INGÉNIEUR·E GÉNÉRALISTE : LE DIPLÔME

Diplôme d'ingénieur généraliste
Temps de lecture : 4 minutes

Hello you ! Yes, you there ! Oui, toi. Tu as cliqué sur l’article ingénieur·e généraliste, which means que tu te poses des questions, disons par exemple, sur le métier d’ingénieur. Et tu te dis que peut-être ingénieur généraliste, c’est fait pour toi. Good news, baby : cet article t’aidera peut-être. 

Ingénieur·e généraliste : qu’est-ce que c’est ? 

L’ingénieur·e généraliste a pour principale mission de concevoir et créer un produit. Durant tout le processus de création, iel est là, iel accompagne, c’est-à-dire depuis l’idée, le cahier des charges jusqu’à la livraison du produit final. Touche-à-tout, polyvalence, curiosité et créativité sont des qualités qu’iel possède pleinement, saupoudrées de rigueur et de méthodologie scientifique. Iel a des connaissances pointues dans certains domaines, pourtant très techniques. Cela fait partie de sa formation. Pour en savoir plus, tu peux aller voir cet article

Organisation de la formation 

Les écoles d’ingénieur·es généralistes proposent une formation pluridisciplinaire, ce qui permet aux ingénieur·es d’avoir une approche systémique et d’acquérir les compétences transversales pour répondre aux besoins dans les missions qui leur seront confiées. 

Par exemple, tu vas acquérir des compétences techniques, des connaissances sur le monde du travail, tu vas aussi travailler les langues vivantes et les connaissances organisationnelles, économiques et sociales, en management d’entreprise, mais aussi des connaissances en aéronautique, télécommunications, écologie, génie civil, informatique et numérique, production, logistique… Sans oublier les projets et les stages, histoire de mettre les mains dans le cambouis. C’est comme cuisiner. Comment être sûr·e que tu maîtrises sans avoir pratiqué ? 

Durant ta première année dans le cycle ingénieur, tu devras choisir une majeure pour les deux années suivantes. Cela te permet d’avoir une spécialisation tout en restant quand même ingénieur·e généraliste. Tu étudieras la gestion de projets, les statistiques, l’analyse numérique, la programmation orientée objet, la gestion financière de l’entreprise, l’anglais…

Ces trois années t’apporteront des connaissances générales approfondies et d’autres seront plus spécifiques, notamment dans le domaine de spécialisation choisi parmi : mathématiques, physique, chimie, sciences de la matière, conception assistée par ordinateur (CAO), génie industriel, informatique et systèmes d’information, science des matériaux, réseaux et télécommunications, automatique, informatique industrielle, matériaux complexes, génie mécanique, génie électrique et électronique, biotechnologies, intelligence artificielle, économie, ingénierie financière, sociologie, communication, management, logistique, gestion de la Supply Chain, anglais…

Durant ces années, tu effectueras aussi plusieurs stages ou une alternance en entreprise pour avoir des expériences professionnelles et tu pourras même parcourir le monde en mode #Erasmuslavie. La professionnalisation, c’est pendant les études, et ouiiiiii ! 

De plus, grâce à l’équipe pédagogique, tu seras accompagné·e et formé·e sur comment rechercher un emploi et créer une entreprise #entrepreneuriatmonamour. Tu découvriras aussi les joies du campus de l’école avec toutes les soirées mais aussi et surtout (bien sûr 😉 ) les associations étudiantes et la vie associative. 

Pour quels profils est cette formation ? 

Curieux·se, le/la futur·e ingénieur·e est capable de s’intéresser à de nombreux sujets. L’écologie, l’informatique, la logistique n’ont rien de commun, pourtant ce sont des sujets qui font totalement partie de la formation. Il s’agit d’être prêt·e à la polyvalence. Ce qui est bien, c’est que pour les débats, tu seras armé·e, au moins 😉 

Prise d’initiative, adaptable, travailler vite et bien sont des qualités requises, ainsi que de savoir travailler en équipe. Esprit de synthèse, pédagogie, prise de recul. 

L’ingénieur·e prévoit, conçoit, accompagne le projet, mais iel a toujours besoin d’autres personnes pour faire ce qu’iel a conçu. Un peu comme un·e architecte, finalement. 

Quelles spécialités au bac pour entrer dans la formation d’ingénieur·e généraliste ?

