IAE ou école de commerce : l’heure du match a sonné

IAE ou école de commerce
Temps de lecture : 4 minutes

Intéressé.e par les métiers du management, du commerce, de la gestion ? Tu hésites entre un IAE ou une école de commerce et tu te demandes si les diplômes des IAE sont aussi reconnus que ceux des grandes écoles de commerce ? Génération zébrée te guide dans ta recherche, l’heure du match a sonné 😉 !

IAE vs école de commerce

Les IAE ou les écoles de management à l’université

Quand on parle d’études de commerce ou de management, en général c’est aux écoles de commerce que l’on pense, et non aux Institut d’Administration des Entreprises (IAE). Pour faire simple, un IAE est une École Universitaire proposant des formations postbac en management et gestion des entreprises. Les IAE sont des établissements d’enseignement supérieur public… donc peu coûteux et très demandés. Les IAE délivrent des licences, masters et doctorats ainsi que des MBA et des diplômes Universitaires dans les domaines  du Management et de la Gestion : Marketing, Finances, Comptabilité, Management, Vente, Ressources Humaines, Communication, Achats, Management Public, Entrepreneuriat… Le diplôme est reconnu par l’État et te permet une poursuite d’étude partout en Europe, c’est pas génial ça ! 

En IAE, une multitude de choix s’offre à toi ! Aujourd’hui ces établissements proposent 30 filières différentes (finance, gestion, commerce, marketing, ressources humaines) avec plus de 50 000 étudiants. Tous sélectionnés à l’entrée ! Attention, certains IAE ne commencent qu’en 2ème ou 3ème année de licence. Côté professionnel, une grande place est donnée aux stages et à l’alternance. Il est intéressant de savoir que tu peux y suivre des programmes de formation initiale et de formation continue.

Les écoles de commerce, la voie traditionnelle

Intégrer une école de commerce privée aussi appelée école de management  est souvent la voie privilégiée par les étudiants. Tu bénéficieras d’un enseignement axé sur des matières telles que l’économie, la gestion, la comptabilité,la  finance, le marketing, le management, la communication ou encore les ressources humaines… Tu auras aussi des mises en application à travers des projets professionnels (workshop, compétitions, études de cas…). Ainsi les matières enseignées sont relativement similaires par rapport aux IAE.

De nombreuses “business schools” françaises sont reconnues à l’international pour leur excellence académique. Par exemple, on retrouve dans le classement des diplômes des écoles de commerce les plus prestigieux : HEC, Essec, ESCP Europe… 

Si tu es attiré.e par l’international, que tu as le goût des langues et du voyage, tu seras servi.e ! Beaucoup d’écoles organisent des séjours à l’étranger, dans des universités partenaires ou pour effectuer des stages en entreprise.

Quelles offres de formation ?

Les écoles de commerce 

Elles proposent des cursus accessibles à plusieurs niveaux : post-bac, post-prépa ou encore en admissions parallèles. L’accès se fait en général par concours commun. Voici les diplômes proposés en école de commerce :

  • Le bachelor (accessible en post-bac et durant 3 ou 4 ans)
  • Le Programme Grande École (accessible après une prépa ou en admission parallèle après une licence, une licence professionnelle ou un IUT, et permettant de valider un bac +5)
  • Le Mastère Spécialisé (accessible après un bac +4 ou bac +5)
  • Le Master of Science (MSc),  accessible après un bac +3 ou bac +4, durant un ou deux ans
  • Le Master of Business Administration (MBA), destinés aux titulaires d’un bac +4/5 sous certaines conditions

Je trouve mon école de commerce !

IAE ou école de commerce
Etudiante diplômée

Les IAE 

En IAE les diplômes proposés sont les mêmes qu’à l’université :

  • La licence (accessible en post-bac et durant 3 ans)
  • Le master  (accessible au niveau bac +3 et durant 2 ans)
  • Le doctorat

Certains IAE ont ajouté à cette liste des diplômes de haut niveau, les MSc, pour compléter leur offre de formations. 

