Master en école de commerce, MBA, MSc : le match a sonné !

Temps de lecture : 4 minutes

Article mise à jour le 30 juillet 2021.

Tu es actuellement en fin de bachelor ou en licence et tu souhaites rejoindre un master en école de commerce ? Il peut être difficile de s’y retrouver entre les différentes formations à BAC+4/+5, c’est pourquoi nous t’aidons à choisir le master en école de commerce qui te convient !

MBA ou Master en école de commerce : comment choisir ?

Les Master of Business Administrations (MBA) sont assez proches des masters en école de commerce. Cependant, les MBA concernent des professionnels souhaitant acquérir de nouvelles compétences alors que les masters d’école de commerce sont fréquentés par des étudiants. En clair, le MBA est plutôt destiné aux salariés qui souhaitent reprendre des études pour avoir un poste de direction ou effectuer une reconversion.

Quelles sont les différences entre un master classique et un Master spécialisé ?

Alors qu’un master classique en école de commerce s’effectue après un BAC+2/+3, les masters spécialisés sont possibles uniquement après un BAC+5. En école de commerce, ces masters spécialisés sont appelés Master of Science (MSc) et ont été créés par la Conférence des grandes écoles (CGE). Les masters spécialisés permettent de se former dans des domaines ou secteur précis (digital, cyber-sécurité…) afin d’acquérir une double voire une triple compétence et ainsi, augmenter les chances d’être recruté. Cependant, les masters spécialisés sont souvent très coûteux (entre 3 000 et 20 000€ l’année).

Dans tous les cas, il est tout à fait possible de cumuler un master classique et généraliste, type Programme Grande Ecole d’une école de commerce et ensuite d’effectuer un master spécialisé dans une autre école afin d’acquérir davantage de compétences. Sache également que certaines écoles de commerce proposent d’effectuer un master spécialisé en dernière année de Programme Grande Ecole.

Comment rejoindre un master en école de commerce ?

Pour intégrer un master en école de commerce en AST (Admissions sur Titres), tu dois au préalable avoir validé un BAC +2/+3 type Bachelor, classe préparatoire, DUT, BTS ou encore Licence. Ensuite, il faudra passer par des concours écrits et oraux qui varient selon les écoles. En règle générale, les étudiants rentrent en année de pré-master car ils sont issus de prépa ou d’autres formations de niveau BAC+2.

En ce qui concerne les masters spécialisés, les conditions d’admissions sont les mêmes que ce soit en alternance ou en formation classique. Le recrutement s’effectue sur dossier, concours écrits et oraux pour les candidats ayant validé un diplôme BAC+5 (par exemple un master).

Enfin, tu peux retrouver tous nos conseils pour rejoindre un master en école de commerce dans cet article !

A la découverte de 8 masters spécialisés en école de commerce !

Audencia : intègre le master spécialisé Acteur pour la transition énergétique 

Si les enjeux environnementaux t’intéressent, ce master spécialisé est fait pour toi ! 

En effet, tu développeras des connaissances dans le domaine de la transition énergétique et tu travailleras sur des projets innovants en partenariat avec des entreprises et des acteurs de la société civile et de l’autorité publique. De plus, ce master spécialisé est classé 6ème au classement des meilleures formations RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) selon Le Point.

EM Lyon : relève des challenges entrepreneuriaux avec le master spécialisé Entrepreneuriat & Management de l’Innovation

Si tu as une âme d’entrepreneur, ce master spécialisé est fait pour toi !  Ce master spécialisé combine innovation et entrepreneuriat et est labellisé par la conférence des grandes écoles. Enfin, un apprentissage en mode projet te permet de conduire concrètement une action d’innovation avec différentes séquences d’apprentissage, le tout avec plus de 1600 entreprises partenaires.

EM Normandie : intégrer le Msc international logistics and port management pour une formation de pointe 

Le MSc International Logistics and Port Management forme des professionnels experts dans le domaine portuaire, que ce soit en termes de logistique, d’opération ou de transport. Les cours sont dispensés en anglais et tu seras formé au cœur du pôle de logistique international du Havre.