Selon ce simulateur, tu peux prendre : Mathématiques, Physique-Chimie, Numérique et Sciences Informatiques, Sciences de l’Ingénieur ou encore Sciences et Vie de la Terre. Il est intéressant de choisir selon tes points forts aussi, car les notes et appréciations vont compter sur Parcoursup ou dans ton dossier #statingtheobvious. 

Quelles sont les conditions d’admission ? 

Pour un cursus généraliste en 5 ans, ce sera soit un baccalauréat général avec les spécialités citées plus haut, soit un bac technologique STI2D. Pour un cursus en trois ans, il faut posséder un bac+2, c’est-à-dire être passé·e par des classes préparatoires scientifiques (CPGE), DUT ou licence dans un domaine scientifique. 

Après, les admissions se font sur concours (en admissions parallèles en bac+2), entretiens ou dossiers. Quelques exemples de concours : concours Polytech, concours Mines… Et il y a aussi ce qu’on appelle les concours communs, c’est-à-dire que plusieurs écoles se mettent d’accord pour te faire passer les mêmes épreuves, le même jour. Tes résultats sont envoyés à chacune et toutes décident individuellement si tu es admissible ou non, en fonction desdits résultats. 

Pour tes critères à toi : une école d’ingénieur qui vaut le coup/coût, c’est une école possédant des accréditations, c’est-à-dire reconnue pour ce qu’elle fait dans le monde du travail. Par exemple, quand une école est reconnue comme remplissant plusieurs critères par la CTI ou Commission des Titres d’Ingénieurs. Ou alors CGE = Conférences des Grandes Écoles : les écoles qui en font partie doivent être de qualitey. Il y a aussi les frais de scolarité (école publique ou privée ?), la mobilité internationale (Erasmus ou pas Erasmus ? Telle est la question). Si tu as envie, tu peux aussi regarder s’il est possible de faire un double-diplôme. 

A savoir : 80 écoles d’ingénieur post-bac existent en France. Quand tu y es admis·e, tu entres dans le “cycle préparatoire”. 

Débouchés : exercice du métier et/ou poursuite d’études

En général, tu sors de ces études d’ingénieur généraliste, tu as un bac+5, ce qui suffit largement pour trouver un emploi à responsabilités. Puisque tu seras ingénieur·e généraliste, tu pourras trouver diverses possibilités dans le monde professionnel, dans divers domaines, tels que : ingénieur·e mécanique, ingénieur·e recherche et développement… 

On espère que cet article t’a plu, merci d’avoir lu ! Chercher sa voie n’est pas toujours facile mais on a confiance en toi, tu vas y arriver ! Nous, on trinque à ta future insertion professionnelle ! La bise, Lise !

Bac en contrôle continu, concours, cours à distance : ce qu’il faut savoir

Temps de lecture : 2 minutes

De nombreuses mesures ont été prises ces dernières semaines, Génération Zébrée vous fait un récap’ des infos clés : Bac en contrôle continu, concours des Grandes Écoles, fermeture des établissements d’enseignement supérieur jusqu’en septembre…

Bac 2020 en contrôle continu :

Dans son allocution du vendredi 3 avril, M. Blanquer a annoncé  que concernant le brevet et le baccalauréat 2020, aucune épreuve écrite ne serait organisée. Le contrôle continu déterminerait donc l’obtention directe de l’examen, avec ou sans mention, ou le passage d’éventuels oraux de rattrapage. Ainsi, comme pour le bac général, les élèves de BTS passeront les épreuves sous forme de contrôle continu. 

Date des résultats du bac 2020

Les résultats du bac général, pro ou technologique doivent être communiqués à partir du mardi 7 juillet 2020. Les élèves qui n’obtiennent pas la note suffisante pour décrocher le bac du premier coup pourront passer des oraux de rattrapage début juillet. 

En savoir plus

Grandes écoles : quand vont se dérouler les concours ? 

Rappel pour les concours post bac : Avec l’épidémie de coronavirus, les écoles de commerce post-bac ont été contraintes de changer leurs modalités de sélection : les concours écrits ont été supprimés au profit d’un examen des dossiers et certains concours ont décidé d’annuler les épreuves orales.

Pour les concours post prépa :

A l’heure d’aujourd’hui, les épreuves écrites des différents concours d’écoles de commerce post-prépa devraient se dérouler à partir du 22 juin. C’est en tout cas la date sur laquelle se sont accordés les différents acteurs (écoles, ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur). Mais la décision ne leur appartient pas et n’est donc pas encore officielle. 

Pour les grandes écoles d’ingénieurs, la situation est à peu près similaire. Les épreuves devraient commencer à la fin du mois de juin. Le premier ministre, Édouard Philippe, va trancher dans les prochains jours.