Top 5 du classement des meilleurs cursus en IAE 

On retrouve à la 1ère place l’IAE d’Aix-Marseille (Msc General Management), l’IAE de Lyon (Master Commerce extérieur) est 2ème, puis l’IAE d’Auvergne (Master Gestion de patrimoine), l’IAE de Bordeaux (Master Commerce des vins et spiritueux) et enfin à la 5ème place l’IAE Gustave Eiffel de Paris Est-Créteil (Master GRH dans les multinationales).

Les débouchés après un Master en IAE ou en école de commerce

Les diplômés de ces établissement exercent globalement les mêmes fonctions, ils travaillent en consulting, en finance, en management de l’innovation, au marketing et au commercial ou à la gestion des ressources humaines. En général en dernière année, les étudiant choisissent une spécialisation pour leur majeure qui guidera leur première recherche d’emploi.

Quelques différences entre iae ou école de commerce

Qu’est-ce qui distingue vraiment ces deux types d’établissements et lequel sera le plus adapté à tes attentes ? 

Les frais de scolarité :  Pour intégrer un IAE il faut compter 180 € par an en licence, 243 € par an en master. Sache que pour étudier en école privée tu devras débourser entre 5 000 et 10 000 € par année de scolarité environ.

Le réseau et la réputation : Les IAE les plus réputés sont en concurrence avec des écoles de commerce en termes de salaires et de débouchés ! En France, il existe les meilleures écoles de commerce : elles sont reconnues pour leurs excellences académiques, leurs qualités d’enseignement, leurs accréditations (AACSB, Equis…), leurs ouvertures à  l’international ou encore pour leurs taux d’insertion professionnelle très élevés.

La vie étudiante : Toi aussi tu crois au mythe des supers fiestas sur le campus des écoles de commerce ? Sache que la vie étudiante et associative est bien développée que ce soit dans les iae ou en écoles de commerce !

 A lire aussi : « Comment aider la génération Z à s’orienter ? » 

Le match iae ou école de commerce est terminé, tu l’auras compris ces établissements n’ont pas les mêmes atouts. Certains misent sur l’international, d’autres sur l’apprentissage ou sur la qualité du corps professoral et le nombre d’enseignants chercheurs…A toi de faire tes recherches et de te lancer pour trouver l’école qui te convient ! Retrouve aussi notre article « école de commerce post bac».

 

Orientation après le bac : choisir la bonne formation

Temps de lecture : 4 minutesTu as trimé pour ça, et enfin, tu l’as eu ton bac ! Il te faut maintenant choisir ton orientation après le bac, c’est à dire ce que tu feras l’année prochaine si tu es élève en Terminale ! Études longues ou courtes, grandes écoles, formations médicales ou pharmaceutiques… bienvenue dans le monde des études supérieures ! À toi de faire le bon choix. Et si entre conseils amicaux et conseils de pros, tu ne trouves toujours pas ta voie, Génération Zébrée te file quelques tuyaux. C’est cadeau !

Que choisir après le bac ?

Maintenant que tu as décroché ton bac, tu dois réfléchir au métier que tu veux exercer plus tard. Et pour acquérir les compétences et les expériences requises pour le job de tes rêves, il te faut opter pour une formation adaptée. Longues études ou cursus court, à toi de saisir toutes les opportunités pour construire ton avenir et choisir ton orientation après le bac.

Les formations courtes

Après ton bac, pourquoi ne pas t’orienter vers un BTS (Brevet de Technicien Supérieur) ou un BUT (Bachelor Universitaire Technologique) ? Ces cursus courts te fourniront des bases techniques, technologiques ou professionnelles.
Tu peux choisir cette voie, en venant d’un bac général (Bac S, Bac ES, Bac L) comme technologique (Bac STMG, Bac STI2D, etc…)
De nombreux employeurs privilégient les étudiants qui disposent d’un bac+2, car leur formation est plus axée sur la pratique. De plus, sache que les formations en BTS  et en BUT englobent de nombreux secteurs d’activités : assurance, banque, communication, métiers de l’audiovisuel, hôtellerie, tourisme et bien d’autres encore.

