Rentrée 2021 : nos conseils pour bien démarrer l’année

rentrée 2021
Temps de lecture : 7 minutes

Article mise à jour le 19 octobre 2021.

Tous à vos agendas, cahiers et stylos, l’heure de la rentrée a sonné ! Les vacances d’été sont bien finies, on y est… C’est le grand jour ! Génération Zébrée te souhaite une très bonne rentrée 2021. Dans cet article, tu retrouveras tous nos conseils pour bien démarrer cette nouvelle année scolaire ! 

Comment se motiver et bien s’organiser ?

Finies les grandes vacances, retour au lycée, reprise des cours et… objectif bac pour les terminales ! 

Entre le bac et ton orientation post-bac, tu ne vas pas chômer ! Dès le mois de septembre, tu dois être au top sur le travail personnel, mais aussi penser à tes projets, aller à des journées portes ouvertes, découvrir des formations, puis formuler tes vœux sur Parcoursup, préparer le grand oral… Bref, l’année va être intense alors comment faire pour être super bien organisé 😉 ?  Découvre tous nos conseils pour aborder la terminale et les études supérieures avec sérénité ! 

Faire un planning

Changement de rythme et d’organisation, méthodes de travail, calendrier… Être organisé, c’est bien, c’est pour ça qu’il faut avoir un planning de révisions et s’y tenir. Tu peux y apporter des précisions et te fixer des objectifs de mi-parcours. Par exemple, tu révises deux heures chaque soir et il faudra que tu aies totalement révisé toutes les connaissances du premier mois. Ainsi, tu n’auras plus ensuite qu’à les relire avant de te coucher et le tour sera joué. Cette méthode peut être efficace avec certains d’entre vous !

Espace tes révisions

Par exemple, tu travailles sur une matière pendant un temps donné puis tu passes à autre chose. Tu pourras ensuite revenir dessus deux jours plus tard, l’histoire de voir ce que tu as retenu ! Cela te permettra de réviser les connaissances pas totalement acquises. 

Avoir une super hygiène de vie 

Faire du sport, manger équilibré, faire des pauses régulières… C’est important pour bien travailler, rester concentré et mémoriser. Ça peut paraître évident et pourtant ça reste une méthode conseillée.

Laisse ton cerveau respirer

Si tu veux être efficace, il faut respecter ton cerveau et reconnaître qu’il ne peut pas tout le temps être au maximum de ses capacités. Et oui la mémoire a besoin de temps pour bien retenir, donc si tu ne retiens pas tout d’un coup, ce n’est pas grave. 

Quand tu satures, prends le temps de faire autre chose, de dormir, de respirer, de voir des amis… C’est important de ne pas s’enfermer sur soi-même pour conserver un certain bien-être personnel et donc la forme. C’est une méthode basique, mais encore une fois, pas forcément si évidente à mettre en place.

Vie étudiante : trouve l’association qui te correspond

Génération Zébrée te propose ses tips pour bien démarrer ta année d’étudiant. Sport, culture, humanitaire, s’engager dans une association c’est un vrai plus personnel et professionnel ! Dans ton école ou sur ton campus, tu auras l’embarras du choix. Des associations, il y en a vraiment pour tous les goûts !

À l’université comme dans les écoles, la majorité des établissements disposent d’au moins une association étudiante. Bien sûr ce n’est pas obligatoire, cependant, intégrer une association est vivement encouragé. C’est notamment le cas des écoles de commerce dont certaines proposent des parcours adaptés, mais aussi des écoles d’ingénieurs qui comptent de nombreuses assos. Mais pour profiter pleinement de cette expérience, renseigne-toi dès le début de la rentrée 2021-2022.

Pour avoir un bon panorama tu peux aller aux forums des associations qui se tiennent traditionnellement en début d’année scolaire. Les bureaux de la vie étudiante (BDE) ou les Maisons des étudiants proposent aussi des annuaires locaux. Prends le temps de t’informer et surtout d’aller à la rencontre des bénévoles, ce sont eux qui te donneront envie (ou non !) d’intégrer leur association.

Participez aux événements festifs pour faire de nouvelles rencontres

Les événements festifs organisés par certaines structures peuvent être une super porte d’entrée. C’est parti pour les soirées et le week-end d’intégration. Rien de mieux pour rencontrer de nouvelles personnes et créer de véritables amitiés !

Crée ta propre association étudiante

Si tu ne trouves pas ton bonheur parmi l’offre de ton campus, avec quelques amis, tu peux lancer ta propre asso ! Des structures comme Animafac peuvent t’accompagner dans la création. Renseigne-toi aussi du côté de ta  ville et ta région et aussi du CROUS, certains services sont dédiés aux initiatives étudiantes !