En savoir plus

Les grandes écoles et universités fermées jusqu’en septembre ?

Les établissements d’enseignement supérieur seront fermés jusqu’en septembre mais les cours continuent à distance.

La fermeture des établissements avait été anticipée par les écoles de commerce, d’ingénieurs ainsi que par les universités. Les cours se poursuivront donc à distance pour tous les étudiants. La plupart des universités auront recours au contrôle continu ou à un devoir de remplacement (les examens en ligne étant complexes à organiser).

Les prépas et les BTS reprendront dès l’ouverture des lycées

Les étudiants des classes préparatoires aux grandes écoles et les BTS reprendront progressivement les cours à partir du 11 mai et non en septembre comme les autres étudiants.

En savoir plus

Génération Zébrée reste donc présent pour aider les élèves dans leur orientation à distance et gratuitement :

Comment ça marche ?

– Le tchat accessible sur generationzebree.fr du lundi au vendredi de 9:30 à 18:00 permet aux élèves de poser toutes leurs questions sur leur orientation et les formations post bac, notre équipe est à leur disposition pour leur répondre et les orienter vers les ressources les plus adaptées.

– Le parcours d’orientation 100% en ligne avec le tinder des métiers, le moteur de recherche des formations disponibles sur Parcoursup et hors Parcoursup, du CAP au Bac +5.

– Nos vidéos métiers disponibles sur le site internet et notre chaîne Youtube pour découvrir le quotidien de professionnels des métiers du numérique, du commerce, de la mode, de l’enseignement, etc…

Bac 2020, Parcoursup, concours post-bac et post-prépa : ce qui change

Temps de lecture : 3 minutes

Fermeture des lycées, cours à distance, confinement, concours post-bac annulés… En deux semaines, de nombreuses mesures ont été prises… Génération Zébrée vous fait un récap’ des infos clés au programme : Bac 2020, calendrier Parcoursup, concours post-bac et concours post-prépa.

Bac 2020 : ce qui change

Lundi 30 mars, Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education nationale) a assuré « le maintien du bac à la date prévue« . Petit rappel, pour le baccalauréat général, les épreuves se dérouleront du 17 au 24 juin 2020. Cependant, il doit se prononcer en fin de semaine sur la formule retenue pour le bac de cette année. 

Pour l’instant, plusieurs scénarios sont encore possibles : le bac pourrait passer en contrôle continu (ou sur dossier), les épreuves pourraient être allégées (contrôle continu partiel), ou encore le bac pourrait être reporté en septembre…. A l’heure d’aujourd’hui, rien n’est sûr à 100%, il faudra donc attendre l’annonce du ministre de l’Education nationale dans les prochains jours.

Pour en savoir plus

Concours post-bac : seul ton dossier Parcoursup compte

Toutes les épreuves écrites des concours post-bac sont annulées. Cela concerne principalement les écoles de commerce, d’ingénieurs et les instituts d’études politiques (IEP). Ainsi, seul votre dossier sera pris en compte pour vous sélectionner

Quant aux épreuves orales, elles sont également censées être annulées et sont remplacées par l’examen de votre dossier. Des établissements peuvent faire le choix de maintenir leurs entretiens, mais ils devront veiller à bien respecter les consignes de sécurité. Les épreuves pourraient être organisées par téléphone ou visioconférence.

Quoi qu’il en soit, si vous avez fait un vœu dans une formation concernée par l’annulation des concours, vous serez directement informé sur Parcoursup ainsi que par mail. Les formations donneront des précisions dans les prochains jours sur les modalités de sélection.

Pour en savoir plus

Qu’en est-il de la procédure Parcoursup ? 

Avec l’annulation des concours post-bac, beaucoup de candidats ont pensé que le calendrier de Parcoursup pourrait aussi être impacté. Le ministère de l’Enseignement supérieur est clair à ce sujet : il n’y aura aucune incidence sur le calendrier initial ! Les établissements donneront leurs réponses d’admission comme prévu à partir du mardi 19 mai.

Pour en savoir plus

Écoles de commerce et d’ingénieurs post-prépa : les épreuves écrites des concours reportés et les oraux sont annulés

Les écoles de commerce et les écoles d’ingénieurs ont annoncé le report des concours post-prépa prévus en avril et mai. Conséquences : les écrits sont reprogrammés à fin mai ou mi-juin et les oraux sont annulés.