Le parcours universitaire

L’université est accessible à tous les bacheliers, des séries générales comme technologiques. À toi de découvrir les nombreuses filières proposées et de faire un choix en fonction de ton profil et de tes aspirations. Cependant, il faut savoir que certains parcours ont des places limitées.
En intégrant une structure publique, l’une des bonnes nouvelles est que tes frais de scolarité seront relativement bas. Si tu es passionné par l’enseignement, le droit ou encore le secteur de la santé, tu te feras facilement une place dans une université mais il y en a pour tous les goûts : économie, sciences sociales, sciences humaines, physique, chimie, mathématiques, sciences politiques, toutes les disciplines peuvent s’apprendre à la fac !

Les classes préparatoires pour intégrer les grandes écoles

La prépa, tu connais ? Ce sont des classes proposées par les lycées pour te préparer aux concours d’entrée des grandes écoles. Une fois ton bac en poche, tu peux intégrer ces classes spécialisées, connues pour proposer un rythme intense de cours pour te permettre de décrocher les concours que tu vises et rejoindre l’école de tes rêves.
Ce cursus s’adresse principalement aux élèves de terminales généales qui souhaitent poursuivre leurs études supérieures vers de Grandes Ecoles.
Les littéraires se formeront pour intégrer des écoles normales supérieures (ENS) de lettres, de sciences sociales ou d’arts et design. De leur côté, les prépas scientifiques préparent les concours aux grandes écoles d’ingénieurs pendant que les profils plus économiques présentent les grandes écoles de commerce.

A lire aussi

Ecoles d’ingénieurs : comment choisir ?

Tout savoir sur les écoles de commerce

Les écoles d’ingénieurs ou les écoles de commerce post bac

Si tu as envie de poursuivre tes études en école d’ingénieurs ou en école de commerce, sache que tu as la possibilité de rejoindre des écoles d’ingénieurs avec prépa intégrée ou des écoles de commerce post bac. Cela signifie que tu les intègres directement après le bac et que tu y passes 5 ans pour obtenir ton diplôme bac +5.

Les écoles de commerce post bac

Ecoles d’ingénieurs post bac : la vérité

Les établissements spécialisés

Ces écoles spécialisées proposent un cursus de six mois à un an. Tu y découvriras des formations dans de nombreux domaines comme le service dans les forces policières ou l’armée, le secteur social (assistant social, éducateur spécialisé…), l’architecture et l’art (urbanisme, édition, design, graphisme…) ou le paramédical (infirmier, podologue, orthophoniste…).

Où trouver les informations sur les formations post-bac ?

Tu as une petite idée de ce que tu veux faire après le bac ? Il est temps de te renseigner sur les différents établissements de ta région (ou ailleurs). Tu peux recourir à Internet pour t’informer sur les possibilités d’orientation après le bac. Cependant, pour être bien fixé sur ton avenir, pense à consulter des professionnels de l’enseignement supérieur.
Dans toute la France, les Centres d’Informations et d’Orientation (CIO) n’attendent que toi. Des conseillers d’orientation t’assisteront pour définir ton profil et pour t’indiquer les filières qui te conviennent le mieux. Tu peux aussi te rendre dans différents salons d’orientation. Durant ces manifestations, tu pourras t’informer sur les filières générales (cursus bac+2/3) et celles qui sont plus spécialisées (grandes écoles, métiers du numérique ou de la santé…).
Ces événements sont l’occasion idéale pour rencontrer des étudiants et des professeurs de plusieurs établissements et pour te faire une idée plus précise des formations existantes. Enfin, rends-toi aux journées portes ouvertes des établissements qui t’intéressent. Profites-en pour t’imprégner des différentes atmosphères afin de déterminer quel établissement est fait pour toi.
Tu ne peux pas te déplacer ? Pas grave ! Connecte-toi sur le site Génération Zébrée. Définis ton profil (ton parcours, les métiers qui t’intéressent, etc.) et laisse la magie de l’algorithme opérer. Il ne te restera plus qu’à découvrir les suggestions Génération Zébrée !

