Des personnes discutent près d'une fenêtre.
Temps de lecture : 6 minutes

Dernière mise à jour : 19 décembre 2022.

Des études universitaires te tentent… mas tu aimerais y ajouter une fort part de professionnalisation ? Tu es sur la bonne page ! D’ailleurs le savais-tu, désormais, la licence professionnelle est accessible dès le bac ! Tu voudrais peut-être tenter le coup ? C’est parti, on t’explique tout.

Qu’est-ce que la licence professionnelle ? 

Généralités sur ce diplôme bac+3

Une licence professionnelle, ou licence pro est, depuis la réforme de 2019, accessible juste après le bac. Avant, tu ne pouvais y aller qu’en dernière année de licence, c’est-à-dire après un bac+2. C’est maintenant un diplôme en trois ans si tu y entres en post-bac. La licence pro est faite pour les personnes qui voudraient se professionnaliser rapidement. 

Cependant, tu peux tout à fait y accéder après une ou deux années de formation autre part. Ainsi, cela te permet d’adapter ton parcours plus facilement, en te laissant la possibilité d’intégrer cette formation professionnalisante « en cours de route. »
Par exemple, après un an de licence “normale”, tu veux passer en pro, c’est possible. Ou après une année de BTS.
La licence pro (Bac+3) est un diplôme national, au niveau 6 du répertoire national des certifications professionnelles – RNCP. 

De l’enseignement théorique… et pratique !

Il existe 173 mentions de licences professionnelles, c’est-à-dire 173 possibilités de licence professionnelle, qui te tendent les bras dans des domaines tels que la production agricole ou industrielle, le transport, le commerce, le services aux personnes, etc.

Si tu te posais la question : en licence pro, tu as des enseignements théoriques mais aussi pratiques, des mises en situation professionnelle, un apprentissage de méthodes et de gestes professionnels, ainsi que des périodes de formation en milieu pro, comme des stages et les projets tutorés, individuels ou collectifs. Intense, donc !

Tu peux préparer ta licence à l’université dans une unité de formation et de recherche (UFR), mais aussi dans des écoles ou lycées proposant des formations post-bac de premier cycle (bac+3). Ou sinon, tu peux aussi la préparer en Centre de Formation d’Apprentis (CFA)

Objectif ? Insertion professionnelle !

L’idée de la licence pro ? Objectif insertion professionnelle ! Plus rapide que Titi quand il fuit Grosminet ou qu’une Tesla Model S… au choix 😉 

Pourquoi ? Parce que cette formation est faite pour les besoins du marché du travail : elle répond notamment aux exigences du marché du taff européen. D’ailleurs, elle a été créée en partenariat avec des entreprises et des branches professionnelles exprès.

Et aussi : tu auras une partie de tes enseignements dispensée par des intervenants professionnels dans ta formation et c’est une chance pour les interroger sur leur quotidien pro ! Ces pros t’apprendront des choses issues de leur expérience, donc ces cours seront probablement très intéressants !

Des outils nécessaires à l’architecte pour travailler.

Clairement, quand tu entres en licence pro, c’est pour te préparer à un métier spécifique. D’ailleurs, tu peux préparer ton diplôme en alternance sous contrat de professionnalisation ou d’apprentissage. Don’t worry, si ce n’est pas en alternance, tu auras des stages en entreprise. 

L’accueil d’étudiants de tous profils en licence professionnelle

La licence professionnelle peut accueillir de nombreux publics, notamment les personnes possédant un baccalauréat technologique ou professionnel

Aussi, tout au long du cursus, les universités auront prévu des dispositifs pédagos, des passerelles… pour les étudiant.es en réorientation, licence, ou venant de BTS ou BTSA. 

L’évaluation en licence professionnelle

Plusieurs modalités d’évaluation : le contrôle continu (contrôle écrit, exposés…), les partiels à la fin de chaque semestre et les examens finaux, comprenant un mémoire à écrire (par rapport à ton stage + projet tutoré) et une soutenance orale.

Quand tu réussis tes examens – donc que tu obtiens une moyenne de 10/20 ou plus – sur tes 6 semestres (et 3 années), tu obtiens 180 crédits ECTS, la licence pro étant intégrée au système licence-master-doctorat (ou LMD, de son p’tit nom). 

Quel est le programme en licence professionnelle ? 

Les cours de tronc commun

Il y aura assez peu de tronc commun. Tu auras du français (lié à la rédaction de ton rapport de stage), des langues (notamment l’anglais) et de l’informatique. L’objectif pédago derrière ? Connaître l’entreprise

De même qu’en licence, tu auras des Travaux Dirigés (TD) et des Travaux Pratiques (TP). La différence, c’est que tu auras aussi un projet tutoré et un stage obligatoire à faire (environ 3 ou 4 mois). La présence en cours est obligatoire et le travail personnel ne sera pas à négliger ! La prise d’initiatives, notamment durant le temps en entreprise, sera valorisée. 

Mécanicienne en train de réparer une voiture
Jeune mécanicienne recherche un moteur mortel !

Nota Bene : en entreprise aussi tu peux poser des questions !