Pour en savoir plus 

Les concours et examens nationaux sont donc reprogrammés « à une date ultérieure », annonce le ministère de l’Enseignement supérieur. Les écoles du Chapitre (Grandes écoles d’ingénieurs, management, architecture, design, etc) annoncent par ailleurs l’annulation des épreuves orales. Cependant, l’annulation des oraux ne concerne pas les concours d’écoles d’ingénieurs

En savoir plus les concours d’écoles d’ingénieurs

En savoir plus sur les concours des écoles de commerce 

Génération Zébrée reste présent pour aider les élèves dans leur orientation à distance et gratuitement :

Comment ça marche ?

– Le tchat accessible sur generationzebree.fr du lundi au vendredi de 9:30 à 18:00 permet aux élèves de poser toutes leurs questions sur leur orientation et les formations post bac, notre équipe est à leur disposition pour leur répondre et les orienter vers les ressources les plus adaptées.

– Le parcours d’orientation 100% en ligne avec le tinder des métiers, le moteur de recherche des formations disponibles sur Parcoursup et hors Parcoursup, du CAP au Bac +5.

– Nos vidéos métiers disponibles sur le site internet et notre chaîne Youtube pour découvrir le quotidien de professionnels des métiers du numérique, du commerce, de la mode, de l’enseignement, etc…

Les écoles d’ingénieurs post prépa

Les école d’ingénieurs post prépa
Temps de lecture : 3 minutes

Futur étudiant, tu te demandes quand intégrer une école d’ingénieurs ? Après le bac ? Et pourquoi pas après une prépa ? C’est parti, on t’explique tout sur les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) pour que tu y vois plus clair et que tu puisses faire ton choix ! 

Les bases de la prépa

Avant d’intégrer la crème de la crème des écoles d’ingénieurs il va falloir se donner à fond pour pouvoir y accéder ! Comme tu le sais, le diplôme d’ingénieur s’obtient généralement au bout de 5 ans d’études post bac. Les étudiants préparent ainsi les concours d’entrée en écoles d’ingénieurs pendant 2 ans en prépa, puis ils effectuent 3 ans d’études dans l’école où ils ont été admis. Ces deux ans de prépa peuvent s’effectuer soit dans un lycée, soit directement au sein de l’école d’ingénieurs. C’est ce qu’on appelle la prépa intégrée. 

Les classes de classes préparatoires scientifiques sont accessibles sur dossier et recrutent en majorité des Terminales préparant un bac général. Dans ce cas, il est conseillé de choisir la spécialité « mathématiques » et une autre spécialité scientifique (physique-chimie, SVT, NSI, sciences de l’ingénieur). Cependant, certaines prépas sont également réservées aux bacheliers généraux et technologiques STL, STI2D et STAV. Concernant les options en prépa, tu vas devoir faire un choix entre Info (Programmation Informatique), SI (Sciences de l’Ingénieur) ou alors Chimie. 

A propos de la spécialisation, tu es généralement amené à la choisir au cours de ta dernière année. Voici quelques exemples de spécialisations en écoles d’ingénieurs : Agroalimentaire, Informatique industrielle, Aéronautique, Automobile, Spatial, Environnement, Génie civil, Génie industriel, sciences technologiques, etc.

Pourquoi choisir une école d’ingénieurs post prépa ?

Les avantages 

  • La voie privilégiée  : Sache que la prépa reste la voie royale pour intégrer une école d’ingénieurs comme Centrale, Polytechnique (Polytech pour les intimes), Mines, Ponts, etc. En règle générale, les grandes écoles recrutent leurs étudiants parmi les candidats de classes de préparatoires aux grandes écoles scientifiques (CPGE). A noter que les sortants de prépa ingénieur représentent plus de 50% des effectifs des écoles d’ingénieurs !
  • Accéder aux concours réputés : L’objectif des CPGE est d’accompagner les élèves lors de leur préparations aux concours d’accès aux écoles d’ingénieurs, aux ENV (écoles vétérinaires), aux ENS (écoles normales supérieures) ou encore aux écoles militaires. Il faut savoir qu’il existe une douzaine de concours communs pour entrer en écoles d’ingénieurs. Par ailleurs, le concours CentraleSupélec réunit dix écoles : CentraleSupélec (campus de Casablanca, Lille, Lyon, Marseille et Nantes), l’ENSEA (École nationale supérieure de l’électronique et de ses applications), l’École navale de Brest, l’Université de technologie de Troyes (seulement PC et MP) et l’Institut d’optique graduate school. 
  • 2 ans pour mûrir son choix d’école et de spécialité : Les deux années de prépa vont te permettre d’affiner tes choix de carrière. 
  • Un enseignement de qualité et de niveau élevé : Durant deux ans, tu verras  l’essentiel des matières fondamentales scientifiques. De plus, l’enseignement en prépa scientifique est d’une qualité et d’un niveau théorique particulièrement élevé !
  • Acquérir une discipline de travail : En classe prépa, tu vas développer de solides méthodes de travail et d’organisation. Tu apprendras également la rapidité et la persévérance !