Choisir ta formation

Parcoursup or not Parcoursup ?

Avec plus de 600 nouvelles formations référencées sur Parcoursup en 2021, tu auras largement le choix entre les 17 000 parcours proposés, toutes filières confondues. Écoles de commerce ou d’ingénieurs, universités, institutions formant aux métiers de la culture ou établissements paramédicaux… à toi de voir ce qui te convient.
Pour info, certaines institutions ne passent pas par Parcoursup pour recruter leurs étudiants. C’est notamment le cas de l’ENSBA (École nationale supérieure des beaux-arts de Paris), de l’ENSCI – Les Ateliers (École nationale supérieure de création industrielle) ou d’une partie des écoles d’études politiques. Certaines écoles de commerce, paramédicales ou sociales n’y figurent pas non plus.
À toi donc de t’inscrire à LA formation qui t’ouvrira les portes de ton avenir !

Une méthode d’orientation qui a fait ses preuves…

Temps de lecture : 3 minutes

« Comment accompagner mon ado à s’orienter ? » « Par où commencer pour m’orienter ? » … Génération Zébrée a la réponse ! Nous avons développé une méthode d’orientation innovante. Notre démarche mixe data science et sciences humaines pour apporter une réponse innovante et efficace à la question de l’orientation. On vous la fait découvrir…

Continue reading

Et si on parlait, orientation positive ?

data scientist

Temps de lecture : 3 minutes

Pour faire face à ces enjeux d’une génération qui se perçoit comme sacrifiée (cf : La génération Z face à l’avenir), Génération Zébrée adopte et partage une toute nouvelle philosophie, celle de l’orientation positive ! Ok, mais ça veut dire quoi l’orientation positiveContinue reading

La génération Z face à son avenir

Visuel-blog-génération-sacrifiée.png

Temps de lecture : 3 minutesLa jeunesse, d’aujourd’hui comme hier, est face à des choix d’orientation où le rêve, le souhaitable, et le possible se confrontent à des procédures, des structures et des moyens. Comment choisir son avenir et trouver sa place dans une société en devenir ? Une question qui reste bien pointue et complexe pour bon nombre d’entre nous et encore plus pour cette nouvelle génération, la génération z face à son avenir…

Continue reading

Ecoles d’audiovisuel : guide du futur vidéaste-son pour choisir sa formation

Les écoles d'audiovisuel

Temps de lecture : 5 minutesUn jour, ton métier viendra… Oui, mais lequel ? Sera-t-il plein d’images, pleins de sons, ou encore plein de montage ? GZ te simplifie la vie en t’expliquant tout ce que tu dois savoir sur les écoles d’audiovisuel. Jeunes futur.e.s bacheliers, bachelières, attachez vos lunettes et vos cerveaux, c’est parti !

D’abord, faisons le point. L’audiovisuel, c’est quoi ?!

A la racine carrée de la base.

Un melting-pot de sons et d’images

Selon l’illustre inconnue (à part peut-être pour les parfait.e.s initié.e.s-groupi.e.s) Isabelle Giannattasio, la première déf’ du terme est : « tout ce qui n’est pas livre ou, de façon encore plus pragmatique, tout document qui nécessite un appareil de lecture ». Bien. Donc, concrètement, aujourd’hui, quand on te dit audiovisuel, tu penses à une caméra qui tourne. Elle enregistre les images et le son. Ce sont les moyens. Mais qu’est-ce que ça veut dire, au niveau du contenu ?

Ce terme fait ainsi référence au cinoche, à la prise de son, mais aussi à la télévision et à internet (clip vidéos…). C’était la question à 10 000 000 000 000 000 000 000 000 euros, les gars. Ceci dit, selon le type de prises de vue et de son que vous souhaitez effectuer dans votre vie, c’est important, même si obvious.