Excelia : le marketing digital n’aura plus de secret pour toi avec le Master of Science Marketing Digital

Cette spécialisation te formera aux métiers du marketing digital et les cours sont assurés par des experts de leur domaine. De plus, les étudiants ont à réaliser des projets avec des entreprises partenaires permettant de se confronter à des situations de leur future vie professionnelle. Enfin, ce MSc peut s’effectuer en alternance pour un côté encore plus professionnalisant !

EDHEC : deviens un pro des marchés financiers en suivant le master of science en marchés financiers 

Le MSc en marchés financiers est un programme conçu pour donner une connaissance approfondie des principaux concepts de la finance liés aux actions, aux obligations, aux produits dérivés et aux investissements alternatifs, ainsi que des outils analytiques utilisés dans le secteur. Selon le classement 2021 du Financial Times, c’est le 5ème meilleur master en finance du monde.

Grenoble EM : acquiers des connaissances de pointes en technologies et innovations

Ce master spécialisé Manager d’affaires à l’international « Technologie et Innovation » est destiné aux profils plutôt scientifiques qui souhaitent développer des compétences technico-business. Avec une pédagogie fondée sur l’initiative, le tutorat et l’immersion professionnelle, ce master permet d’acquérir des compétences en management international. L’insertion professionnelle est très importante puisque 93% des étudiants trouvent un emploi en moins de 2 mois !

HEC Paris : deviens un spécialiste de la data avec le Msc Data science for business 

Ce MSc réalisé en partenariat avec l’Ecole Polytechnique apporte des compétences techniques approfondies ainsi qu’une vision stratégique des enjeux liés à la digitalisation de l’économie et au big data. De plus, ces deux établissements bénéficient d’une réputation internationale.

Skema : deviens un expert de la gestion de patrimoine avec le master spécialisé Manager en Gestion de Patrimoine Financier

Ce master spécialisé te donnera une formation de haut niveau dans le domaine juridique et de la gestion de patrimoine. De plus, il permet d’accéder au métier de conseiller en investissement financier et de passer l’examen de la certification AMF (Autorité des Marchés Financiers). Enfin, ce parcours en alternance te permet d’évoluer plus rapidement dans le monde professionnel.

Les classements des meilleurs MBA, Msc et Masters

Top 5 des masters en Finance

RangFormationÉtablissement
1Master 2 Banque FinanceUniversité Paris 1 Panthéon-Sorbonne (École d’Économie de la Sorbonne) 
2Magistère Banque Finance AssuranceUniversité Panthéon-Assas (Paris II)
3Master Ingénierie Statistique et Financière (en Apprentissage)Université Paris-Dauphine PSL
4Magistère de FinanceUniversité Paris 1 Panthéon-Sorbonne (École de Management de la Sorbonne)
5MSc in FinanceEDHEC Business School 

Top 5 des masters en Digital Marketing et Data Analytics

RangFormationÉtablissement
1Mastère Spécialisé Marketing et Data AnalyticsNEOMA Business School 
2Mastère Spécialisé Digital Business StrategyGrenoble EM
3MSc in Digital Marketing & Data Scienceemlyon business school
4MSc Digital Marketing & SalesKEDGE Business School 
5MSc in Marketing and Digital MediaESCP Business School 

Top 5 des masters en Entrepreneuriat

RangFormationÉtablissement
1Mastère Spécialisé CENTRALE-ESSEC Entrepreneurs (MS ENTREP)CentraleSupélec / ESSEC Business School
2Mastère Spécialisé EntrepreneursGrenoble EM
3Mastère Spécialisé Entrepreneuriat & Management de l’Innovationemlyon business school 
4MS Innover et EntreprendreESC Business School
5MSc X-HEC EntrepreneursHEC 

Source des classements : Classement Eduniversal des Meilleurs Masters, MS et MBA

Tout savoir sur le Programme Grande Ecole !