Les inconvénients 

  • En prépa on chôme pas : Tu as surement entendu des choses négatives sur la prépa, notamment sur le stress et l’intensité de travail. Et oui, il faut savoir que la prépa a un rythme de travail soutenu à l’école comme à la maison. A toi de savoir si tu es prêts à encaisser 2 ans de dur labeur ! P.S : n’oublie pas quand on peut, on veut 😉 !
  • La théorie à l’honneur : En prépa scientifique, c’est effectivement la théorie qui est mise à l’honneur. Les prépas ne proposent pas de stages et aucune approche de l’entreprise.

Voilà, si toi aussi tu veux faire partie de la famille tant convoitée des “taupins” (élèves de classes préparatoires scientifiques), tu peux également retrouver pleins d’astuces sur Prepapower.com pour t’aider à être plus efficace, mieux organisé et plus rapide !

Ecoles d’ingénieurs post-bac : la vérité

EcoleIngénieurs

Temps de lecture : 6 minutesUne école d’ingénieurs post bac, c’est quoi ? Comment intégrer une école d’ingénieur post bac ? Quels sont les concours à passer ? GZ est là et t’aide à t’y retrouver. Attention, paré.e.s au décollage ! C’est parti !

Tu n’as aucun – absolument aucun – doute sur ce que tu veux faire plus tard : ingénieur, ingénieure ! C’est ton objectif dans la vie, tu le sens dans tes tripes, tu es littéralement LA personne idéale pour devenir ingénieur, tu as même pris l’option Sciences de l’ingénieur en seconde, parce que ton but c’est d’intégrer une école d’ingénieurs. C’est d’ailleurs pour ça que tu es en Terminale S, pour te donner les meilleures chances. Et les portes ouvertes des écoles d’ingénieurs post bac sont ta deuxième maison (ou presque). Ton projet professionnel ? Il est prêt et bien ficelé. 

Sauf que tu es au lycée, presque bachelier, bachelière, et tu dois actuellement choisir ton orientation pour parvenir à ton but : classes préparatoires ou écoles d’ingénieur post bac ?  Voici les avantages et les inconvénients des écoles d’ingénieurs post bac et c’est par ici pour tout savoir sur comment choisir son école d’ingé et entrer dans le merveilleux monde des écoles supérieures !

Avant tout : en France, il existe environ 80 écoles d’ingénieurs post bac. Autant le dire : il y a du choix. En plus, après le bac, tu resteras dans un savoir généraliste, en mode tronc commun pluridisciplinaire. Tu auras du temps pour choisir parmi les différentes spécialités plus tard. Un des premiers avantages, c’est que tu peux sauter la case « classe préparatoire » en entrant directement dans une école.

Je choisis mon école d’ingénieurs

La prépa intégrée dans les écoles d’ingénieurs post bac

Attention, pour autant, ce n’est pas un choix de facilité puisque les années que tu vivras seront pleines d’apprentissages, d’exigences, et d’expériences. Mais l’un des points positifs : c’est rassurant quand tu ne veux pas être en stress H24 à cause de la prépa (ou CPGE pour Classe Préparatoire aux Grandes Écoles), du concours commun et des admissions parallèles à passer.

Ceci dit : les écoles post-bac proposent une formation en 2+3, c’est-à-dire deux ans de « prépa intégrée », comme on dit, et ensuite trois ans dans le cycle ingénieur. Parfois, les prépas intégrées sont communes à plusieurs écoles : c’est le cycle préparatoire. Point positif : tu y entres juste après le bac et tu pourras rester dans le même établissement jusqu’à ton diplôme.

Penser façon Serpentard pour entrer en école d’ingénieurs post bac

Attention, cependant : si tu entres en école d’ingénieurs juste après le bac, tu risques cependant de te fermer les portes de certaines grandes écoles. En effet, ces dernières réservent encore bon nombre de leurs places aux élèves issus des classes prépa, qui passent des concours communs à plusieurs écoles. Bon, ce n’est pas une grande école, mais concrètement, il y a quand même pas mal d’avantages.