En effet, on n’attendra pas de toi de prendre des décisions majeures, clés pour l’entreprise, sans être encadré.e, et c’est normal à cette phase de ton apprentissage.
Par contre, quand tu ne comprends pas quelque chose, ton premier réflexe doit être de DEMANDER. Pourquoi ? Parce que la communication, c’est la clef pour apprendre. Et aussi, la personne chargée de s’occuper de toi dans l’entreprise sera heureuse de répondre à tes questions. Non, tu ne la dérangeras pas, c’est son rôle de t’aider. Tu ne peux pas tout savoir seul.e.
Tu es là pour être formé.e, et apprendre.

Et si tu as une idée, c’est pareil : demande et/ou propose. C’est bon pour la confiance en soi quand ça marche et c’est intéressant de comprendre pourquoi, quand ça ne marche pas. Dans tous les cas, tu apprendras de ces expériences et c’est ça qu’on veut. 

Si tu es en alternance, ton implication devra être double, à la fois en cours et dans ton entreprise. Assure-toi de bien savoir gérer ton temps (oui, c’est quelque chose qui s’apprend et non, ce n’est pas obligatoire d’atteindre la perfection dès le début). 

Aussi, stage + projet tutoré = environ ⅓ de tes crédits ECTS

Comment ça se passe, la licence professionnelle ? 

Le projet tutoré

Si jamais tu te demandais : le projet tutoré est une mise en situation professionnelle de l’étudiant (#toi). Cela se passe en mode projet et à plusieurs. Ton groupe est sous la responsabilité d’un enseignant tuteur. Dis bonjour au travail de groupe et au travail de recherche ! 

Sur la maquette pédagogique, le projet tuteuré doit représenter au moins ¼ du volume de ta formation sans compter le stage. 

Le projet tuteuré peut être une mission confiée par une entreprise partenaire de ton établissement. Dans ce cas, une convention entre ton établissement et l’entreprise devra être signée par toutes les parties concernées (prof tuteur, entreprise, étudiants et étudiantes du groupe). Cependant, ce n’est pas obligatoire et cela peut donc aussi être une mission pré-professionnalisante confiée en cours sur l’année. 

Pour plus de concret, voici une liste non-exhaustive de possibles projets tuteurés : 

  • organisation d’un événement ;
  • conception/réalisation d’une maquette ou prototype ;
  • étude de marché ;
  • création d’un site internet ;
  • actions de vente…

Tu l’auras compris, le projet tuteuré se différencie nettement du stage en entreprise. Si tu cherches plus de détails, tu peux aller sur le guide du projet tuteuré de l’Université de Toulon

L’alternance

Beaucoup de licences pro peuvent se faire en alternance. L’idée ? Gagner de l’expérience professionnelle directement sur le terrain. Et aussi, c’est sympa quand c’est l’employeur qui paie la formation. Par contre, attention, certaines formations ne valident totalement la candidature que lorsque tu as bien trouvé une entreprise pour ton alternance.

Et bien sûr, une alternance en licence pro favorise beaucoup l’insertion professionnelle (vitesse Buzz l’Eclair). Le rythme de l’alternance est déterminé par la formation. De plus, tu recevras une rémunération pour ton labeur.

Deux personnes : une cadre et une jeune femme en alternance venant d'une licence professionnelle discutent de l'entreprise.
Deux jeunes femmes discutant de l’entreprise.

Comment intégrer une licence professionnelle ?

Dès que tu as ton bac, tu peux entrer en licence professionnelle. Tu peux aussi y entrer en bac+1 et bac+2, désormais. Pour les personnes sortant du lycée, c’est Parcoursup, baby.
Et pour les plus avancé.es de cycle 1, tu t’adresses directement à la formation. 

Le recrutement ? Dossier + entretien de motivation = LA recette pour obtenir le ticket d’entrée.
Seront passés en revue le parcours d’études (diplômes, résultats, spécialités…), les stages, activités pro, bref tout ce qui est en rapport avec le domaine dans lequel tu souhaites poursuivre. 

Que faire après une licence professionnelle ? 

Insertion professionnelle

À la différence de la licence générale, la licence pro est conçue pour une insertion directe, et non pour poursuivre dans un cursus plus long, tel qu’un un master, une école de commerce ou encore une école d’ingénieurs (à bac+5).
Malgré ce constat de base, environ 20 % des diplômés de licence pro poursuivent leurs études.

Poursuite d’études après la licence professionnelle

Car oui, tu as la possibilité d’enchaîner sur un autre diplôme après une licence pro. Quelle chance ! Alors si tu souhaites rejoindre un master en rapport avec ta licence professionnelle, l’accès te sera garanti sur dossier + prétention d’un projet cohérent.
Tu peux aussi rejoindre une école (commerce par exemple), où tu passeras des épreuves d’admission. 


So, noooooow ! On espère fort que cet article t’aidera à voir plus clair dans la préparation de ton avenir. Une perle de sagesse de Saint-Exupéry pour finir : “L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n’as pas à le prévoir mais à le permettre.” Pense donc bien à ranger ton présent (comme on dit : knowledge is power) pour permettre ton avenir ! Allez, bisous !

Continue la lecture