Tout savoir sur le Programme Grande Ecole !
Temps de lecture : 4 minutes

Article mise à jour le 23 juillet 2021.

Tu es actuellement étudiant en BAC+2 ou BAC+3 et tu souhaites rejoindre une école de commerce ? Si tu effectues les concours en AST ou après prépa, tu rejoindras très certainement le fameux Programme Grande Ecole (PGE) d’une école de commerce. Mais le Programme Grande Ecole, kézako ?

Qu’est qu’un Programme Grande Ecole ?

Le Programme Grande Ecole fait référence au programme Master BAC+5 des écoles de commerce. Ce Programme Grande Ecole peut débuter à BAC+3 et durera donc 3 ans ou peut débuter à BAC+4 et à ce moment-là, il ne durera que 2 ans. En revanche, le Programme Grande Ecole peut être rallongé d’un an si tu fais le choix d’effectuer une césure. La césure a lieu généralement entre le master 1 et le master 2.  Cette année sabbatique peut te servir pour engranger de l’expérience professionnelle ou encore pour voyager mais dans tous les cas cela te permet de conserver ta place dans l’école à la rentrée.

Le Programme Grande Ecole a pour objectif de former de futurs managers d’entreprise. Aussi, même si le Programme Grande Ecole comprend un tronc commun et est donc généraliste, durant tes deux dernières années de master tu te spécialiseras dans des domaines comme la finance, la gestion, l’audit, le marketing, la communication ou encore les ressources humaines. En terme de rythme, tu auras généralement une vingtaine d’heures de cours par semaine, ce qui te laissera du temps pour te consacrer à d’autres projets (assos, projets de groupe…).

Toutes les écoles de commerce n’ont pas de Programme Grande Ecole. En effet, c’est le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche qui délivre ce grade en fonction de différents critères (sélectivité de l’école, contenu pédagogique et professionnel de la formation, insertion professionnelle des diplômés ou encore dimension internationale). En outre, le Programme Grande Ecole offre une formation de qualité reconnue par l’Etat ainsi que par les entreprises.

Les autres programmes de formation en école de commerce

En école de commerce, il existe d’autres programmes de formations différents du Programme Grande Ecole : 

  • le Bachelor : débute en post-bac, il dure 3 ans et délivre un diplôme à BAC+3. Il correspond à 180 crédits ECTS et est donc l’équivalent d’une licence à l’université. Enfin, les bachelors sont très variés et peuvent être orientés management, marketing, communication, commerce international…
  • le BBA (Bachelor of Business Administration) : débute à partir du post-bac et délivre un diplôme à BAC+4, il est également possible de l’intégrer à BAC+2. C’est une formation très tournée vers l’international où la quasi-totalité des cours sont enseignés en anglais. Les trois premières années sont généralistes et il est possible de se spécialiser en quatrième année avec des options qui diffèrent selon les écoles. De plus, certains établissements proposent de l’alternance en troisième ou quatrième année.
  • le MBA (Master of Business Administration) : accessible à BAC+4/+5, c’est un diplôme surtout orienté pour les formations continue qui concerne les professionnels souhaitant accéder à des postes de hautes responsabilités et est également très tourné vers l’international. 

3 raisons d’opter pour un Programme Grande Ecole

Développer ton réseau et tes expériences professionnelles 

Outre la qualité des cours et la diversité des intervenants, le Programme Grande Ecole des écoles de commerce présente plusieurs atouts. Tout d’abord, cette formation te fera bénéficier d’un réseau d’anciens diplômés pouvant aller jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’alumni (46 000 à l’EDHEC par exemple) ! Ce réseau professionnel est très utile et te servira par la suite pour trouver beaucoup plus facilement des stages car en école de commerce, tu auras en général au moins 12 mois de stage à effectuer. Ces expériences professionnelles te permettront par la suite d’être compétent avant même la fin de ta formation et donc de rentrer rapidement sur le marché du travail !