Comment financer ses études ?

Travailler en parallèle de ses études

Si tu en as la possibilité, les jobs étudiants sont un bon moyen de payer ta formation et d’améliorer la qualité de vie… C’est aussi l’occasion d’avoir une première expérience dans la vie professionnelle.

L’alternance est un dispositif idéal pour financer ton année scolaire. Avec le contrat de professionnalisation ou d’apprentissage, l’entreprise finance directement les frais de scolarité tout en te permettant d’évoluer professionnellement. En plus, tu auras un salaire ! Aujourd’hui l’alternance est possible dans une multitude de cursus, du BTS au master et de nombreuses grandes écoles qui proposent également des parcours en apprentissage.

Faire un prêt étudiant 

Lorsque tu ne peux pas bénéficier d’une aide financière de tes parents, entre les frais de scolarité, le loyer, les transports, les factures du quotidien et les loisirs, les études supérieures peuvent coûter cher… 

Tu as donc la possibilité de trouver des solutions adéquates pour mener à bien tes projets. De nombreux étudiants ont fait le choix de parier sur leur avenir en finançant intégralement leur scolarité via un prêt. Cependant cette décision doit être mûrement réfléchie…

Ces aides étudiantes à connaître absolument !

La plus connue des aides étudiantes est la bourse, elle est attribuée par le Crous qui propose des BCS (Bourses sur Critères Sociaux) selon ta situation financière et familiale, ainsi que la distance entre ton domicile et ton lieu d’études. Ces bourses peuvent conduire à l’exonération des droits d’inscription à la fac et de la CVEC (contribution de vie étudiante et de campus) tout en donnant une priorité sur les logements étudiants gérés par le Crous. 

Selon ta situation, tu peux bénéficier d’aides financières proposées par les Crous, l’Etat ou encore les régions, on retrouve par exemple :

  • Les aides au logement
  • L’aide à la mobilité Parcoursup
  • L’aide au permis de conduire pour les apprentis
  • Les aides des régions et des outre-mer

Les autres aides financières

  • Des bourses spécifiques à ta formation peuvent aussi faciliter le financement de tes études. Une des plus connues est l’allocation pour la diversité dans la fonction publique, aidant les étudiants qui visent les concours d’entrée dans l’administration française. Si tu souhaites faire tes études dans le domaine du social et du médical, des aides sont allouées par les conseils régionaux.
  • On peut d’ailleurs ajouter l’aide au mérite pour les étudiants boursiers ayant décroché une mention très bien au baccalauréat et s’inscrivant dans un établissement d’enseignement supérieur. 
  • Pour ceux et celles qui seraient tentés par un projet d’études à l’étranger, penchez-vous sur les conditions et les avantages de l’aide à la mobilité internationale et de l’allocation Erasmus
  • Il existe aussi le Fonds National d’Aide d’Urgence aux étudiants, même pour ceux initialement non-boursiers qui sont en situation de précarité financière. Il faut se renseigner auprès du bureau « assistance sociale » de l’école ou de la fac.

Les bonnes nouvelles de la rentrée 2021 

Le montant des bourses Crous augmente pour tous les échelons

Bonne nouvelle si tu es un étudiant boursier, le montant des bourses Crous sur critères sociaux augmente pour l’année 2021–2022 ! Cette hausse concerne tous les échelons de bourse.

Pour rappel, tu dois constituer un dossier social étudiant (DSE) pour demander une bourse Crous. Quand ton dossier sera traité, tu recevras une notification conditionnelle indiquant l’attribution ou le rejet de ta demande de bourse. Cette notification devient définitive quand le Crous reçoit le justificatif de ton inscription de la part de ton futur établissement d’enseignement supérieur.

Pour les étudiants les plus précaires

Depuis le début de la crise sanitaire liée au covid-19, de nombreux dispositifs d’aide ont été instaurés pour venir en aide aux jeunes étudiants dans le besoin comme par exemple :

- Une aide ponctuelle de 150 € versée à tous les étudiants boursiers en décembre 2020

- Le gel consécutif des frais d’inscription et des loyers des logements du Crous sur l’année 2020-2021

- Les tickets U à 1 €, destinés aux étudiants boursiers depuis la rentrée 2020

- La possibilité de réviser la situation des étudiants boursiers lorsque les ressources familiales ont baissé en raison de la crise

- Le doublement des fonds d’aide d’urgence du Crous

Tu cherches toujours une formation pour la rentrée 2021-2022 ? 

