyages Erasmus, vie associative, alternance (pour l’expérience professionnelle) ou encore césure… De nombreuses possibilités s’offrent à toi en école de commerce, il s’agit de savoir les saisir au vol. 

Pour quels profils est cette formation ? 

Si tu as envie d’une carrière internationale, à l’étranger ou dans une entreprise étrangère en France, tu as des capacités de leader-manager, envie de responsabilités et en langues étrangères s’il vous plaît, tu es motivé·e, ambitieux·se et prêt·e à tout déchirer avec ton sens du challenge acéré, cette formation en Bachelor of Business Administration est faite pour toi. 

Quelles spécialités au baccalauréat pour entrer en Bachelor of Business Administration ? 

Dans l’ordre, tu peux prendre Mathématiques, Sciences économiques et sociales (SES) et histoire-géographie et politique pour intégrer une école de commerce post-bac. 

Quelles sont les conditions d’admission ? 

Cette formation recrute au niveau bac. Cela se passe sur dossier avec Parcoursup, ton meilleur ami, n’est-ce pas. Et il y a des concours, soit des concours communs d’écoles de commerce type SESAME, PASS ou ACCES, soit des examens propres aux différentes écoles. Tu peux entrer dans cette formation jusqu’à bac+2, avec un DUT, BTS ou une L2/prépa commerce (classes préparatoires), de préférence dans une ou plusieurs matières scientifiques, avec les admissions parallèles aussi appelés concours passerelles (aussi des concours, mais moins d’épreuves que pour celleux qui passent le concours après le bac). 

Parmi les grandes écoles de commerce, tu peux retrouver Audencia, l’EM Lyon, Neoma Business School, HEC… 

Débouchés : poursuite d’études ou se lancer après un Bachelor of business Administration

Poursuite d’études

Après un BBA, tu peux continuer tes études en :

  • Master de Management
  • Master of Business Administration
  • Master en Finance

Se lancer

Après un BBA et une éventuelle poursuite d’études, tu peux devenir entrepreneur·e en lançant ta propre entreprise, chef·fe de produit marketing, responsable de la promotion des ventes, traffic manager/web marketeur·euse, courtier·e… 

Here iou are ! On espère que cet article t’a un peu éclairci les idées sur ton futur post-bac ! Good luck to you ! International kisses !