Quelques exemples de métiers

cadreur·euse

directeur·rice artistique

chargé·e de production/producteur.rice

réalisateur·rice

scripte

chef·fe monteur.euse

scénariste

décorateur·rice scénographe

metteur·euse en scène

régisseur·euse général·e cinéma

mixeur·se son

Et donc… J’apprends quoi en écoles d’audiovisuel ?

Filmer, monter, dodo… Ou la routine de ton tur-fu.

Les différentes formations

Plusieurs types de formations existent : certaines te donneront un niveau bac+2, avec d’autres tu obtiendras un bac+3, ce qui te permettra d’accéder à des formations qui te donneront des niveaux bac+4 ou 5.
Bien sûr, durant ces années d’études, tu exploreras différents domaines des métiers du cinéma, de l’audiovisuel, tels que technicien son, monteur truquiste, de même que les métiers des effets spéciaux ou de la postproduction, ou encore plusieurs domaines cinématographiques comme le film d’animation (ou cinéma d’animation), le court-métrage… Tu découvriras le monde des trucages, celui des tournages et les multiples joies de l’étalonnage.

A noter que durant chaque formation, tu auras l’occasion de découvrir toujours un peu plus le monde professionnel par le biais de stages, d’alternances… qui t’aideront à envisager un projet professionnel sur le long terme, en fonction de tes préférences.

BTS audiovisuel

C’est un diplôme de bac+2. Tu peux y accéder en post bac et lesdites formations sont potentiellement présente sur Parcoursup. Tu pourras choisir l’une de ces cinq options dès la première année : métiers de l’image, métiers du son, montage et post production, techniques d’ingénierie et exploitation des équipements et gestion de production.

Dans cette formation, tu apprendras les bases via un tronc commun, composé de culture générale ainsi que d’enseignements techniques. Tu trouveras par exemple des cours tels que de la culture audiovisuelle, artistique, anglais, économie et gestion, ainsi que de la technique et mise en oeuvre, ou encore tu apprendras la technologie des équipements et des supports…

Le bachelor

Effectué en trois ans si après le bac et en un an si après un BTS, le bachelor audiovisuel te permettra de te spécialiser en troisième année. Il propose des enseignements tels que l’histoire du cinéma et de la télévision, du droit (image et propriété intellectuelle, notamment), photographie, prises de vues, travail en multi-caméras, scénario, storyboard, méthodologie d’écriture, montage image et son… De telle sorte que tu aies eu un panorama complet du monde de l’audiovisuel en sortant diplômé.e d’un bac+3 audiovisuel.

Le master ou mastère en écoles d’audiovisuel

Comme expliqué dans un autre article, la différence entre un master et un mastère est assez minime. Le “master” est l’appellation des diplômes des universités pour un bac+5. Seules celles-ci et les “grandes écoles” ont le droit d’appeler leurs diplômes ainsi. Seule l’écriture “master” est protégée, c’est pourquoi tu pourras trouver des appellations du type “mastère”. Cela ne donne aucun gage sur la qualité ou non de la formation. Après tout, c’est principalement toi qui travailleras et feras tes preuves (via les stages, par exemple), n’est-ce pas ? 😉

Dans tous les cas, durant tes années de bac+4/bac+5 en écoles d’audiovisuel, tu approfondiras tes connaissances, notamment dans ta spécialisation, qu’elle soit dans la prise de vue, le montage ou dans la sonorisation. Tu auras des enseignements tels que l’analyse filmique, pratique de production multimédia, oeuvres audiovisuelles et nouvelles techniques, économie et droit de diffusion des images… C’est une liste non-exhaustive. Ces cours permettront, via la pratique, ta professionnalisation. Débouchés, insertion professionnelle… Tout sera un peu plus simple si les personnes sentent que tu as de l’expérience, que ce soit avec le matos, la scéno, un scénar’, ou encore le montage.

Et comment j’en arrive là ?

Cause you’re the big boss… of course !

