Des étudiants et étudiantes de BUT en réflexion.
Temps de lecture : 7 minutes

Dernière mise à jour : 19 décembre 2022.

Hello ! Tu cherches une formation pas trop longue, assez précise, pratique et formatrice ? Viens par ici, on a peut-être ton bonheur : le BUT ! Ah et ne te moque pas de ton oncle qui te parle à chaque fois de DUT. Jusqu’en 2019 le BUT n’existait pas encore 😉

Qu’est-ce qu’un BUT ? 

Les fondamentaux du Bachelor Universitaire de Technologie

Diplôme national, le BUT ou Bachelor Universitaire de Technologie se prépare en trois ans (ou six semestres), généralement en formation post-bac.
Tu repartiras donc de ton BUT avec un bac+3 en poche, 180 crédits ECTS, un grade licence, du système LMD (licence-master-doctorat).

En clair, grâce à ce grade licence :

  1. Ta formation est reconnue au niveau européen,
  2. Tu peux postuler pour le grade d’après, c’est-à-dire le master
  3. Au sein du système LMD, les passages entre les différentes formations sont facilités

Le BUT se prépare en IUT (Institut Universitaire de Technologie), structure interne à l’université. Tu y acquiers des compétences pluridisciplinaires et recherchées par le monde professionnel

Les différences entre BUT et DUT ?

Comme nous l’évoquions en introduction, le BUT a été mis en place récemment. C’est en quelques sortes la fusion entre un DUT (Diplôme Universitaire de Technologie, bac +2) et une licence pro (bac +3).
L’idée ? Rendre ces études plus fluides et davantage reconnues. En fait, le BUT est comme un DUT dont touts les curseurs seraient poussés : plus complet, plus formateur, plus pro et donc… plus long. D’ailleurs comme le BUT se fait en trois ans : tu n’auras pas à passer en licence pro pour envisager une troisième année. De plus, le BUT reste parfaitement à l’image de son prédécesseur au niveau du lien avec les entreprises, travaux pratiques, concentration sur la techno… C’est un DUT upgraded, optimisé. 

Un DUT sous stéroïdes quoi.

/!\ à garder dans un coin de ta tête : pour faciliter les changements d’orientation, le DUT reste un diplôme intermédiaire. Il est remis à la fin de la deuxième année de BUT. /!\

Les évolutions entre DUT et BUT

Quelques changements d’appellations ont eu lieu entre DUT et BUT. Ainsi les “options” sont devenues des “parcours” et les anciennes “spécialités” sont désormais des “mentions”.

Traduction (si jamais) : tu peux faire un BUT mention GEA parcours Contrôle de gestion et pilotage de la performance (CG2P).
Pour info, tu choisis ton parcours à la fin de la première année pour commencer en deuxième. 

Etudiant en BUT qui réfléchit sur son PPP.
Etudiant de BUT réfléchissant à son orientation. © Pexels

Les mentions et parcours en BUT

Il existe en tout 24 mentions et 86 parcours de BUT. Voici les 24 mentions : 

  • Carrières Juridiques (CJ) ;
  • Génie électrique et informatique industrielle ;
  • Carrières Sociales (CS) ;
  • Génie industriel et maintenance ;
  • Chimie ;
  • Génie Biologique (GB) ;
  • Gestion des entreprises et des administrations (GEA) ;
  • Génie Civil – Construction Durable (GCCD) ;
  • Gestion Administrative et Commerciale des Organisations (GACO) ;
  • Génie chimique – Génie des procédés (GCGP) ;
  • Informatique ;
  • Génie Mécanique et Productique (GMP) ;
  • Information et communication (Infocom) ;
  • Hygiène, Sécurité, Environnement (HSE) ;
  • Management de la Logistique et des Transports (MLT) ;
  • Métiers du Multimédia et de l’Internet (MMI) ;
  • Mesures Physiques (MP) ;
  • Métiers de la Transition et de l’Efficacité énergétiques (MT2E) ;
  • Qualité logistique industrielle et organisation (QLIO) ;
  • Packaging, Emballage et Conditionnement (PEC) ;
  • Réseaux et Télécommunication (R&T) ;
  • Science et génie des matériaux (SGM) ;
  • Science des Données (SD) ;
  • Techniques de Commercialisation (TC)