Vivre une (ou plusieurs !) expérience(s) à l’international

Les Programmes Grandes Ecoles sont dorénavant systématiquement tournés vers l’international. Outre le fait que plusieurs Programmes Grandes Ecoles proposent une formation 100% en anglais (c’est le cas d’Audencia avec son parcours english track), toutes les écoles te proposeront une expérience à l’international. En effet, cette expérience au-delà des frontières françaises te permettra de progresser dans la langue du pays, de découvrir un autre mode de travail ainsi qu’une nouvelle culture. C’est une opportunité qui peut même se présenter à toi plusieurs fois pendant ton Programme Grande Ecole ! 

La vie associative : te former tout en créant du lien

Un des grands avantages du Programme Grande Ecole est la vie associative en école de commerce. En effet, les associations ont une place importante au sein des écoles de commerce, en intégrer une est parfois obligatoire selon les écoles. Cependant, en Programme Grande Ecole, les associations disposent généralement d’un budget conséquent ce qui te permet de réaliser de grands projets que tu peux ensuite valoriser dans tes expériences associatives. Tu souhaites organiser des évènements au sein de ton école ? C’est l’occasion de rejoindre le BDE (Bureau Des Étudiants) afin de participer à l’organisation de la vie étudiante sur ton campus (organisation du weekend d’intégration, des soirées…) ! Tu es sportif ou tu souhaites encourager les clubs sportifs de ton école ? Tu peux rejoindre le BDS (Bureau Des Sports) afin de prendre part à l’aventure ! Si tu n’aimes pas le sport, pas de panique, il y en a pour tous les goûts ! Par exemple, le Programme Grande Ecole de l’EM Normandie propose plus de 100 associations afin de réaliser des projets de groupes dans tous les domaines (musique, mode, humanitaire, entreprenariat, gastronomie…) ! 

Enfin, cette expérience étant très formatrice sur le plan professionnel, les recruteurs sont attentifs aux candidats ayant participé à la vie associative de leur école.

Nos conseils pour intégrer un Programme Grande Ecole !

Les candidatures en Programme Grande Ecole sont ouvertes à tous les étudiants ayant validé au moins un BAC+2. Il n’est pas nécessaire de passer par une classe préparatoire pour intégrer un Programme Grande Ecole. Cependant, les meilleures écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESCP) recrutent quasi exclusivement des élèves de classes préparatoires.

Les formations permettant d’accéder au PGE

  • Prépa ECG (économique et commerciale voie générale)
  • Prépa ECT (économique et commerciale voie technologique)
  • Prépa littéraires via la BEL (banque d’épreuves littéraires)
  • Licence de Gestion
  • Licence d’Economie
  • Licence de Droit
  • DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations)
  • DUT Informatique
  • DUT TC (Techniques de commercialisation)
  • BTS Communication
  • BTS CGO (Comptabilité et Gestion des Organisations)
  • BTS CI (Commerce International)
  • BTS MCO (Management Commercial Opérationnel)
  • BTS NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client)
  • BTS TC (Technico Commercial)
  • BTS SAM (Support à l’Action Managériale)

Afin de te préparer au mieux pour intégrer un Programme Grande Ecole, nous te conseillons tout d’abord d’éveiller ta curiosité en te renseignant sur l’actualité du monde économique et des grandes entreprises françaises. En effet, lors des oraux pour intégrer une école de commerce, il peut y avoir certaines questions pour tester ton niveau de culture générale.

Enfin, tu peux retrouver tous nos conseils pour intégrer un Programme Grande Ecole dans cet article !

Classement des Programmes Grandes Ecoles 2021

Rang 2020Ecole
1HEC 
2ESSEC
3ESCP
4EDHEC
5EM Lyon
6Skema
7NEOMA Business School
8Grenoble
9IESEG
10Kedge
11Rennes SB
12Audencia
17Excelia Business School
21EM Normandie
30ISG
(selon l’Etudiant)

Comment intégrer une école de commerce via les admissions sur titre ?