Pour accéder à ces écoles…

Certaines écoles s’intègrent juste après le bac, d’autres à partir d’un bac+2, d’autres encore à partir d’un bac+3…

De manière indirecte…

Avant d’intégrer une école d’audiovisuel, il t’est possible de passer par un DN MADE. Cependant, tu peux aussi d’abord faire des études différentes, telles que du droit, de la communication, du commerce…

… Ou de manière directe

En revanche, si tu sais depuis très longtemps que tu veux faire des études de cinéma, dans la production audiovisuelle, que tu veux faire un métier de l’image ou du son, des spécialisations existent dès la première générale dans le domaine de l’audiovisuel, notamment avec l’option Art du nouveau bac 2021. Dès la sortie du lycée, tu pourras alors tenter les concours d’entrée. Sinon, tu peux tenter différents bacs comme STD2A (= Sciences et Technologies du design et des arts appliqués), par exemple… Tout dépend de ton projet professionnel, finalement.

Ainsi, à la sortie du lycée, la voie la plus directe est de rejoindre une école spécialisée en audiovisuel, comme l’EICAR ou l’Institut international de l’image et du son 3is.

Choisir mon école

Les concours des écoles d’audiovisuel

Les manières de recruter varient selon les écoles et les formations.

D’abord… Les épreuves !

Les concours d’entrée dans les écoles d’audiovisuel englobent les écoles de cinéma, les écoles de l’image et du son, ou encore les écoles qui se nomment réellement écoles d’audiovisuel.
Analyse de film, dossier d’enquête, QCM d’anglais, de culture audiovisuelle et technique, artistique et cinématographique, exercices de story-board… Ce sont les différentes épreuves que tu devras passer et réussir si tu comptes entrer dans l’une de ces écoles.

Et les dossiers !

En BTS Audiovisuel, tu seras accepté.e sur dossier et entretien de motivation, notamment selon l’option dans laquelle tu souhaites entrer dans cette formation. A noter que les bachelors et masters regarderont aussi ton dossier.

Et voilà ! Maintenant, t’es plutôt ready pour effectuer tes potentielles inscriptions, profiter de ton cursus et de ton campus, kiffer ton admission et enfin… Profiter de la vie dans l’enseignement supérieur, quoi ! Bienvenue dans le monde des grands 😉

Orientation : que la force soit avec toi !

Assurer son orientation et son avenir avec Génération Zébrée

Temps de lecture : 6 minutesDepuis tout.e petit.e, tu veux voyager dans l’espace pour aller saluer le soleil ? Ou encore, tu aimerais faire irruption au tribunal, en expliquant pourquoi la personne que tu défends n’est coupable de rien avec des arguments forts et passionnés ? D’autres idées d’orientation ? Aucune ? Dans tous les cas, Génération Zébrée peut t’aider à trouver ta voie !

D’abord, il faut que tu saches que la question de l’orientation et de l’avenir professionnel est l’une de ces interrogations existentielles que se posent beaucoup de personnes durant toute leur vie. Tu te la poseras, encore et encore, parce que le parcours parfait, sans erreur aucune, n’existe pas et qu’il y aura forcément des changements de direction : tu tourneras à droite, puis à gauche, jusqu’à trouver ta voie, la plus à même de faire de toi une personne épanouie dans le monde professionnel. Dans tous les cas, toujours se souvenir que ce n’est pas une faiblesse que de savoir s’arrêter. C’est même plutôt une force de connaître ses limites.

Les découvertes

Génération Zébrée propose de trouver sa voie en quatre étapes.

Faire le test d’orientation

1ère étape : Connaissance de soi

Le test métier. L’orientation professionnelle.

