licence économie et gestion
Temps de lecture : 8 minutes

Article mise à jour le 23 septembre 2022.

Coucou ! La forme ? Tu te demandes si la licence économie et gestion est faite pour toi ? 3 années pour devenir un roi ou une reine de l’économie… et de la gestion ? Viens par ici, on te dit tout sur ce diplôme… et plus encore ! Bonne lecture ! 

Pour cet article, Delphine David responsable et référente pédagogique de la licence Economie et Gestion de Paris 13, a été interviewée (merci à elle pour son aimable participation). 

Qu’est-ce que la licence économie et gestion ? 

Les généralités : diplôme, grade & co yolo

Alors, les basiques : la licence économie et gestion est un diplôme en trois années (6 semestres d’études), tu en sors avec un bac+3, grade licence et un diplôme national de niveau II, délivré par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Tu peux y accéder juste après le bac. Et c’est 180 crédits ECTS à la clef, tout ça, oh yeah.

La licence mention économie et gestion fait partie d’un grand domaine, nommé “Droit, économie et gestion”. Différentes mentions existent en licence, dont “économie et gestion”. Dans certaines universités, tu peux choisir ton parcours dès la première année alors que dans d’autres, ce sera pour la troisième. Ce n’est pas du tout homogène selon les universités.

Nota Bene : chaque “parcours” est interne aux universités, donc chacune aura ses parcours différents, potentiellement pas avec les mêmes noms pour des choses assez similaires.

Pour Paris 13, par exemple, tu pourras en L3, choisir entre 3 parcours : 

  • Économie, Finance, Entreprise ;
  • Comptabilité, Contrôle et Finance d’entreprise ;
  • Économie et management des organisations. 

Attention : tu pourras poursuivre ta licence avec un parcours de spécialité, par contre, ce ne sera pas automatiquement celui que tu voulais, notamment si le parcours est fortement demandé. 

En tout cas, ce qui est sûr : la licence te permettra d’acquérir une bonne culture générale en économie et gestion, ainsi que de nombreuses connaissances disciplinaires, transversales et linguistiques.

L’idée de la licence économie et gestion ? T’apporter des savoirs et compétences qui t’emmèneront vers des métiers commerciaux, administratifs et comptables. Un premier socle commun de connaissances pour potentiellement te spécialiser ensuite. 

Merci… et après ?

Après avoir obtenu ton grade licence, tu pourras poursuivre tes études en master. Et au bout de deux années de licence, tu pourras également accéder à une licence professionnelle grâce à une sélection sur dossier.

Matières en licence économie et gestion

Au programme : de l’économie, des maths… mais pas seulement

En fonction des différents semestres et options, cette licence compte entre 17 et 20h d’enseignements hebdomadaires et autant d’heures de boulot personnel. Pour la validation des connaissances, ce sera en contrôle continu

Les licences étant toutes construites différemment, nous te proposons ici des exemples de matières que tu retrouveras potentiellement dans le tronc commun de la licence économie et gestion : 

  • Macro-économie 
  • Analyse micro-économique 
  • Mathématiques 
  • Statistiques
  • Management des organisations 
  • Histoire des faits économiques
  • Anglais
  • Comptabilité générale 
  • Systèmes d’information 
  • Initiation au droit économique
  • Micro-économie (Formes de marché) 
  • Monnaie et finance
  • Économie européenne 
  • Comptabilité nationale 
  • Fondements de la gestion 
  • Macro-économie monétaire 
  • Économie internationale 
  • Comptabilité analytique 
  • Informatique et bureautique
  • Théorie des contrats
  • Économie de l’incertain et de l’information 
  • Macro-économie ouverte 
  • Théorie des jeux non coopératifs 
  • Croissance et cycles 
  • Analyse des données 
  • Économétrie
  • Théorie du commerce international
  • Économétrie appliquée 
  • Anglais économique

Les différentes spécialités en licence économie et gestion

À partir de la troisième année, tu peux choisir un parcours de spécialisation, parmi celles qui peuvent t’être proposées. Cependant, petit rappel, à toutes fins utiles : chaque université propose des noms de parcours différents. Voici quelques exemples de ce que tu pourras trouver comme parcours : 

  • Économie et gestion des entreprises ;
  • Gestion des ressources humaines dans les organisations ;
  • Contrôle et système d’information comptable ;
  • Sciences comptables et financières ;
  • Économie, Finance, Entreprise ;
  • Comptabilité, Contrôle et Finance d’entreprise ;
  • Économie et management des organisations. 

En troisième année, tu as également la possibilité de t’orienter vers une L3 Sciences de gestion ou encore vers une licence pro Assurance, banque, finance. /!\ Attention ! Cet accès se fera toujours sous la condition qu’il y ait de la place /!\

Profils qui intègrent une licence économie et gestion

Les compétences

Pour intégrer la licence économie et gestion, il est (extrêmement !) préférable d’avoir un réel intérêt et goût pour les maths (non, additionner 1+1 ne t’aidera pas plus que ça…), un bon esprit de synthèse, une capacité à généraliser et une compréhension générale de l’éco et de la gestion.