Comment intégrer une école de commerce en admissions sur titre ?
Temps de lecture : 4 minutes

Article mise à jour le 13 juillet 2021.

Tu es actuellement lycéen ou étudiant et tu souhaites intégrer prochainement une école de commerce ? Tu devras sûrement passer par les admissions sur titre, aussi appelées admissions parallèles. Il s’agit d’une une procédure de recrutement d’étudiants à BAC+2, BAC+3 ou BAC+4. En effet, ces admissions sur titre permettent de rejoindre le Programme Grande Ecole d’une école de commerce en AST 1 (Licence 3) ou AST 2 (Master 1).

Les voies pour rejoindre une école de commerce

Intégrer une école de commerce post bac

Tu souhaites rejoindre une école de commerce en bachelor juste après le baccalauréat ? C’est tout à fait possible mais il faut préparer des concours pendant ton année de terminale ! Le plus connu est le concours ACCES qui regroupe 3 écoles de commerce dont l’IESEG. Tout d’abord, l’avantage de rejoindre une école de commerce en post-bac après le lycée est de pouvoir s’imprégner rapidement des matières et de l’atmosphère qui entoure le monde du commerce. De plus, certains étudiants effectuent l’intégralité de leurs études supérieures dans un seul établissement ce qui permet de ne pas avoir à repasser de concours par la suite. Cependant, cette stratégie est onéreuse quand on connaît les frais de scolarité pour s’inscrire en école de commerce.

Effectuer une classe prépa pour rejoindre une écoles de commerce 

Après une classe préparatoire, tu peux rejoindre une école de commerce à BAC +3. Premièrement, le concours des préparationnaires est différent de celui des candidats en admissions sur titre. Certes, la classe préparatoire est très exigeante mais elle permet d’intégrer une école de commerce et de découvrir une vraie méthode de travail. De plus, pendant ces 2 ans, les candidats sont entraînés uniquement pour passer ces concours, ils sont donc très bien préparés. Enfin, les colles (interrogations orales régulières en prépa) permettent aux candidats de CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles) d’être très à l’aise à l’oral, ce qui est un plus en vue des oraux.

Les admissions sur titre ou AST

Au bout de 2 ou 3 ans d’études supérieures, il est possible de passer les concours d’école de commerce en admissions sur titre. Quoi qu’il en soit, les épreuves écrites sont différentes de celles passées par les élèves de classes préparatoires, les candidats en admissions sur titre et en prépa ne sont donc pas concurrents. Tout d’abord, l’avantage d’effectuer un DUT ou une licence est de pouvoir découvrir des matières plus en lien avec ce que tu feras en école de commerce. Pour prendre un exemple, si tu fais un DUT GEA ou une licence de gestion, tu connaîtras déjà plusieurs matières enseignées en école de management. De plus, les candidats en admissions sur titre ont généralement eu plusieurs expériences professionnelles au cours de leur cursus post-bac, ce qui n’est que rarement le cas pour des étudiants en classe préparatoire. En effet, ces expériences professionnelles sont très valorisées par le jury d’admission sur titre en école de commerce.

Comment se déroulent les admissions sur titre ?

Les principaux concours en admissions sur titre

Les concours à BAC+2

Le concours Passerelle 1

EcoleNombre de place
Grenoble EM165
Montpellier BS200
Télécom EM100
EM Normandie175
Burgundy School of Business180
Excelia200
ESC Troyes120
ESC Clermont70
IDC BS100

Le concours Ecricome Tremplin 1

EcoleNombre de place
Neoma BS225
Kedge BS300
Rennes SB170
Strasbourg EM115

Les concours à BAC+3

Le concours Passerelle 2

EcoleNombre de place
Grenoble EM150
Montpellier BS130
Télécom EM60
EM Normandie155
Burgundy School of Business150
Excelia110
ESC Troyes85
ESC Clermont100
ICN100

Le concours Ecricome Tremplin 2

EcoleNombre de place
Neoma BS350
Kedge BS430
Rennes  SB220
Strasbourg EM115

Enfin, si certaines écoles de commerce ont un concours commun, d’autres écoles disposent de leur propre concours (HEC, Essec, EDHEC, EM Lyon, ESCP Europe…).