La phase complémentaire de Parcoursup s’est achevée le mardi 14 septembre 2021, les candidats ne peuvent plus formuler de vœux. Pas de panique, d’autres solutions existent pour ne pas perdre ton année.

En effet, Parcoursup n’est pas indispensable pour s’inscrire dans l’enseignement supérieur. Et oui la plateforme ne regroupe pas toutes les formations… Tu peux donc contacter directement les établissements pour savoir s’il leur reste des places et si elles peuvent t’accueillir ! De plus, certaines formations recrutent encore en alternance. Dans ce cas, il te faudra vite trouver une entreprise d’accueil.

Autre option, de nombreuses écoles organisent des rentrées décalées, entre janvier et mars, pour les étudiants qui souhaitent se réorienter. Généralement, presque toutes les formations sont accessibles : BUT, licences, écoles de commerce ou d’ingénieurs… Pour cela, renseigne-toi vite auprès des formations pour connaître les modalités de la rentrée décalée. Cette option te permettra de ne pas perdre de temps pour intégrer un cursus, mais attention il faudra rattraper ton retard en cours ! Cependant certaines écoles proposent un programme spécifique pour les rentrées décalées.

Et les vacances dans tout ça ?

Vacances de la Toussaint 2021, vacances de Noël 2021, vacances de printemps 2022… Autant que celui de Parcoursup ou du bac, le calendrier des vacances scolaires est très attendu par les élèves et les étudiants ! Alors, à quels moments dans l’année pourras-tu t’accorder un petit break à la maison, planifier de « vraies » vacances ou bien, au contraire, organiser un planning de révisions intensives ? 

Génération Zébrée te révèle les dates officielles des vacances scolaires 2021-2022 pour toutes les académies de France (zone A, B et C) ! Voici le calendrier des vacances scolaires 2021-2022 publié par le ministère de l’Éducation nationale. Tu vas pouvoir avoir un aperçu clair des semaines de pause tout au long de ton année scolaire. 

Voila maintenant tu es prêt pour attaquer cette super année, good luck 😉 ! 

Les métiers de l’électricité : une filière qui a de l’avenir !

Les métiers de l'électricité : une filière qui a de l'avenir !
Temps de lecture : 7 minutes

Article mise à jour le 25 mars 2022.

Le savais-tu ? Aujourd’hui, plus de 600 000 personnes occupent l’un des nombreux métiers de l’électricité. Et oui, il n’y a pas que des électriciens… Nous vivons dans un monde de plus en plus connecté, et pour cela il faut que le courant passe. Et pourtant, 30% des emplois ne trouvent pas de candidat… Alors go vers les formations adaptées ! Génération Zébrée et le syndicat professionnel SERCE te partagent ce bon plan pour t’aider à trouver un travail facilement dans un secteur qui recrute à fond, en lien avec les nouvelles technologies et la transition écologique. Prêt à découvrir des jobs branchés ? 

En route pour la transition numérique et énergétique… 

Tu as envie de devenir acteur du monde de demain ? La filière électrique est en pleine transformation car elle doit répondre à plusieurs défis : la crise environnementale et la révolution technologique. Et c’est d’ailleurs la préoccupation principale du SERCE et de son réseau d’entreprises de la transition énergétique et numérique.  

La filière électricité : des métiers toujours plus verts !

Pour commencer, partons de la base : la production d’énergie. En France, l’électricité provient essentiellement du nucléaire et des énergies renouvelables (barrages hydrauliques, combustion de bio-déchets, éoliennes ou panneaux solaires). La part des énergies fossiles (gaz, charbon, pétrole) est ultra minoritaire, et c’est tant mieux pour préserver la couche d’ozone ! Ainsi donc, les ingénieurs électriciens les plus recherchés sont ceux qui ont une spécialité dans le nucléaire, l’énergie marine ou solaire. 

Des électriciens posent des panneaux solaires.

Mais c’est tout au long de l’acheminement de l’électricité jusqu’aux lieux de consommation que l’on retrouve des professionnels préoccupés par la crise écologique. En effet, la mission commune à l’ensemble des métiers de l’électricité est sans aucun doute de faire le maximum d’économies d’énergie. Il s’agit d’un excellent argument de vente pour les responsables d’affaires car les clients calculent les coûts sur le long terme. De leur côté, les installateurs, techniciens et ingénieurs font en sorte d’économiser la ressource. Enfin, les agents et techniciens de maintenance ont un rôle essentiel pour prolonger la durée de vie des équipements, que ce soit en faisant des contrôles réguliers pour anticiper les dysfonctionnements, ou bien en assurant les réparations en cas de panne. 

