En bachelor, l'alternance ou le stage en entreprise est obligatoire.
Temps de lecture : 5 minutes

Dernière mise à jour : 19 décembre 2022.

Tu aimerais des études avec une professionnalisation rapide et une dimension internationale ? Tu as entendu parler du Bachelor mais tu ne vois pas bien la différence avec une licence. Pire encore, tu ne sais pas s’il s’agit d’un diplôme reconnu par l’Etat ? Rassure-toi, tu es au bon endroit : nous allons tout t’expliquer sur ce qui se cache derrière celle appellation « bachelor ».

Qu’est-ce que le bachelor ? 

Le bachelor : un diplôme d’établissement

Le Bachelor est une formation en trois ans (bac+3), voire parfois en 4 (dans le cas d’un BBA d’école de commerce par exemple) où tu peux candidater juste après le bac.
Si à l’origine on le voyait surtout dans des écoles de commerce, le Bachelor se retrouve aujourd’hui aussi dans d’autres domaines, tels que : 

  • Management, 
  • Ingénierie, 
  • Arts, 
  • Immobilier, 
  • Sciences, 
  • Communication… 

Mettons tout de suite les pieds dans le plats, sur le papier un Bachelor permet de valider 180 crédits ECTS (c’est autant qu’une licence). Nous vous invitons néanmoins à vous assurer de la valeur académique d’un bachelor, en vérifiant qu’il est bien « visé par l’État » (c’est l’expression correcte qui veut dire reconnue par l’état).

Diplome bachelor bac+3
Le bachelor est une formation très pratique, avec de nombreuses périodes en immersion professionnelle.

Le bachelor se caractérise souvent pour son côté très professionnalisant : il met autant en valeur les savoirs (= théorie), que les savoir-faire (= pratique) mais aussi les savoir-être (= comportement éthique et professionnel). Le bachelor peut être vu comme une licence à forte dimension internationale et professionnalisante

Le but du bachelor ? Former des personnes opérationnelles immédiatement. Le programme est donc concret, construit en collaboration avec les entreprises. Les cours y sont en général donnés par des professionnel·les. 

Les critères pour sélectionner un bachelor de qualité

Voici trois critères qui te garantiront la qualité du bachelor de tes rêves les plus fous : 

  • La certification RNCP (= Répertoire National de Certification Professionnelle) de niveau 6 (qui correspond aux bac+3 et 4). Elle est accordée par France compétences, institution nationale affiliée au Ministère du Travail.
    En bref : elle t’assure un bon niveau de compétences techniques et professionnelles.
  • Le visa licence : c’est un label de qualité. Une formation l’obtient par le ministère de l’Enseignement supérieur, pour 6 ans maximum. Il te garantit un bon niveau académique mais aussi d’insertion. Et te permet aussi de continuer à l’université ou en école avec un master
  • Le grade licence : depuis janvier 2020, les écoles peuvent le demander pour leurs bachelors.
    Pour l’obtenir, le bachelor doit correspondre à des critères très précis : partenariats avec d’es d’autres établissements, qualité de l’enseignement, adossement programme et recherche, ancrage territorial, nombre de profs et de chercheur·euse·s, accueil d’un certain quota de boursiers Crous… 

Distinction entre bachelor, BTS et BUT

Peut-être te poses-tu la question… c’est quoi la différence entre un BTS, un BUT et un Bachelor. D’autant plus que le BUT, formation venue remplacer et compléter le DUT, porte aussi le nom de bachelor : bachelor universitaire de technologie

Pour te répondre, le BTS et le BUT proposent des spécialisations dans un domaine précis.

Du côté bachelor, l’idée est de préparer les étudiants à la vie d’entreprise en leur transmettant un large éventail de compétences, par exemple en management, marketing, gestion, culture d’entreprise ou encore en affaires internationales… En troisième année, le bachelor ouvre cependant la voie vers de la précision avec une spécialisation métier (ressources humaines, banque, international, développement durable…) ou sectorielle (luxe tourisme…). Finalement, les diplômé·es d’un bachelor sortent avec plusieurs options de métier s’offrant à elle et eux

Enfin, le bachelor a une résonance plus internationale et sera potentiellement plus facilement recherché, et reconnu, par une entreprise étrangère.

Bachelor en alternance ? 

C’est carrément possible et même conseillé. Dans tous les cas, ce cursus propose des périodes d’immersion professionnelle, soit sous forme de stages en entreprise ou alors en alternance avec un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.
Attention ! Comme pour toute formation, nous te conseillons de chercher ton alternance le plus tôt possible.

L’idée d’un bachelor en alternance ? Des périodes de cours puis en entreprise qui se succèdent. Donc du théorique puis du pratique. Toute l’année, selon un rythme défini par ta formation. 

Jeune femme en bachelor avec son maître de stage, lui montrant comment améliorer son travail.
Alternance : n’oublie pas de candidater dans ta formation une fois les accords avec l’entreprise passés !

Trois points intéressants de l’alternance : 

  • tu es rémunéré·e ;
  • tes frais de scolarité sont réglés par ton entreprise ;
  • une insertion professionnelle vitesse étoile filante. 

Attention ! L’alternance semble bien sur le papier, cependant, cela te demandera deux fois plus d’investissement, et dans les projets plus “scolaires” à rendre, que ce soit individuels ou en groupe versus les aléas et deadlines du monde professionnel. Il y a des personnes à qui cela conviendra alors que pas du tout pour d’autres et c’est normal : tout le monde est différent et n’appréhende pas le travail de la même manière.

De plus, ce n’est pas exactement le même “monde” : malgré la grande professionnalisation proposée par les bachelors, tu restes un·e étudiant·e qui va en cours. Alors que dans ton entreprise, tu seras potentiellement considéré·e comme un·e pro. Donc : double pression, double statut, double investissement, bref une jonglerie permanente entre les deux “univers”. 

C’est ok si tu ne le sens pas et c’est ok si tu le sens bien.

Ce sont tes choix, ta réussite, ton orientation !

Admission en bachelor

Alors, alors, l’admission ! Vaste sujet, puisque tu peux intégrer un bachelor en post-bac, comme avec un bac+1 ou bac+2. 

Pour ce qui est du général : les admissions se font sur concours pour les écoles de commerce et d’ingénieur, que tu entres en première, deuxième ou troisième année. Cependant, ce ne seront pas forcément des concours pour des bachelors d’autres domaines. Et les exigences diffèrent ensuite selon l’année où tu entres : 

  • en première année : inscription Parcoursup et obtention du baccalauréat obligatoires ;
  • en deuxième année : tu dois avoir validé une année d’études supérieures ;
  • en troisième année : de même, tu dois avoir validé un bac+2 type BTS ou DUT. 

Pour les concours, tu auras en général des épreuves écrites puis orales.

Que faire après un bachelor ? 

Que tu choisisses l’un ou l’autre, ce sera pertinent !

L’insertion professionnelle

Avec les expériences accumulées par tes stages ou alternance(s) + la professionnalisation constante de la formation, tu seras très (très !) armé·e pour entrer dans le monde professionnel !

Trouve le métier de tes rêves avec Génération Zébrée 😉 

La poursuite des études

Selon ton domaine d’études, tu pourras continuer en école de commerce par exemple ! Ou alors en master ou encore en écoles d’ingé, ou encore des formations entre informatique, mode, communicationLes options sont multiples et c’est à toi de dessiner ton chemin ! 😀


On espère que cet article t’aura renseigné·e comme tu voulais ! Dis-nous sur les réseaux sociaux ce que tu souhaites faire comme études ! 

Continue la lecture