Après tout, c’est ce que tu feras de ta formation qui compte, tes stages, ton insertion professionnelle… L’école est ce qui te propulsera, un moyen de parvenir à tes fins, la catapulte nécessaire pour commencer ta vie professionnelle. Think like a Slytherin ! Ou comme Machiavel : « la fin justifie les moyens », mais c’est presque la même chose. Spoiler : l’un d’eux a potentiellement vraiment existé.

Du concret ! Du concret !

Flash info : la « prépa intégrée » ressemble à la classe préparatoire scientifique classique… Mais en plus concret et avec un peu plus de spécialisations. Donc, c’est pas mal si tu veux mettre les mimines direct dans la tambouille. Sans pression. C’est pratique pour se projeter in the future, genre pour les trois années qui suivent la prépa. Beaucoup de pratique + beaucoup de pratique = “je sais ce que je veux faire plus tard”. Exactement.

Bon, mais du coup, écoles d’ingénieurs postbac ou non, c’est pas comme si tu allais échapper aux concours, à l’admission et à tout ce schmilblick-là. Autant que tu te prépares.

Admissions en écoles d’ingénieurs post bac : les différentes voies d’accès

Que tu sois au niveau bac ou plus haut, les concours sont la base de la base dans notre société ! Tu auras différentes épreuves, qui serviront à sélectionner les étudiants possédant le niveau pour suivre le cursus ingénieur.

Différents types de sélection existent : selon les écoles, ce sera soit un concours unique soit une banque d’épreuves permettant l’accès à plusieurs écoles d’ingénieurs post bac si tu es sélectionné.e. Cela varie également en fonction de la série du bac de laquelle tu viens : même si à la base, ces écoles sont plutôt dédiées aux bacheliers scientifique (bac S), elles ouvrent également leurs portes aux filières technologiques : la série STi2D, aux séries STL, ES et même L.

Tu peux aussi intégrer une école d’ingénieurs post-bac par les admissions parallèle après une prépa, un dut ou un bts !

Plus de détails ?

La préparation au concours est intense. Dossier, concours parfois les deux, oraux, écrits, mais aussi Parcoursup, pour postuler. La première étape, c’est de t’inscrire sur la plateforme. A partir de là, ça diffère selon l’école d’ingénieurs post bac que tu vises. Ou LES écoles, c’est toi qui vois.

L’étape deux ? L’admission de ton dossier. Ton parcours scolaire va être examiné très minutieusement, et ce, dès la seconde notes, aptitudes en classe, capacité à progresser… Les jurys vont tout regarder de très près. Ils veulent l’excellence et vont la chercher, partout. 

5 commandements pour le dossier du concours d’entrée :

#1 : les commentaires des profs durant la scolarité (à partir de la seconde)… Salvateurs ou meurtriers. #oups

#2 : la formation scientifique mais plus encore : les maths, la physique et la biologie. Ce sont les matières principales pour la filière scientifique et encore plus en école d’ingénieurs post bac. 

#3 : les matières littéraires, qui te demandent d’exprimer une pensée cohérente. A ne pas négliger. 

#4 : les langues étrangères. C’est un excellent plus si tu les maîtrises, en tout cas au moins l’anglais. 

#5 : les résultats au bac sont importants, certaines écoles exigent même la mention « assez bien » !

L’étape trois : les épreuves écrites. Elles portent sur le programme de terminale et sont soit sous forme de questionnaire à choix multiple (QCM) soit à rédiger, cela dépend des concours que tu passeras. Les matières : maths, physique, biologie.

Nota Bene : certaines écoles se sont réunies et proposent un concours commun. C’est-à-dire que tu ne formules qu’un seul vœu sur Parcoursup, tu ne passes qu’un seul concours mais tu as la possibilité d’accéder à plusieurs écoles.

Etape finale : les épreuves orales et entretiens. L’entretien de motivation sert à savoir qui tu es, si tu partages les valeurs de l’école, en clair : si tu es un bon candidat… Prépare à l’avance ce que tu vas dire. Le projet personnel doit être béton, ou en bonne construction. Les oraux de langues sont également à bien préparer, ils peuvent t’aider à intégrer une école, même si tu es un peu juste aux écrits. Futurs ingénieurs, étudiants, étudiantes, bienvenue !