La formation en BUT

Des enseignements pratiques et généraux

En BUT, tu retrouveras le même fonctionnement qu’en licence, avec des cours magistraux (CM), des travaux dirigés (TD) et des travaux pratiques (TP). Le contenu de la formation ne sera pas le même selon ta spécialisation (= le parcours choisi), cependant l’enseignement sera toujours à l’équilibre entre enseignements techniques et professionnels et enseignements généraux (= culture générale et langues). En effet, la moitié (environ) de tes heures sera consacrée aux enseignements pratiques et à des mises en situation professionnelle. Quant aux évaluations des connaissances, cela se passera notamment en évaluations professionnelles. L’idée étant de te permettre une insertion professionnelle facile au sortir de ta formation, si tel est ton désir. 

Cependant, à la différence de la licence, le BUT favorise ce qu’on appelle le “mode projet”, ou projet tutoré : 600 heures sont prévues durant ta formation pour cela.
Aussi tu auras environ 6 mois de stage en entreprise à faire durant ta formation. On arrive à un total de 30-35 heures par semaine (sans prendre en compte le travail perso). Sur les trois années, cela te fait entre 1800 et 2000 heures. Tes profs travailleront dans la recherche, dans l’enseignement ou encore dans une entreprise. 

Les compétences à acquérer en BUT

En Bachelor Universitaire de Technologie, chaque cours doit t’aider à t’approcher de l’acquisition d’une ou plusieurs compétences

Durant ton bachelor, tu auras plusieurs compétences à acquérir : les compétences communes et les compétences spécifiques. Les compétences communes sont générales, et les mêmes donc, pour tous les parcours. Les compétences spécifiques, en revanche, sont acquises durant les parcours (de spécialisation) : par exemple, en BUT informatique, tu vas travailler les compétences communes à tous les BUT Informatique puis tu choisiras par exemple le parcours Réalisation d’applications : conception, développement, application. Il y aura des compétences que tu approfondiras quand ton ou ta pote du parcours Administration, gestion et exploitation des données en approfondira d’autres. 

Petit rappel utile (ou PRU) : la compétence est une automatisation intellectuelle ou gestuelle. Elle est évaluée grâce à une “performance”, c’est-à-dire l’application d’une ou plusieurs compétences dans une situation précise donnée. 

Alternance et stages en BUT

Stages et alternance se marient bien avec le BUT et facilitent grandement l’insertion professionnelle. 

Alternance

Tu peux commencer ton alternance dès la première année de BUT, sur les trois ans. Tu peux entrer dans un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation, mais attention : ce n’est pas la même chose ! Et en fonction de ta situation, tu verras ton volume horaire se réduire de 15 à 20% pour laisser de la place au temps en entreprise. 

BUT Bachelor universitaire de technologie
BUT Bachelor universitaire de technologie

Les stages

En formation initiale, tu as environ 6 mois de stage à faire. Pour rappel, pour les deux du fond qui ne suivent pas : un stage est une période de formation pratique en milieu professionnel qui te permettra de mettre en pratique les connaissances et les compétences acquises dans le cadre de tes études.

Le projet professionnel et personnel & le SAÉ en BUT 

Le projet professionnel et personnel (ou PPP)

Le PPP est un document écrit où tu mènes une réflexion sur la possible fusion entre tes ambitions personnelles et professionnelles et la vie réelle en entreprise. L’idée est vraiment d’enquêter, finalement sur le possible futur que tu pourrais t’offrir et comment faire pour y parvenir. Pourquoi es-tu dans ces études ? Qu’est-ce qui t’anime ? Quels métiers te tentent ? Es-tu bien renseigné.e sur ces métiers ? Voici certaines des questions auxquelles tu devras répondre pour te projeter dans le futur

Objectifs du projet professionnel et personnel (PPP) 

  • t’aider à définir ou préciser un projet de vie pro,
  • réfléchir à ton orientation de manière cohérente,
  • te confronter le projet aux réalités du monde professionnel,
  • développer une réflexion critique, en questionnement, vis à vis des informations multiples, subjectives et parfois contradictoires que tu recueilleras dans cette fabuleuse enquête,
  • te permettre de changer d’avis sur ta position première en conscience : il n’y a pas de mal à réajuster son opinion, tant que la réflexion est construite. C’est même une bonne chose : l’idée, c’est de trouver le métier qui te plaît ! Et une enquête implique de chercher des réponses… celles-ci pouvant être différentes de ce que tu pensais !