Les épreuves

Tout d’abord, les concours en admissions sur titre se déroulent en 2 étapes. Pour commencer, les épreuves écrites permettent de faire une première sélection dans le processus du concours. Les épreuves écrites varient en fonction des écoles, sachant que certains concours sont communs à plusieurs écoles. En général, les épreuves écrites sont des QCM (en AST1 c’est le Tage 2 et en AST2 c’est le Tage Mage) ou des épreuves de synthèse. Puis, une fois les épreuves écrites terminées, les écoles déclarent les candidats admissibles ou non aux oraux. Attention, être admissible ne signifie pas que le candidat est accepté dans l’école mais il peut continuer le processus de sélection et passer les oraux. Les oraux d’école de commerce durent environ 30 minutes et prennent la forme d’un entretien de motivation. En effet, le jury cherche à comprendre qui tu es et pourquoi tu veux rejoindre leur école de commerce. Enfin, il y a aussi des oraux de LV1 à passer et parfois de LV2 (en option) suivant les écoles.

Les attendus du dossier de candidature

En admissions sur titre, la sélection avant les oraux ne se fait pas que sur les résultats aux épreuves écrites. En effet, la qualité de ton dossier scolaire, les expériences professionnelles que tu as effectuées, ainsi que tes motivations pour rejoindre l’école sont aussi prises en compte. D’ailleurs, ce dossier d’inscription fait donc l’objet d’une note globale qui déterminera ton admissibilité ou non.

Comment se préparer aux admissions sur titre ?

L’organisation des épreuves

D’une manière générale, les inscriptions pour les concours en admissions sur titre ouvrent en fin d’année civile (novembre ou décembre) et se clôturent courant mars. Tout d’abord, les premières épreuves écrites se déroulent au printemps mais la préparation aux concours en admissions sur titre doit se faire dès le début de l’année scolaire. De plus, un test d’anglais type TOEIC ou TOEFL est demandé par les écoles de commerce mais tu peux passer ces tests plusieurs fois dans l’année afin d’obtenir le meilleur score. Enfin, il est certain que plus tu commences ta préparation tôt, plus tu seras à l’aise lorsque les épreuves écrites débuteront. 

Les résultats d’admissibilité sont connus en mai et les oraux se déroulent de fin mai à début juin. Enfin, les résultats d’admissions définitives sont dévoilés à partir de mi-juin.

Travailler son dossier d’admission

Comme évoqué précédemment, le dossier de chaque candidat est étudié attentivement. Outre tes résultats scolaires, il est important de montrer ta motivation pour rentrer dans une école ! En effet, dans ta lettre de motivation tu dois montrer que tu t’es renseigné sur l’école et expliquer pourquoi tu souhaites la rejoindre. Si tu es encore en début d’année scolaire, tu as encore le temps d’améliorer ton dossier en trouvant de nouvelles opportunités professionnelles ou en améliorant certaines compétences (passer certaines certifications en marketing, en informatique ou encore en langues vivantes par exemples).

Réfléchir à son projet professionnel

Bien que tu ne sois qu’au milieu de tes études supérieurs, le jury d’admission des écoles de commerce te posera inévitablement des questions sur ton futur projet professionnel. Aussi, n’hésite pas à effectuer notre test d’orientation pour découvrir les métiers qui sont fait pour toi.

Quelles écoles recrutent en admissions sur titre ?

Voici une liste (non-exhaustive) d’écoles de commerce qui recrutent des étudiants en admissions sur titre : 

Contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation : comment choisir ?

Temps de lecture : 5 minutes

Article mise à jour le 16 juillet 2021.

Si tu cherches une alternance, tu as deux possibilités : le contrat d’apprentissage, pour les moins de 30 ans, et le contrat de professionnalisation, sans limite d’âge. Génération Zébrée t’explique tout ce qu’il faut savoir sur les différences entre les 2 contrats. Tu auras ainsi toutes les cartes en main pour faire le meilleur choix !