Un sage a dit « Connais-toi toi-même ». C’est vrai, notamment quand il s’agit de trouver ce qui va animer le reste de ta vie professionnelle ! Grâce au bilan d’orientation proposé par Génération Zébrée, composé de questions sur ta personnalité, il te sera ensuite possible d’obtenir une aide pour savoir vers quel.s domaine.s tu pourrais t’orienter dans les études supérieures. Si tu t’y connais en test d’orientation professionnelle, il s’agit d’un test RIASEC. Il mettra en évidence des dominantes de ta personnalité parmi 6 profils de personnalité différents. D’autres acteurs de l’orientation proposent des tests psychotechniques, mais tu peux également prendre le temps de faire le point en t’observant toi-même. Tu pourras donc te dire, selon tes réactions, que tu es comme ci ou comme ça, grâce à ce qu’on appelle l’intelligence émotionnelle.

Renseigne-toi aussi sur tout ce qui est développement personnel : une certaine connaissance de soi et de ses aptitudes est importante pour juger de la pertinence d’un choix de métier sur un autre. Quels sont tes points forts, quels sont tes points faibles ? Ce sont des informations importantes et ton parcours scolaire peut donner des indices là-dessus. Tu peux en parler avec le conseiller d’orientation de ton collège/lycée, il pourra répondre tes questions et te fera passer des tests psychologiques ou encore des tests d’orientation professionnelle… Tu peux, enfin, aller te renseigner dans un Centre d’Information et d’Orientation, à la Cité des Métiers proche de chez toi, ou consulter un conseiller d’orientation indépendant. Tous t’aideront à y voir plus clair par rapport à ton futur métier, ou plus proche, dans tes études post-bac. Tous les moyens sont bons, mais chacun son mode de fonctionnement. Se connaître soi-même est une compétence qui te sera fort utile même lorsque tu prépareras des entretiens d’embauche. Pour trouver la bonne formation et plus tard le métier qui te correspondront, l’étape d’introspection est donc déterminante !

Mondial des métiers à Lyon - trouver son orientation avec Génération Zébrée

2ème étape : Découvrir les métiers

Un choix professionnel. Le tinder des métiers.

Comment trouver le métier de tes rêves ? Une fois que tu as fait connaissance avec toi-même grâce au test de personnalité, tu vas pouvoir te renseigner sur les différents métiers existant dans le domaine professionnel qui pourrait être fait pour toi. Génération Zébrée marche un peu comme Tinder, sauf que l’on te parle ici d’une liste de métiers et de fiches métiers : switch right et tu vas pouvoir en apprendre plus sur le métier proposé, switch left, et c’est zappé !

Un conseil : garde bien en tête que de nouveaux métiers vont apparaître et ouvrir des perspectives d’emploi dans quelques années, au gré de l’évolution du monde et de nos sociétés. Il y a aussi certains secteurs qui recrutent énormément en ce moment : c’est la catégorie « métiers d’avenir » sur Génération Zébrée. Peut-être te sera-t-il possible de trouver un job parmi ces métiers ! En tous cas, on espère que cela te permettra de t’intéresser à des métiers qui recrutent et de t’inspirer pour ton avenir. Une fois ta première sélection faite, tu peux naviguer d’une fiche métier à une autre, pour approfondir ta connaissance de ces métiers et secteurs. Dans un second temps, tu pourras aussi découvrir les formations qui peuvent te permettre d’y accéder.

Trouver son orientation avec Génération Zébrée

Des choix difficiles ?

Choix de carrière et bonnes questions.

3ème étape : choisir son orientation

Le guide des métiers.

Quand ta sélection est prête, cela veut dire que tu es sûr.e que tous les métiers de ta liste t’intéressent (au moins) un minimum chacun. Génération Zébrée te permet ensuite de les comparer entre eux : des critères, comme le salaire à l’embauche, la durée minimum des études après le bac et le pourcentage de correspondance avec ton profil sont pris en compte. Bien sûr, GZ n’est pas une science (totalement) exacte, tu peux donc également demander l’avis de ton conseiller d’orientation scolaire, de tes parents, de tes profs, en bref, de tout ton entourage, avant la prise de décision finale. Tu peux même passer à la pratique, en discutant avec les professionnels des métiers qui t’intéressent, ou encore en effectuant des stages d’observation. Choisir un métier, tout un programme… à mûrir avec habileté !