Les qualités requises pour cette formation

Si tu as un intérêt pour l’actu économique et sociale, pour la vie des entreprises et une certaine compréhension des problèmes économiques et sociaux, tu es (carrément !) sur la bonne voie. Un sérieux sens de l’organisation, une belle motivation (sérieuse !) et de la curiosité intellectuelle viennent compléter les qualités. Tu peux bien sûr avoir certaines de ces caractéristiques encore en cours d’acquisition (#workinprogress #WIP). Mais disons que si tu as ce type de profil et certaines de ces qualités, tu coches pas mal de cases pour entrer dans cette licence. 

S’interroger avec soin

Interroge-toi sérieusement ! C’est important d’avoir une réelle motivation et un profond intérêt pour les études dans lesquelles on s’engage. Le risque, sinon, c’est le décrochage et ce n’est vraiment pas le but. On ne te demande pas de trouver ta voie professionnelle en deux temps trois mouv’ parce que tu as le droit de te tromper, par contre, c’est vraiment important de bien y réfléchir.

Si tu as besoin de retours extérieurs, tu peux demander à tes amis et amies, tes profs ou encore ta famille. S’il y a un ou une conseiller/conseillère d’orientation, tu peux aller le ou la voir, simplement pour une séance. C’est intéressant, ne serait-ce que pour mieux te connaître toi-même. Et ça, c’est toujours une quête importante. 

Quelles spécialités au bac pour la licence économie et gestion ? 

Pour entrer en licence mention économie et gestion, tu peux prendre différentes spécialités parmi : 

  • Mathématiques ;
  • Sciences économiques et sociales ;
  • Anglais ;
  • Histoire-Géographie et Géopolitique-Sciences politiques

Nota Bene : d’après Delphine David, prendre l’option “Mathématiques Complémentaires” n’est pas obligatoire si tu continues la spécialité Mathématiques en terminale.

Cependant, que tu prennes l’un, l’autre ou les deux, c’est très bien, d’après Mme David : l’option mathématiques complémentaires « est complètement raccord avec le programme de la licence économie et gestion… mais il ne faut pas avoir 5. Il faut maîtriser les notions abordées. » Donc, par exemple, tu peux carrément prendre les spécialités SES, Anglais et l’option mathématiques complémentaires, cela ne te pénalisera pas ! 

Admission en licence économie et gestion

Inscription Parcoursup

Bien sûr, tu dois t’inscrire via la plateforme Parcoursup. Cette licence recrute notamment dans la filière générale. Cependant, selon les parcours, il est possible qu’elle recrute dans les filières technologiques et professionnelles également. 

Nota Bene : l’accueil des bacheliers et bachelières pro et techno dépend des politiques de chaque formation. En effet, sur Parcoursup, il y a la possibilité de classer les étudiants et étudiantes et certaines formations classent les personnes issues de bacs pro et techno derrière les élèves venant de la filière générale. 

D’autres universités (comme Paris 13) font le choix du “OUI, SI” et te proposent une remise à niveau afin de te donner les bases et te permettre de mieux réussir ta licence, qui demande tout de même un certain niveau en mathématiques, par exemple. Et si tu as arrêté les mathématiques en seconde, tu auras besoin d’une remise à niveau. Et ce n’est pas grave, car l’idée de cette remise à niveau, c’est de te mettre en situation de réussite. 

Delphine David précise que pour les bacs pro et techno, certain·es étudiant·es viennent de bac STMG, où ils et elles ont fait de la gestion et d’autres viennent d’un bac pro “Comptabilité”. Il y a donc des bacs “colorés” pour la licence économie et gestion. Elle ajoute qu’à Paris 13, les bulletins sont tous regardés et les « bavardages incessants » sont pénalisés. 

Pour une entrée en L2 ou L3 en licence économie et gestion

Cette licence accueille également des étudiants/étudiantes en L2 ou L3 grâce à des admissions sur dossier, pour les personnes passées par une classe préparatoire économique et commerciale (CPGE), un DUT ou BTS dans un domaine proche.

Les (fameux !) attendus Parcoursup

On pose ça là, sans modifications aucune (ou presque, histoire de féminiser légèrement tout ça 😉). 

« Attendus nationaux de la plateforme d’inscription dans l’enseignement supérieur Parcoursup

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les candidats/candidates et leurs familles.

Il est attendu des candidat·es en licence Mention Économie et Gestion :

Disposer de compétences mathématiques et statistiques indispensables à l’économie et à la gestion ;

Les enseignements d’économie et de gestion font fréquemment appel à la modélisation mathématique afin de mieux penser les problèmes étudiés et d’analyser les résultats qui en découlent de manière logique. De plus, une grande partie des métiers de l’économie et de la gestion s’appuient sur l’analyse de données chiffrées.

Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et de raisonnement logique afin de pouvoir argumenter un raisonnement conceptuel ;

Les enseignements d’économie et de gestion requièrent en effet que les étudiants/étudiantes soient capables de produire une argumentation structurée, même relativement simple (cette compétence ayant vocation à être renforcée à l’université) et à raisonner sur des concepts. La formation en licence requiert une certaine capacité d’abstraction, de logique formelle et de déduction. Les métiers de l’économie et de la gestion impliquent en outre fréquemment la rédaction d’études ou de rapports nécessitant une argumentation structurée, des capacités de synthèse et un bon niveau de langue.

Disposer d’une bonne culture générale ;

La réflexion en économie et en gestion se nourrit de l’actualité économique, politique et sociétale. L’étudiant/étudiante doit donc être en mesure de situer et comprendre les enjeux sociétaux liés aux thématiques abordées au cours de ses études.

Disposer de compétences méthodologiques et comportementales afin d’être capable de travailler en autonomie et de manière responsable ;

En licence, l’étudiant·e est acteur·ice  de sa formation et de sa réussite. Il/elle doit donc notamment être capable d’organiser son travail, d’aller chercher les ressources à sa disposition et de rechercher les temps de travail collectifs.

Disposer de compétences en langue anglaise ;

Nombreux sont les secteurs en économie et gestion où la documentation professionnelle et universitaire ainsi que les relations d’affaires reposent sur l’anglais. Des compétences dans cette langue sont donc essentielles. »

Des difficultés à surmonter en licence économie et gestion

Sur les difficultés à surmonter, Delphine David explique que ce sont globalement les mêmes pour toutes les filières : l’autonomie, être capable de venir en cours pour écouter et apprendre et non juste discuter et ricaner avec les ami·es #oupsi. Elle ajoute : « Les étudiant·es qui pensent que les TD vont suffir et que les cours sont facultatifs, ce sera compliqué. Il faut être mature pour suivre les cours, ce sont des gros effectifs et il n’y a pas le suivi du lycée, du BTS ou de l’IUT. Tous les profils ne sont pas adaptés aux études en licence. » 

Des stages en licence économie et gestion ?

Encore une fois, cela diffère dans toutes les universités. Dans certaines, un stage est peut-être obligatoire, dans d’autres, il est totalement facultatif et ces universités donnent juste des conventions de stage. 

Une dimension internationale ? 

Globalement, avec Erasmus, tu peux présenter le projet d’aller étudier pendant un semestre ou un an dans une autre université du monde. 

Il y a aussi des parcours qui appellent à l’internationnalitude, comme le parcours renforcé anglais-coréen, possible dès la L1 économie et gestion à Paris 13 (notamment pour apprendre le coréen et acquérir un bon niveau en anglais, t’as vu, histoire de pas être perdu·e quand tu auras tous tes cours en anglais…). Pour ce parcours spécifique, les étudiant·es sont envoyé·es dans une université anglophone au second semestre de la L3. 

Les quelques conseils de Delphine David pour réussir 

Voici les conseils de Delphine David à destination des futurs étudiant·es comme toi : 

Avoir vraiment envie de faire des études en économie et gestion.

« Trop souvent, c’est un choix par défaut alors que l’élève voulait un IUT ou un BTS alors que ce n’est pas le même mode de fonctionnement. »

Avoir cette envie de travailler, de se cultiver.

« Tout est possible à condition d’avoir une motivation en fer. Nous avons des exemples d’étudiant·es qui n’avaient a priori pas les bases nécessaires et pourtant cela a très bien fonctionné, car il y avait une énorme envie et une belle capacité de travail. »

Débouchés après une licence économie et gestion

Poursuite d’études après une licence économie et gestion

En général, après une licence économie et gestion, tu poursuis tes études, que ce soit en master, école spécialisée, grande école… Tu peux tenter des masters en : 

  • finance, 
  • contrôle de gestion, 
  • ressources humaines, 
  • marketing… 

… ou encore préparer les concours administratifs de la fonction publique. Tu peux aussi entrer en école de commerce grâce aux admissions parallèles, aussi appelées admissions sur titre. Si tu te demandes quel choix faire entre un IAE et une école de commerce, tu peux cliquer ici. Et voici de la food for thoughts, si tu veux savoir pourquoi entrer en école de commerce, ou ce qu’est le Programme Grande Ecole

Nota Bene : un portail des masters existe, tu peux le consulter à cette adresse : http://www.trouvermonmaster.gouv.fr

Tu peux aussi trouver un travail (hé oui !). 

Métiers possibles après des études en économie et gestion

Pléthore, ouech ! Oui, ce n’est pas ce qui manque. Après un bac+5, tu peux devenir :

Voilà, c’est terminé, tu sais tout ! On espère que tu as bien aimé cet article et on te souhaite de trouver ta voie ! Salut, bisous !

Continue la lecture