Quelles différences entre contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage ? 

Avant de débuter le match entre contrat de professionnalisation vs contrat d’apprentissage, une petite piqûre de rappel s’impose ! Comme tu le sais sûrement, ces deux dispositifs te permettent d’avoir une super expérience professionnelle. Cette formule te permet ainsi d’alterner entre des cours théoriques à l’école et une mise en pratique en entreprise. C’est donc un atout imparable sur ton CV car tu auras déjà affronté le monde du travail 😉 !

Il existe cependant quelques différences telles que le nombre d’heures minimum de formation par an, la rémunération, le coût pour l’employeur ainsi que l’âge pour en bénéficier qui n’est pas le même… Alors c’est parti, Génération Zébrée t’explique tout ça !

Le contrat d’apprentissage, la voie qui permet de préparer le plus de diplômes !

Quel profil faut-il avoir ? Quelles sont les démarches  à effectuer ? 

Tout d’abord, tu dois savoir que l’âge minimum pour ce contrat est de 16 ans.  Cependant il peut être abaissé à 15 ans si tu as terminé ton année de 3e et que tu atteins tes 16 ans entre la rentrée scolaire et le 31 décembre de l’année civile. L’âge maximum pour signer un contrat d’apprentissage est de 29 ans.

En théorie tu peux entrer en apprentissage tout au long de l’année. Mais beaucoup d’écoles privées et de CFA organisent leur rentrée en septembre.

Tu peux signer ton contrat d’apprentissage jusqu’à trois mois avant ton entrée en formation et dans les trois mois suivant le début de celle-ci.  Il doit donc être signé entre juin et décembre pour une rentrée en septembre. 

Pour être sûr d’avoir une place, tu peux commencer ta recherche de formation dès le début du mois de janvier.  Pour trouver un employeur, tu peux t’y atteler à partir de fin janvier. En effet, côté entreprises, il faut que tu prennes en compte le temps de recrutement, qui peut être assez long.

Quelles formations sont  possibles ? 

De nombreux diplômes sont accessibles en alternance, par exemple : le certificat d’aptitude professionnelle (CAP), le bac professionnel, le brevet de technicien supérieur (BTS), le bachelor universitaire de technologie (BUT ex-DUT), la licence, le master….

A noter qu’avec ce contrat, tu peux aussi préparer un titre inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Tu suivras donc une formation pratique en entreprise et des enseignements théoriques  à l’université, dans une école (école de commerce, d’ingénieurs…), dans un CFA (centre de formation d’apprentis) ou encore en lycée professionnel. 

Le contrat de professionnalisation, pour un salaire plus avantageux

Le contrat de professionnalisation est signé soit pour une durée précise sous la forme d’un CDD (contrat à durée déterminée). Il peut également prendre la forme d’un contrat en CDI (contrat à durée indéterminée) avec une période de professionnalisation de 6 à 12 mois.  Dans ce cas, la personne en contrat de professionnalisation CDI a ainsi la certitude d’être embauchée.

En effet, les formations dispensées sont faites pour répondre aux besoins de recrutement des entreprises. En général, elles sont de plus courte durée que lors d’un contrat d‘apprentissage. 

Pour qui  ? 

Ce contrat te concerne si tu as entre 16 et 25 ans.  Les demandeurs d’emplois de 26 ans et plus ainsi que les bénéficiaires des minimas sociaux (par exemple du Revenu de Solidarité Active ou de l’Allocation de Solidarité Spécifique) y ont aussi droit. 

Quelle reconnaissance ? 

Certaines formations permettent d’obtenir un diplôme ou un titre professionnel enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).  Cependant le plus souvent, il s’agit d’un certificat reconnu par la profession : un certificat de qualification professionnelle (CQP).

Quelle est la durée du contrat  ? Quand effectuer les démarches  ? 