Choisir son orientation !

4ème étape : choisir ton projet professionnel

Métiers et formations à dénicher.

Melting pot des études et métiers…

Que tu pourrais avoir envie de faire, à n’importe quel âge : des écoles d’ingénieurs, des écoles d’art, ou encore te diriger vers des filières comme les métiers du livre ou encore les métiers de la communication, les métiers de l’artisanat (cordonnier, verrier…), les métiers de l’informatique, les métiers de la mode, métiers du web, professeur des écoles, bijoutier.e, thanatopracteur, ambulancier, conseiller d’orientation psychologue, doreur… Tu peux également passer les concours de la fonction publique. Petite précision, cependant : avant de te lancer dans une décision, il faudra penser au niveau d’études à atteindre – seront-elles longues, seront-elles courtes ?

Il est important que tu aies conscience que, dès la fin de la troisième, tu as la possibilité de te spécialiser en faisant un CAP ou un bac professionnel. Tu atterriras alors rapidement dans le monde des adultes, communément nommé : marché de l’emploi (ô joie). Tu peux trouver le moyen d’y entrer en douceur en entrant dans une formation en alternance, c’est-à-dire alterner entre le monde du travail et les études, tout en étant payé. Ton premier emploi aura l’avantage d’être très formateur, te donnant de l’expérience et de la valeur professionnelle pour la suite.

A savoir que l’inverse – les études longues – est également possible : tu peux aller jusqu’au master, qui représente un niveau de bac+5 et te permet de faire ensuite un doctorat (bac+8)… A toi de voir, selon ton orientation scolaire et professionnelle, ainsi que tes goûts et tes envies.

Dernière précision : certaines études te permettent de te spécialiser directement dans un métier comme le BTS ou le DUT, qui durent 2 années après le bac. D’autres te laisseront plus de portes ouvertes, comme les études en écoles de commerce, en classe préparatoire ou encore partir étudier à l’étranger

Intense réflexion

Lorsque tu penses que ton projet est bel et bien établi, qu’il correspond à tous tes critères et que tu sens que tu peux t’épanouir dans telle formation, puis dans tel débouché, il n’y a plus qu’une chose à faire pour atteindre ton but : foncer ! Tout faire pour te donner les moyens de parvenir à ton objectif, quitte à te réorienter dans tes études si tu te rends compte qu’elles ne correspondent pas…

Retiens cependant bien que tu es jeune et que tu n’as pas encore tout découvert de toi, comme de la vie ou encore quel métier tu feras un jour. C’est donc pour cela que ta réflexion peut rester ouverte : tu pourras ainsi saisir les opportunités intéressantes (changer de métier, réorientation…) sur le marché du travail, qui se présenteront à toi. Et, bien sûr, dans les moments de doutes, GZ sera là pour t’aider à faire un bilan professionnel et à te recentrer sur tes objectifs… Qui auront peut-être changés d’ici là ! Plus tard dans ta vie, il te sera possible d’effectuer une reconversion professionnelle, par exemple, ou un bilan de compétences, si tu te sens vraiment trop perdu.e, ou encore se former dans un tout autre domaine…  Dans tous les cas, le choix d’un métier ou d’une formation demande de la réflexion.

En un mot, ne pas savoir ce qu’on veut faire plus tard, ou hésiter… C’est normal et très sain. “La destinée ne vient pas du dehors à l’homme, elle sort de l’homme même”. C’est le poète et écrivain Rainer Maria Rilke qui l’a dit… Ou comment te dire que ta voie professionnelle n’appartient qu’à toi, et sera ce que tu voudras bien en faire.

Maintenant, à toi de jouer : tu peux faire notre test d’orientation gratuit, pour te permettre de découvrir des métiers et des formations qui te correspondront. En plus, tu trouveras des informations métier à travers des fiches et des vidéos pour répondre à toutes tes questions : comment devenir… ? Quel salaire…? A toi de trouver ta voie !

Faire le test d’orientation