Indirectement, il est possible d’avoir une action en faveur de l’environnement. Ainsi, c’est grâce aux installateurs en éclairage public et équipements urbains que l’on retrouve des bornes en libre-service pour les vélos et véhicules électriques. Ils participent grandement à changer les comportements, en incitant le plus grand nombre à avoir recours aux mobilités douces ! Autre exemple : dans le BTP (bâtiment travaux publics), les installateurs en génie climatique peuvent se spécialiser dans les énergies renouvelables. A la suite d’un diagnostic d’un bâtiment industriel, d’un commerce ou autre, ils installent des systèmes plus performants (pompe à chaleur, récupérateur d’eau ou de chaleur, etc.), assurent les réglages et la maintenance pour que les conditions de confort et les consommations soient optimisées. 

Bref, si tu as la fibre écolo, il existe de nombreux métiers qui permettent d’agir concrètement pour la planète ! D’ailleurs, les dérèglements climatiques sont eux aussi pourvoyeurs d’emplois… En effet, les monteurs réseaux sont souvent à côté des pompiers en cas de catastrophe naturelle (incendies, inondations, tempête, etc.). Ils font partie des héros qui interviennent pour les populations sinistrées ! Rétablir le courant est en effet indispensable pour pouvoir assurer les besoins de base comme se nourrir, se laver, s’éclairer, communiquer ou se déplacer…

Domotique, objets connectés, fibre, data : les métiers de l’électricité à la pointe !

Tu es passionné par les nouvelles technologies ? Bonne nouvelle, les entreprises recherchent des profils comme le tien ! Si 20 ans plus tôt, les électriciens se chargeaient principalement de réaliser des raccordements basiques et du tableau électrique, le métier s’est diversifié. Avec l’arrivée des objets connectés, de la fibre optique et de la data, le courant doit passer partout et tout le temps !

Tous les jours, tu utilises toute la journée des appareils électroniques ou électriques : lumières, ordinateur, smartphone, électroménager, etc. Pour tes déplacements, tu te sers peut-être du tramway, du métro ou d’une trottinette électrique. Heureusement, tu peux compter sur les professionnels qui acheminent l’énergie jusqu’à chez toi, ton bureau ou les lieux que tu fréquentes. Par exemple, il existe désormais des personnes spécialisées dans l’installation de la fibre optique :  du tireur de câble au responsable d’exploitation, en passant par le monteur-raccordeur FttH

L’intervention des installateurs en éclairage urbain, un des nombreux métiers de l’électricité !

Tu entends de plus en plus parler des objets connectés, et peut-être en utilises-tu certains comme une smart TV ou une Apple Watch ? A l’échelle d’une maison, ces équipements interagissent entre eux grâce à la domotique, contraction entre “domus” (le mot “maison” en latin) et “robotique” (ça, pas la peine de t’expliquer). Et quand on regarde un ensemble encore plus vaste, on peut parler de smart city ou ville intelligente. Que ce soit pour connecter un bâtiment ou un quartier entier, les entreprises recherchent désormais des profils polyvalents. Ainsi, l’installateur en éclairage public et équipements urbains ne se contente plus seulement d’allumer la lumière dans les rues et d’intervenir sur les le réseau de distribution électrique. Il doit aussi être en mesure de raccorder des équipements connectés comme les panneaux lumineux, les bornes de recharge de voitures électriques ou les caméras de vidéo-protection, les bornes wifi dans la ville…  

Petits conseils pour rejoindre les métiers de l’électricité

Passionné par l’écologie ou par les nouvelles technologies (ou les deux), tu souhaites rejoindre la filière de l’électricité et de l’énergie ? Tu peux compter sur Génération Zébrée pour connaître tous les débouchés qui s’offrent à toi !

Quels sont les métiers de l’électricité ?

Toi qui pensais peut-être au terme généraliste d’électricien, tu te trompes ! Il existe des dizaines de professions différentes réparties en trois grandes filières : études, affaires et travaux. 