La période du contrat est en général comprise entre six et douze mois. Mais, depuis le 1er janvier 2019, elle peut atteindre 36 mois si tu n’as ni baccalauréat, ni CAP ou BEP ou si tu es demandeur d’emploi inscrit depuis plus d’un an à Pôle Emploi. 

Sache que selon la loi tu peux conclure un contrat de professionnalisation à tout moment de l’année !

Contrat d’apprentissage vs contrat professionnalisation : qui gagne ?

Les 2 contrats permettent une formation à la fois théorique à l’école et pratique en entreprise.  Mais alors lequel est le plus avantageux pour toi, en tant que salarié de l’entreprise ?

En général, le salarié en contrat de professionnalisation est plus âgé que l’apprenti. De plus, il passe plus de temps en entreprise, cela représente 75% du temps passé en entreprise (contre 50% max en apprentissage). C’est pourquoi son salaire est légèrement plus avantageux : entre 55 % et 100 % du SMIC annuel brut pour l’alternant en contrat pro contre 27 % à 100 % du SMIC annuel brut pour l’apprenti. 

A noter que contrairement à l’alternant, l’apprenti est en grande partie exonéré des charges sociales. Dans tous les cas, l’employeur bénéficie d’aides et d’exonérations par l’État et par Pôle Emploi.  Cela signifie que les entreprises recrutent à tour de bras !

Pourquoi choisir la voie de l’alternance ? 

Tu l’auras compris les avantages de ce type de cursus ne manquent pas : expérience professionnelle, rémunération, meilleure insertion professionnelle…  Mais bien sûr tu devras davantage travailler que les étudiants en formation initiale…

Etudiants en alternance

Cependant la formation en alternance est un atout incontestable pour construire ton avenir professionnel. C’est du gagnant-gagnant ! 

Elle te permettra de te former à un métier et de t’intégrer plus facilement dans le monde du travail. Tu vas apprendre des compétences essentielles pour exercer ton futur métier. Tu vas développer également des soft skills (autonomie, responsabilité, ponctualité, rigueur, etc.). Enfin, tu pourras découvrir toutes les facettes de ton métier et tu auras une super connaissance du monde de l’entreprise !

Se confronter à la vie active en étant encore étudiant est un vrai plus dans ton CV. Tu te constitues un premier réseau professionnel qui lui ouvrira des portes après ton diplôme. À la fin de ton contrat, tu pourras peut-être décrocher un poste. 

Mais nous sommes d’accord, la raison principale qui pousse la majorité des jeunes à choisir la voie de l’alternance est sans doute pour l’aide financière. En effet, les frais de scolarité sont totalement pris en charge par l’entreprise. C’est donc une excellente option pour financer tes études. Par ailleurs, tu recevras une rémunération de la part de ton entreprise, elle dépend du type de contrat signé que tu auras signé. 

L’apprentissage : quelles formations, quels métiers ?

Aujourd’hui tu peux effectuer ta formation en apprentissage dans de nombreux secteurs comme par exemple : le bâtiment et les travaux publics, la vente, l’hôtellerie-restauration, l’ingénierie, l’industrie, etc.

Quels sont les métiers accessibles après un CFA ? 

En général une fois leur diplôme en poche, les apprentis trouvent la plupart du temps directement du travail. D’ailleurs certains CFA sont spécialisés dans des domaines qui recrutent énormément. Par exemple dans le secteur du commerce, de l’industrie (avec des formations dans l’aérospatial, la chaudronnerie, la mécanique, etc) ou encore de l’informatique.

Voici quelques exemples de métiers accessibles après un CFA : 

Si tu hésites à faire tes études en alternance ? N’hésite pas à en parler auprès d’étudiants qui suivent ce cursus pour mieux faire ton choix. Pour cela, tu peux t’inscrire à la  Journée Portes Ouvertes du CFAI Aquitaine. Tu peux aussi choisir d’aller une journée d’immersion (tous les mercredis à 14H) . A toi de jouer 😉 !