Si tu commences ton BUT juste après le bac, tu auras l’occasion de commencer ton PPP durant la première année : tu verras bien au fur et à mesure si tu es fait.e pour ce BUT particulièrement ou pas. Les adultes attendent des arguments solides et une réflexion : n’hésite pas à leur en donner, à leur prouver par a + b que tout va bien ou que tout ne va pas bien…

D’ailleurs c’est valable dans la vie en général, si tu peux donner des arguments factuels, vérifiables, c’est toujours bien. Une enquête, quoi. Dis-toi : que ferait le grand Sherlock Holmes pour prouver telle ou telle chose ? Les adultes (Lestrade ?) n’auront qu’à bien se tenir 😉

En bref : le PPP est un document fil rouge de ton cursus. Il t’aide à voir tes propres évolutions, tes changements de chemin, de réflexion

Interventions et actions pédago du PPP

Pour t’aider dans ton enquête, des interventions de professionnel.les et autres actions pédago sont prévues, par exemple : 

  • La réalisation d’un bilan personnel : mieux se connaître et donc mieux réussir ;
  • S’initier à la recherche documentaire : marché de l’emploi, évolution, et entreprises proches ;
  • Découvrir des structures sur l’emploi et la formation : la Cité des Métiers, la Chambre de Commerce et d’Industrie…;
  • Rencontrer des professionnel.les et dirigeant.es d’entreprises, prendre des contacts de pro, visites d’entreprises ;
  • Réfléchir sur ta poursuite d’études et les trajectoires professionnelles ;

Pas mal, pour mener l’enquête, right Sherlock

Cette liste n’est absolument pas exhaustive. 

Le SAÉ en BUT

Voici un nouvel outil (brillant !) pédagogique : les SAÉ, il s’agit des initiales de Situations d’Apprentissage et d’Évaluation. Qu’est-ce donc ? Well, à la place d’un contrôle écrit ou oral, parfois bête et méchant, on te propose plutôt une mise en situation pratique, individuelle ou collective : l’évaluation se fonde sur ta performance durant la situation. Cela te permettra de montrer que les compétences recherchées sont bien acquises. 

La pédagogie en mode projet est très utile en BUT.
Etudiants et étudiantes de BUT travaillant en collectif sur une SAÉ. © Pexels

Si c’est brillant, c’est parce que le par cœur, beaucoup de personnes peuvent le faire sans comprendre. Par contre, mettre les personnes devant une situation pratique, cela permet de contrôler les savoir-être, savoir-faire autant que les savoirs acquis par les étudiant.es. Les interros écrites ne servent qu’à valider les savoirs. Or, ici, tout n’est pas théorique ! Le savoir vit, se pratique ! Et les évaluations en seront d’autant plus intéressantes… 

Et une SAÉ réussie = une compétence de validée pour ton BUT. 

Admission en BUT

Selon le BUT visé, tu devras aller lire attentivement les attendus Parcoursup. C’est en effet une formation sélective passant par cette plateforme. L’idée étant de regarder ton dossier et si cette pré-selection est satisfaisante, tu passeras des tests et-ou entretiens.  

Si jamais tu as d’abord fait une ou deux années en post-bac (licence, classe prépa…), tu peux aussi être admis.e, bien sûr sous réserve de la décision du jury. 

Que faire après un BUT ? 

Après un BUT, tu peux entrer dans le monde professionnel : cette formation te permet en effet d’acquérir l’expérience pour, après trois années de formation, trouver un travail. Surtout si tu as bien bossé ton PPP et que tu sais exactement comment faire ton insertion professionnelle. 

Ceci dit, si tu as l’envie de continuer un peu tes études, c’est très possible également d’entrer en master par exemple, puisque la formation BUT donne un grade licence. Tu auras juste à candidater pour un master ou une école ! 😉 

Tu sais maintenant tout sur le BUT ! N’hésite pas à nous faire part de ton expérience sur nos réseaux sociaux ! Et en attendant, bonne route, l’ami.e !

Continue la lecture