Se spécialiser

Une fois passées toutes les « formalités », genre concours des écoles, « prépa intégrée », admissions, inscriptions, à un moment viendra la prochaine étape : la spécialisation, les spécialités ! Tu as du choix : biotech, génie industriel, génie civil, aéronautique, agronomie, génie industriel, génie mécanique, cybersécurité, génie des procédés, génie électrique, génie des matériaux, robotique, biotechnologies, agroalimentaire, telecom, Travaux publics, informatique industrielle, sciences de la Terre, agro… Tu bénéficieras aussi d’une forte mobilité internationale pour un ou deux semestres, en Erasmus. Vive les études à l’étranger !

Si tu ne sais pas encore vers quelle fillière te spécialiser, tu peux aussi faire le choix d’intégrer une école d’ingénieurs généraliste, ce qui te permettra de développer tes compétences dans différents domaines (électronique, informatique, génie civil, etc…) avant de te spécialiser dans les dernières années de ton cursus en choisissant ta majeure pour valider ton diplôme.

Voici des exemples d’écoles d’ingénieurs post-bac

HEI – une école d’ingénieurs généraliste

Purpan – une école d’ingénieurs en agroalimentaire

3IL – une école d’ingénieurs en informatique

EPITA – une école d’ingénieurs en informatique

Ecam Lyon – une école d’ingénieurs généraliste

Ecam Rennes – une école d’ingénieurs généraliste

Escom Chimie – une école d’ingénieurs en chimie

ENIM Metz – une école d’ingénieurs généraliste

On peut également citer l’Epf, l’Esilv, les INP, l’INSA ou le réseau Polytech.

Les écoles d’ingénieurs post-bac reconnues pour la qualité de leur enseignement

Comme pour les écoles après prépa, il est important que les écoles d’ingénieurs post-bac soit habilitées par la CTI, c’est à dire la Commission des Titres d’Ingénieur pour délivrer le titre d’ingénieur.

Ce que je veux faire plus tard : les débouchés

Pour les jeunes diplômés polyvalents comme toi, les débouchés sont nombreux, surtout avec le stage en entreprise que tu auras fait chaque année avec ton école. Dans pas mal de secteurs, on aura besoin de toi, que tu sois ingénieur généraliste ou agronome, tu pourras montrer fièrement ton diplôme d’ingénieur (spécialisé) à tes potentiels employeurs. Tu pourras même envisager l’entrepreneuriat. Mais si tu veux continuer les études, tu peux toujours faire un mastère spécialisé ou un MBA.

Ecoles d’ingénieurs : comment bien choisir ? C’est la question que tout le monde se pose ! Tu devrais maintenant avoir une vision plus claire des critères à prendre en compte pour choisir la formation qui te permettra de réaliser tes projets. En n’oublie pas que l’école d’ingénieurs est en moyen pour réaliser tes projets et non une fin en soi 😉

Je choisis mon école d’ingénieurs

Génération Zébrée te souhaite un excellent atterrissage sur ton nouveau campus ! Bonne vie étudiante, bonne vie associative, bonne fin d’études… et bisous de l’équipe !

Concours des écoles d’ingénieurs et de commerce : bien se préparer

Concours des écoles de commerce et d'ingénieurs : possible !

Temps de lecture : 3 minutesEn classe de première, terminale ou post-bac, tu voudrais savoir comment préparer des concours des écoles de commerce ou d’ingénieur.e, en théorie et en pratique ? Pas d’panique, Génération Zébrée est arrivée pour toi, en mode Zorro sur son fantastique cheval.

Tout d’abord, il faut savoir que tu peux te préparer aux concours seul.e, à plusieurs avec différentes annales, ou encore en ligne avec des sites qui proposent une préparation à distance à ces concours. 

Mais quelles sont les épreuves ? 

Ne panique pas, beau.belle ingénu.e. Commençons d’abord avec les épreuves pour les concours des écoles d’ingénieur.e.s. Prêt.e ? C’est parti ! 

Les écoles d’ingénieur.e.s

Selon ton niveau, ton profil et l’école de tes rêves, le processus de sélection dans ces écoles n’est pas tout à fait le même. Cependant, pour les concours, on peut recenser quelques épreuves principales. Pour certaines écoles, les épreuves sont regroupées dans ce qu’on appelle une banque commune d’épreuves ou BCE, pour le surnom « cute ». 