La première désigne tout ce qui est de l’ordre de la conception et de l’ingénierie, que ce soit pour inventer de nouvelles solutions en lien avec les transitions écologique et numérique, pour avoir une représentation visuelle des projets ou pour chiffrer les besoins et les coûts. En choisissant cette voie, tu travailleras sans doute en bureau d’étude. En quoi… ? Il s’agit d’un lieu dédié à l’analyse de données et à l’élaboration de plans, de maquettes ou de dossiers qui orientent les choix techniques d’un projet. On y retrouve le poste d’ingénieur chef de projet, de technicien étude de prix ou encore de dessinateur-projeteur

Ensuite, le domaine des affaires correspond à la partie business. Cela englobe toutes les étapes du cycle de vente, de la prospection à la signature du contrat ainsi que le suivi de projet. L’objectif est bien sûr de satisfaire le client, non seulement en termes de prix mais aussi de réalisation ! ll existe du travail à chaque échelon de responsabilité : assistant, ingénieur d’affaires, directeur commercial d’une agence, d’une région ou d’un pays entier. 

Enfin, la filière travaux regroupe l’ensemble des activités techniques et opérationnelles. Ce sont les métiers de l’électricité les plus connus, car on les rencontre sur le terrain. Certaines fonctions sont liées à l’installation électrique (installateur en éclairage public et équipements urbains, installateurs en génie climatique, monteur-câbleur), tandis que d’autres sont spécialisées dans la maintenance (agents et techniciens de maintenance). Il existe également des postes de managers, comme chef de chantier ou conducteur de travaux. 

Parmi tous ces emplois, nombreux sont les métiers d’avenir ! C’est ainsi que l’on désigne chez Génération Zébrée les professions émergentes ou celles qui cherchent des candidats. C’est pour toi la certitude de trouver facilement un job dans les années futures.
Voici les métiers d’avenir liés au secteur de l’énergie et de l’électricité : 

Bonne nouvelle : il est possible de gravir les échelons au fil d’une carrière ! Ainsi, un ouvrier peut devenir chef d’équipe après plusieurs années d’expérience. Une autre possibilité est de suivre un parcours de formation. Que ce soit en formation initiale ou via un enseignement professionnel, tu seras plus rapidement à l’aise en entreprise.

Quels sont les profils recherchés ? 

Comme tu as pu le voir, les métiers de l’électricité sont variés et ce qui est bien, c’est qu’ils sont accessibles à tous ! 

En effet, certains postes sont accessibles sans le bac comme tireur de câble ou agent de maintenance. Pour le niveau technicien, généralement des études courtes sont suffisantes. Après le baccalauréat, le BTS (brevet de technicien supérieur) ou le BUT (bachelor universitaire technologique) qui remplace le DUT sont les formations conseillées. Enfin, il est possible de rejoindre les fonctions d’encadrement et de direction avec un diplôme d’ingénieur

Il y a des postes d’encadrement ou de direction parmi les métiers de l’électricité.

Pour avoir une expérience pratique, Génération Zébrée te conseille la voie de l’alternance. En fonction de ton profil et de tes besoins, tu peux signer un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation. De plus en plus de formations proposent l’alternance. C’est le cas notamment du CFA ou du lycée professionnel. 

Voici quelques exemples d’études conseillées : 

  • CAP Électricien
  • CAP Installateur en Froid et Conditionnement d’air
  • Brevet professionnel Installateur, dépanneur en froid et conditionnement d’air
  • BEP Installation des Systèmes Energétiques et Climatiques
  • Mention complémentaire Monteur de réseau électrique aéro-souterrains
  • Bac Pro Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés (MELEC)
  • BTS Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés (MELEC)
  • Bac Pro Technicien de Maintenance des Systèmes Energétiques et Climatiques
  • BTS Maintenance des systèmes
  • Bac Pro électrotechnique
  • BTS électrotechnique
  • BTS fluides, énergie et bâtiment 
  • DUT Génie civil – construction durable
  • Titre d’ingénieur spécialisé en matériaux 

Tu croyais que les métiers de l’électricité étaient réservés aux hommes ? Oublie le stéréotype du gars avec ses gros bras et son casque sur la tête… En réalité, la répartition homme/femme évolue depuis plusieurs années, et de nombreuses entreprises cherchent la parité. Bon, on ne va pas se mentir : sur les chantiers, on en est encore loin (et c’est dommage) ! Mais si tu as lu l’article en entier, tu as pu constater qu’il existe de nombreuses façons de rejoindre ce secteur. Du bureau d’étude à la négociation commerciale, en passant par le dessin technique ou le management d’équipe, tu as le choix ! 

J’espère que tu en sais un peu plus sur les métiers de l’électricité, et surtout que cet article t’a donné envie de rejoindre cette filière pleine d’avenir ! Si tu veux creuser le sujet, n’hésite pas à te rapprocher du SERCE et à consulter son site metiers-electricite.com