Les écrits

Tu pourras avoir des épreuves de différents types, allant de l’analyse de ton dossier scolaire (anglais, maths, français, physique-chimie notamment) à un entretien de motivation et de personnalité, en passant par des épreuves écrites comme mathématiques, algorithmique, physique, chimie, informatique, langues vivantes, sciences industrielles, compréhension et expression, génie civil, sciences industrielles de l’ingénieur, génie électrique, génie mécanique, biologie, le TIPE (= travail d’initiative personnelle encadrée… ou le TPE level au-dessus), et parfois même philosophie… 

Se préparer efficacement

Oui, il y en a beaucoup, oui il ne faut pas perdre de temps pour t’organiser de manière claire et précise. C’est pour cela qu’à Génération Zébrée, on aime beaucoup PrepAcademy, parce qu’ils t’offrent un cadre pour bien te préparer, avec des exercices blancs types concours, des oraux blancs en conditions réelles, un calendrier de révisions, un suivi personnalisé selon tes faiblesses, tes forces et ton emploi du temps… Comme l’accompagnement personnalisé (AP) que tu as peut-être eu en seconde mais en mieux, parce qu’en mode chouchoutage/coaching intensif. 

Pour trouver une école d’ingénieurs, c’est par ici !

And so, right now, pour vos beaux yeux, les concours des écoles de commerce ! 

Les écoles de commerce

Comme pour les écoles d’ingénieur.e.s, tu as différentes sortes de concours, entre post-bac, post prépa ainsi qu’entre les différentes écoles de commerce. Mais heureusement, tout comme pour les écoles d’ingénieur.e.s, les BCE existent. C’est-à-dire que tu pourras avoir certaines épreuves communes à plusieurs écoles mais pas à toutes, enfin, c’est un peu le bordel leur truc… Et surtout ce n’est pas notre sujet. Les épreuves, quelles sont-elles ?!

Les écrits

Le petit doigt de la rédactrice lui a expliqué : il y aura une épreuve de logique avec des tests incompréhensibles pour les non-initiés. Oui, c’est supposé être de la logique, mais il n’empêche que c’est du charabia pour de simples yeux mortels. Cette épreuve sera un QCM (= questions à choix multiples) et cela vaut pour de nombreuses écoles de commerce, tous niveaux, tous parcours (admissions parallèles, post-bac…). Ce qui est bien, c’est que pour réussir cette épreuve, il faut s’entraîner, ce que vous pouvez parfaitement faire avec PrepAcademy, ou alors, si vous êtes un.e warrior.e et que vous vous entraînez seul.e, vous pouvez aller vous acheter un bouquin de préparation en librairie (boycottez la Fnac, faut aider les librairies indé !). 

Ensuite, on nous dit dans l’oreillette qu’il y a une épreuve de langue… Compréhension orale/écrite, communiquer à l’oral, à l’écrit, on te la fait pas, tu connais. Petite note : si en post-bac, l’épreuve est faisable pour l’élève assidu.e en cours de terminale, pour un bac+2 ou +4, ce sera évidemment plus élevé. Mais là aussi, PrepAcademy est ton ami.e. 

Quasi-obligatoire dans les épreuves des concours de commerce, l’épreuve de synthèse a la réputation d’être difficile pour qui ne s’est pas préparé.e. En effet, si tu veux être couronné.e de succès, tu dois t’entraîner. Pour cela, les annales sont extrêmement utiles. Autre conseil : si tu peux trouver des gens avec qui t’entraîner, parler des concours, les interroger et les faire t’interroger, c’est super. 

Les oraux

Au niveau des écrits, c’est fini, maintenant pour les oraux, c’est un entretien de motivation. Donc, la to-tale : projet.s professionnel.s, pourquoi tu veux rejoindre cette école en particulier, ce qu’elle pourra t’apporter, tes différents projets, tes ambitions, tes envies, etc. Assure-toi d’avoir une excellente connaissance de l’école et de ses différent.e.s enjeux, spécialités…, histoire de ne pas tomber sur une question là-dessus à laquelle tu ne saurais pas répondre. ET pour le plus-qui-n’est-en-fait-pas-une-option, l’idée, quand tu vas à cet entretien, c’est d’avoir un projet professionnel clair, cohérent et assez précis, afin de montrer que tu as besoin de cette école pour t’accomplir, progresser et devenir qui tu veux être. Et c’est là que tu peux faire entrer Génération Zébrée dans l’équation, ce qui est clairement son rôle. 

Pour trouver une école de commerce, c’est par ici !

Voilà ! Génération Zébrée espère avoir éclairé ta lanterne en ce qui concerne ces deux types de concours… Et te souhaite persévérance, gloire et réussite ! Bisous sur tes deux joues.